Où va le pouvoir de Ouattara ?

CIVOX.NET
Samedi 11 Juin 2016 - 20:47


Joel Ettien
Joel Ettien

 La politique du troisième homme, consiste à utiliser les noirs, fils de la même région, de la même ethnie ou du même pays au devant de tous les actes souvent criminels néocoloniaux et des multinationales tapis dans l’ombre.  C’est la nouvelle déontologie politique. Maurice Kakou Guikahué, Joël N’guessan et Albert Mabri Toikeuse, ne sont-ils pas, les troisièmes hommes de la nouvelle politique armée dressée contre les ivoiriens? Où conduisent-ils le pouvoir?

C’est à l’ouest de la Côte d’Ivoire, où  les pires atrocités sont commises au quotidien et malheureusement , ce sont les cadres de ces  régions de l'ouest et du centre ouest  qui  soutiennent et accompagnent les bourreaux de leurs parents. 

 Maurice Guikahué est bété de Gagnoa. Il est le secrétaire exécutif du PCDI RDA, jamais, il ne s’est prononcé sur les tristes moments que le pouvoir ivoirien fait endurer à ses frères et ses soeurs. Joël Nguessan est, quand à lui porte parole du RDR, et aussi oncle maternel de Kipré Stéphane, beau fils de Simone Gbagbo. Monsieur  Joel N'Guessant a toujours eu des attitudes toxiques ou  suicidaires envers  sa propre belle  famille qu'il a longuement fréquentée, lorsque  le soleil était encore  au zénith dans la cour présidentielle . Je ne pense que la politique soit  exclusivement faite d'ingratitude , mais aussi d'honnêteté et de solidarité. Ces personnalités citées ci-dessus n'ont jamais prononcé  un seul mot conciliant ou interpeler leur mentor sur les  souffrances que subissent  leurs parents  et beaux parents qui croupissent dans  les geôles du pays ou d'autres sont  condamnés en exil depuis la crise postélectorale de 2010 .  M. Mabri Toikeuse Albert, originaire du grand-ouest, Yacouba, depuis plusieurs années, accompagne tous les pouvoirs et c'est dans sa grande région qu'il y a plus d'attristés, sans aucune compassion et tous les jours, des tueries comme si les Guéré, Webé étaient différents des Yacouba ?  
   
J’interpelle ces personnalités politiques que je considère comme des indicateurs de paix et de réconciliation, parce qu'ils sont les apôtres du chef de l'Etat.

M. Joël N'guessan qui tire sur tout, sait très bien que le pays va mal et en tant que cadre, il doit encourager monsieur Alassane Ouattara à l'unité et à la cohésion. Il ne fait aggraver une situation déjà fragilisée.

Les propos tenus ça et là, ces derniers temps ne sont guère à unir, à apaiser les cœurs déjà remplis de haine et de vengeance. Si ce n'est en Côte d'Ivoire que le parti politique au pouvoir donne le verdict pour une audience en cours. Si vous aimez tant votre président de , alors, rendez-lui service.

Existe –t-il encore des partis politiques responsables, respectables et crédibles ? Nous avons eu tous peur de l’adhésion du PIT au RHDP, mais un démenti vient d'être porté à notre connaissance qui nous rassure. 

L'exécutif tente de réunir quelques têtes couronnées pour préparer, un troisième mandat à M. Alassane Dramane Ouattara, sur les modifications de la constitution. La Côte d'Ivoire n'a pas besoin de toiletter sa constitution, ce dont les ivoiriens ont besoin, se regarder en frères, manger, circuler librement, aller à l'école, se soigner, se parler en frères et la liste est longue. La constitution en l'état n'est plus une préoccupation. Et même si tel pouvait être le cas, est ce que le président a besoin de se frayer un pont pour son troisième mandat? Les élections, il se les offre, pourquoi se donner autant de peines?

En sus, le discours du RDR n'est plus rassurant et comme sa priorité, c'est la succession de son mentor ou son maintien au pouvoir, les ivoiriens, assistent à tout sans rechigner, absorbent même le poison.

Au secrétaire exécutif du PDCI RDA, les ivoiriens attendent des clarifications sur l’attitude floue de ce jeu de tango, que la direction de ce parti fait obliger ses cadres à danser.

Le PDCI RDA doit-il survivre ou pas ? Quel est le statut réel de ce parti aujourd’hui ? Tous les ivoiriens sont en attente d’un courage de la part de son président pour éclairer  cette situation ambiguë, frustrante et déshonorante. Quels sont les critères sélectifs pour la désignation des candidats du parti pour les futures échéances électorales ? Il ne faudra pas désigner des candidats fantoches et incapables de rassembler 10 militants pour faire la part belle au RDR pour confirmer sa majorité utopique. Au PDCI RDA, tout le monde n’est pas d’accord,  mais  tout le monde s'est enfermé dans un mutisme irréversible. Où sont passés les jeunes loups de ce vieux parti?

Qui est M. Joël N’guessan ? Ancien militant du MFA sous la direction de M. Anaky Kobenan, nommé ministre désigné par son parti. Il n'avait de cesse de traiter M. Alassane Dramane Ouattara de tous les noms et qui est devenu son griot aujourd'hui. La politique du ventre et du sexe quand tu nous tiens. Il est l’oncle de Stéphane Kipré, contraint à l’exile pour avoir épousé la fille du président Laurent GBAGBO, son seul crime. Même la solidarité par alliance  existe en Afrique.  Il s'était  plaint parce que, Alpha Blondy soit allé à la Haye pour rendre visite à nos illustres détenus et que madame Simone Gbagbo, se défendrait bien à la barre, tremble. Des opportunités s'offrent à lui pour faire de la réconciliation nationale son cheval de bataille, qui se plait à crier. Le RDR souffle sur le chaud pour activer la haine.

 Est-ce que le RDR veut véritablement la paix et la réconciliation dans un pays où rien ne va ? Des arrestations à tour de bras, la paupérisation, la cherté de la vie, l’école aux arrêts, des microbes devenus des seigneurs et voilà la Côte d’Ivoire, classée parmi les pays les plus tristes au monde. Quand on sait que la tristesse tue plus que le sida, l’AVC et j’en passe. Comment ce parti au pouvoir jouit-il dans la douleur, la souffrance de ses compatriotes? Ne pas reconnaître que sans la sortie des prisonniers politiques, le retour des exilés, le dégèle des avoirs, la restitution des biens à leurs propriétaires, on ne peut pas parler de paix et de réconciliation, est une faute politique grave et lourde. 

L’argent étant une valeur très éphémère, l’ivoirien doit arrêter cette faiblesse du ventre et du sexe. le chef de l'Etat, n'a besoin d'aucun mensonge pour orienter ses actions qui sèchent sur les claies.

L’heure a sonné de nous unir, dans une prise de conscience, mais avant, tirons les grandes leçons du passé pour réussir l’avenir. Il n'y aura jamais le retour d'un messie.

J'exhorte tous les ivoiriens à l'apaisement, au discours conciliant, républicain. Notre amour pour notre voisin n'est allé nulle part. Baissons la haine et cherchons la voie du rassemblement, au besoin, apprenons notre hymne national. Tout y est.
Sinon la morgue, le mépris, l'arrogance ne sont pas des valeurs dont un leader doit se servir pour diriger.
                                                                                                   JOEL ETTIEN
                                                                                  Cadre ivoirien résident en France




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !