Népotisme au sommet de l’Etat: Affoussy Bamba impose son mari à l’ARTCI

Samedi 29 Juin 2013 - 14:51


Népotisme au sommet de l’Etat: Affoussy Bamba impose son mari à l’ARTCI
L’affaire suscite la grogne de certains cadres, militants du Rdr. En effet, la ministre de la Communication, Affoussy Bamba-Lamine, a fait nommer, a-t-on appris, son époux, Pierre Lamine, au conseil d’administration de l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI).
Au dire des sources proches du Rdr, c’est elle qui a proposé et obtenu que le nom de son époux figure parmi les membres du conseil d’administration de l’ARTCI, une nouvelle structure créée par le régime Ouattara.
« Pierre Lamine vit en France et fait les va-et-vient entre Paris et Abidjan. On sait qu’il est informaticien de formation mais on ignore où il exerce. Ce qui est sûr, il a une réelle influence au ministère de la Communication et des travailleurs au Cabinet de Mme le ministre s’en plaignent sous cape », soutient un militant du Rdr qui a préféré garder l’anonymat.
Nommé donc comme membre du conseil de régulation de l’ARTCI grâce à son épouse de ministre qui est aussi une proche de Guillaume Soro Kigbafori, M. Pierre Lamine a prêté serment, le mardi 25 juin 2013, à la cour d’appel d’Abidjan-Plateau. A l’instar des autres membres de l’ARTCI nommés par décret n°2013-333 du 22 mai 2013. A savoir Fofana Lemassou (Président du conseil de régulation de l’ARTCI), Claude Caliste M’Bayia, Mme Namahoua Touré, Demba Diop, Touré Amadou et André Braud-Mensah.
Joint mardi dernier puis hier afin d’avoir la version du ministère de la Communication sur cette affaire qui commence à défrayer la chronique, Mme Yao Yao, chargée du porte-parolat du ministère de la Communication, qui n’a ni infirmé ni confirmé l’information, a tenté cependant de la minimiser en soutenant que « cela relève de la vie privée du ministre ». Avant d’ajouter que « l’ARTCI est une structure étatique. Et l’Etat a la liberté des nominations ». Elle a ensuite promis de saisir sa patronne pour qu’elle réagisse de vive voix après le conseil des ministres du mercredi 26 juin. Elle a fini, hier, par nous promettre une réaction écrite qui ne viendra jamais alors que lui avons transmis notre adresse électronique comme convenu.
Ce qu’il faudrait surtout retenir de cette affaire qui ne saurait être considérée comme un problème privé d’autant que l’ARTCI est une structure publique, c’est qu’il s’agit d’un autre acte de népotisme comme il en existe en grand nombre sous Alassane Dramane Ouattara. Le frère cadet du chef de l’Etat n’est-il pas le tout puissant argentier de la Présidence voire du pays ?


Didier Depry didierdepri@yahoo.fr


Source: Notre Voie
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !