Motion contre la remise du prix Houphouët Boigny et le soutien à la dictature d'Alassane Dramane Ouattara en Côte d'Ivoire.

C'est ce mercredi 5 juin que le Président français, François Hollande, doit recevoir à Paris, au Siège de l'UNESCO, le prix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix. Des Associations et partis politiques ivoiriens trouvant cet évènement incongru, ont produit une motion de protestation. Une protestation qu'ils prévoient exprimer également à travers une manifestation bruyante ce même devant l'Institution des Nations Unies. Nous publions pour nos lecteur cette motion en intégralité.

Mercredi 5 Juin 2013 - 07:40


Image d'archives- Une marche de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora
Image d'archives- Une marche de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora
Le pacte international relatif aux droits civils et politiques entré en vigueur le 23/ 03/ 1976 souligne en son article 6 que « le droit à la vie est inhérent à la personne humaine. Ce droit doit être protégé par la loi ». D’autre part, ce même pacte souligne que « nul ne peut être inquiété pour ses opinions et que toute personne a droit a la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher , de recevoir , et de répandre des informations  et des idées de toute espèce , sans considération de frontière , sous une forme orale, écrite , imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix » . L’UNESCO, dont vous assurez aujourd’hui les nobles charges de Secrétaire Générale, met l’accent sur la promotion de la culture, son développement comme facteur d’émancipation  et de liberté des peuples. Tout en assurant le respect de la promotion de la culture, le Pacte international relatif aux droits économiques sociaux et culturels, qui fait allusion à la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, met l’accent sur l’idéal d’être humain libre , libéré de la crainte afin de pouvoir jouir de ses droits civils et politiques. Cependant, pendant que ces libertés sont bafouées en Côte d’ivoire, et qu’un régime d’oppression, de torture, fondé sur l’ethnocentrisme sectaire, régime qui viole les droits de la personne et bafoue la dignité humaine, c’est un prix Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix que vous vous apprêtez à décerner au Président français Monsieur François Hollande.
Rappelant que les Etats parties au Pacte relatif aux droits économiques,  sociaux et culturels adopté le 26/12/1966 et entré en vigueur le 03/01/1976 se doivent de favoriser le bien-être général de leurs populations dans une société véritablement démocratique, chose qui n’est pas le cas en Côte d’ivoire. La remise de ce prix, cérémonie à laquelle prennent part des dictateurs sanglants,  bourreaux de leurs peuples que sont Blaise Compaoré et Alassane Dramane Ouattara ressemble à une honteuse complicité.
Par conséquent, choqués et humiliés par cette attitude de complaisance devant les crimes dont pâtissent nos peuples, peuples qui ont mis leur foi dans les nobles vertus de votre institution , vertus aujourd’hui bafouées , telle que la déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’Homme adoptée le 11/11/1997, déclaration qui évoque l’idéal démocratique de dignité et de la personne humaine, en  rejetant tout dogme de la dictature et de la torture comme c’est aujourd’hui le cas en Côte d’ivoire sous le régime odieux d’Alassane Dramane Ouattara.
Nous, Mouvements, Associations, Membres de la Société Civile, Partis politiques ivoiriens et Familles des victimes de la dictature d’Alassane Dramane Ouattara en Côte d’ivoire,
Tout en prônant  notre  attachement à la dignité de l’Homme, à la diffusion de la culture et à l’éducation de tous en vertu de la justice, de la liberté et de la paix, paix qui doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle,
Tout en rappelant cet attachement aux principes universels des droits de l’Homme.
Exigeons l’annulation de ce prix, annuellement décerné en France à l’UNESCO, sorte de ballet  de dictateurs qui violent les droits et libertés de la personne dans leurs pays.
Demandons, la libération de nombreux Elèves et Etudiants aujourd’hui détenus dans les prisons en Côte d’ivoire par le régime d’Alassane Dramane Ouattara
Exigeons la libération de tous les prisonniers politiques et membres de l’opposition ivoirienne détenus dans les geôles et goulags d’Alassane Dramane Ouattara en Côte d’ivoire.
 
Les signataires de la Motion

CODESCI- CRI PANAFRICAIN-NPR- TROIS MILLE FEMMES-ADEWE-COJEP-MIR

FAIT A PARIS LE 05 JUIN 2013-06-13




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !