Mort du Syndicaliste Basile Mahan Gahé: Comment l'homme a été toturé par les FRCI de Ouattara

Mardi 17 Septembre 2013 - 07:42


Mort du Syndicaliste Basile Mahan Gahé: Comment l'homme a été toturé par les FRCI de Ouattara
Après sa libération, lors de son passage à Accra, en juin 2013 à la faveur d’une réunion régionale du BIT sur le travail des enfants, le syndicaliste Mahan Gahé Basile avait longuement expliqué à ses camarades en exil les  conditions de son arrestation et de sa détention. Ainsi, il a révélé qu’il avait été arrêté le 26 avril 2011 à son domicile par des FRCI qui l’avaient conduit dans leur camp à Williamsville. Il avait été copieusement battu par les soudards du régime Ouattara qui croyaient avoir en face d’eux un gradé de l’armée à cause du titre de « Général » par lequel il était souvent désigné par son entourage. En fait, le secrétaire général de la centrale Dignité était appelé ainsi  «  Général  »par ses proches collaborateurs et les travailleurs affiliés à sa structure syndicale- Dignité. Cette appellation est un usage courant dans les structures comportant un poste de « Secrétaire général » comme la FESCI et bien d’autres organisations. Notre infortuné n’avait eu la vie sauve que grâce à un autre Frci ,coxer d’Adjamé de son état ,qui avait convaincu ses amis qu’ils avaient en face d’eux un syndicaliste et non un officier supérieur des FDS. C’est ainsi que de son premier lieu de torture, il avait été conduit à l’Hôtel du Golf dans un état piteux - sept vertèbres cervicales (logées au niveau du cou) cassées, cinq côtes cassées, dont deux sur le côté droit et trois sur le côté gauche - d’où il a été transféré au Pénitentiel de  Boundiali dans le nord du pays. Mahan Gahé n’a donc pas survécu des lourdes séquelles de cette torture de la Milice de  Ouattara. Il est mort ce lundi 16 septembre 2013.

Steve Beko




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !