Monsieur le chef de l'état , abrogez ou retirez votre constitution de la 3ème république pour aller à la réconciliation nationale. (Par Nestor Koffi)

CIVOX.NET
Vendredi 25 Novembre 2016 - 20:35


 
Le tendem de l'exécutif de notre pays, MM Bédié et Dramane Ouattara , semble ne pas voir le danger pressant qui guette notre pays.
 
Nous allons faire un morceau choisi de la situation qui prévaut en ce moment en Côte d'ivoire ,
Le mensonge qui est financé à coup de milliards pour faire croire au monde que tout va très bien dans le pays de FHB , alors que ce pays n'a jamais autant couvé l'identité poudrière que depuis l'accession à la magistrature suprême de celui qui a décidé volontairement de rendre notre pays ingouvernable .
 
Les promesses fusent, leur réalisation tarde à venir parce que pas fondées sur du vrai.
 
La démocratie et l'état de droit s'éloignent dangereusement pour dériver en pensée unique, remettant ainsi en cause, la première liberté fondamentale de la démocratie, c'est à dire la liberté d'opinion et d'expression acquise dans les  années 1990..
 
Pourquoi remettre en cause ce qui a été obtenu comme une très grande avancée démocratique?
 
Pourquoi aller à la pensée unique qui constitue pourtant une grave aliénation et donne place au sectarisme et à l'intégrisme .?
 
Voici les morceaux choisis pour étayer notre contribution .
 
 
Le chef de l'exécutif se plaignait d'une injustice à son égard lorsqu'il s'était opposé au dauphin constitutionnel, Henri Konan Bédié de succéder au père fondateur en 1993, comme à son habitude , monsieur Dramane Ouattara là encore , il a brillé dans sa farouche volonté de ne pas respecter la constitution malgré la douleur d'un peuple, a fait sa première tentative de vouloir violer notre loi fondamentale qui était on ne peut plus clair sur ce sujet de succession .
 
C'est l'article 11 de notre loi fondamentale qui s'appliquait en cas de décès du président de la République.
Le non respect de ce dispositif , va entraîner une guerre entre les potentiels héritiers au trône. Bref.
 
Dans sa logique , de même que monsieur Dramane ne voulait pas de l'article 11, il crée une charte du grand nord appelée nouvelle constitution pour dégager le président de l'assemblée nationale comme il n'en a pas voulu en 1993, en cela , monsieur est cohérent .
 
 
Mais ce qui me surprend c'est cette situation qui a enlevé le dauphinat au petit Soro ,ce qui dérange certains acteurs politiques y compris ceux de l'opposition qui semblent être amnésiques.
 
Moi je ne suis pas d'accord si nous devrions aller à une transition, de confier notre destinée à un rebelle en puissance, le petit guillaume Soro , qui n'incarne pas les valeurs cardinales qui consistent à faire ses classes de manière démocratique , que d'arriver au sommet par les armes.
 
 
En plus de ses armes, il est arrivé au perchoir en violation flagrante de notre constitution , car il n'avait pas ses 40ans.
Et puis , s'il y'a une transition, cela veut dire que nous ne sommes pas dans une période normale donc les institutions ne sont plus de vigueur voire elles sont suspendues comme ce fut au burkinafaso voisin.
 
 
Il faut dans ces conditions , prendre une personnalité de haute moralité , mais pas de donner une prime à la rébellion .
 
 
Le petit Soro, n'a que ses yeux pour pleurer , c'est pas moi qui vais le plaindre, il disait qu'il rendait justice à son mentor et que si c'était à refaire, il le referait , avec mépris et arrogance.
 
Arrêtons de penser que Soro serait l'alternative crédible pour la transition .
 
 
Un rebelle reste rebelle, il faut éviter de le remettre en scelle
L'impunité , donc sans avoir de recours à Soro qui nous a démontré qu'il n'est pas digne de confiance.
 
 
Ce ne sont pas de personnalités de grande moralité qui manquent à notre pays.
 
 
Il ne faut plus qu'on nous parle de Soro dans le cas d'une transition car il n'est pas un exemple pour notre jeunesse future.
 
C'est bien que Mabri se réveille maintenant, mais comme le club des sorciers, sa descente aux enfers ne fait que commencer , son cas d'opportuniste va servir de cas d'école pour tous.
 
 
Au dramanistand c'est Dramane et Bédié les deux incontestables mais contestés par un peuple souverain qui n'en peut plus,qui décident de la vie et de la mort de la cité dont ils sont en charge.
 
 
Comment expliquer que monsieur Dramane Ouattara a inféodé la commission électorale indépendante CEI au ministère de l'intérieur , dans ce cas, où est donc son caractère indépendant?
 
 
Pourquoi donc gaspiller l'argent du contribuable pour une telle institution?
 
 
L'objectif de ce tendem Bédié et Ouattara Dramane n'est rien d'autre que de régner sans partage.
 
La requête sur cette charte du grand nord auprès des institutions sous régionale livre ses secrets.
 
 
L'UA dans une récente tribune à rendu son arrêt qui est sans appel, en dénonçant la CEI qui a perdu son indépendance et qui est aux ordres de l'exécutif.
 
 
Il en sera de même pour la CEDEAO, devant ces hautes juridictions internationales qui s'imposent à nos institutions y comprise notre loi loi fondamentale.
 
 
Cela veut tout simplement dire que le tendem Bédié et Dramane Ouattara a le dos au mur.
 
 
Une transition s'imposera si l'exécutif n'abroge pas ou ne retire cette violation flagrante.
Ainsi nous remettons en cause même les élections présidentielles du 25 octobre 2015 où monsieur Dramane Ouattara a été déclaré candidat dérivé organisé par une institution illégale et illégitime selon l'arrêt de l'UA.
 
 
Au regard de ce qui précède le peuple souverain doit revendiquer ses droits et exiger une transition pacivifique pour aller à la réconciliation vraie.
 
Car ce texte, dans le fond et dans sa forme est source d'un futur conflit qui sera dévastateur en perte humaine.
 
 
On ne peut pas imposer 5% de la population à 95% dans une république même si celle-ci n'est pas dans un état de droit ni de démocratie.
 
 
Au peuple de défendre ses droits qui sont inaliénables de disposer de son destin.
Ce couple choc, à travers ce comportement dictatorial totalitaire et répressif digne d'une autre époque devant un peuple pacifique comme le notre qui ne demande que la sérénité et la cohésion pour le mieux vivre ensemble comme jadis sous FHB dont nous nous réclamons tous.
 
Peuple c'est pourquoi nous devrons prendre nos responsabilités devant l'histoire sans peur car nos droits les plus élémentaires en dépendent.
 
Peuple ne cédez pas à la manipulation, cette précipitation de l'exécutif et ses alliés montre leur fébrilité devant la détermination du peuple.
 
Nous sommes convaincus que nous avons fait que la peur à changé de camp .
 
 
Restons donc mobilisés et déterminés .
 
 
Messieurs pourquoi ne pas nommer les députés comme ils veulent le faire pour le sénat afin de nous faire économiser de l'argent pour autres choses .
 
 
On peut continuer la longue liste dans cette situation d'identité poudrière , qui fait planer l'explosion de la cohésion sociale .
 
 
C'est Soro et Mabri aujourd'hui, à qui le tour dans cette longue liste de sorciers hypocrites?
Vive la Côte d’Ivoire!
 
 
Que jésus  dans sa grâce infinie bénisse notre Côte d’Ivoire et son vaillant peuple.  .
 
Le Comité de Crise le PDCI RDA TOUJOURS Version et Vision FHB. 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA