Monsieur Bedié représente t'il encore l'autorité morale du vieux parti Du président HOUPHOUET BOIGNY ?

Vendredi 30 Janvier 2015 - 10:19


Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA
Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA
Le PDCI RDA ne mobilise plus depuis l'appel de Daoukro . Toutes les missions d'explication se sont soldées par un fiasco. À Paris sur  5000 militants seuls 45 y compris les 3 missionnaires étaient présents; c'est ça la vérité partout y compris sur toute l'étendue du territoire . Nous avons le droit et devoir de vérité au PDCI RDA , au président , aux vaillants et valeureux militants qui sont en majorité pour l'application des résolutions du 12 ème congrès souverain d'octobre 2013. Le président et ses suiveurs sont les irréductibles qui rament à contre courant des résolutions du congrès souverain, dont ils émanent.  
Au lieu de dire la vérité , tout le monde trahit le président avec des motions fallacieuses qui sèment aussi la confusion dans la tête des ivoiriens. Des motions pré rédigées, c'est cette pratique qui est en train de mettre en mal la cohésion de notre glorieux parti.   Pour répondre aux attentes de nos infatigables militants qui n'aspirent qu'au respect du PDCI RDA au regard de ses us et coutumes, à sa présence à toutes les consultations nationales et locales comme cela a toujours été depuis sa création.
 Nous devons donc nous hisser à la hauteur des exigences de notre parti. Prendre position dans l'état actuel des choses devient un impératif pour la survie de notre vieux et grand parti. Nous n'avons plus droit à l'erreur au risque de détruire le joyau des joyaux à nous légué par le père fondateur. Doit-on assister sans mot dire, et nous rendre complices de cet appel dit de Daoukro qui donne l'assaut final du président Bedié dans sa quête d'effacer totalement la mémoire de l'illustre sage d'Afrique natif de Yakro, père de notre nation moderne? Cet appel sonne comme  le dernier coup de démembrement du parti par Monsieur Bedié et ses obligés,donc du PDCI RDA depuis 1993, date à laquelle il l'a eu en charge. Souvenez vous que c'est sous sa présidence , pour son même comportement dictatorial que le RDR, l'UDCY, l'UDPCI et le PPR sont sortis des entrailles de notre grand parti. Aujourd'hui , après son appel , il a refusé de rencontrer le conseil des sages pour en discuter et il reste campé sur sa position pour porter le dernier coup fatal, qui va définitivement liquider le vieux parti au grand dam de la majorité des militants désireux , de demeurer avec foi et amour dans ce parti libérateur et émancipateur du peuple noir. La causalité. Sur cette analyse, nous constatons que monsieur Bedié n'a plus le cœur à l'ouvrage de l'héritage à lui confier par le président HOUPHOUET BOIGNY . C'est une volonté manifeste de monsieur Bedié seul et une poignée de ses suiveurs de décapiter le parti, car pour lui et ses obligés, il faut détruire le PDCI RDA pour ne pas que d'autres cadres de ce parti soient au premier plan. C'est bien triste et dommage . C'est en 2015 que certains pour leurs intérêts égoïstes soutiennent mordicus ce plan diabolique pour anéantir à jamais ce qui reste encore de ce beau , glorieux et grand parti qui fait la grandeur et garant moral d'une Côte d'ivoire qui se cherche en plein midi avec le phare de portbouet les valeurs cardinales que le père HOUPHOUET BOIGNY nous a enseignées . Depuis quand il y a eu des diseuses de bonnes aventures au PDCI RDA et des gens qui lisent dans les marcs de cafés et qui n'ont pas vu venir le 24 décembre 1999 , qui a tout ravagé sur son passage , l'espoir d'une nation en émergence dont les stigmates sont difficilement "colmatables". Vous savez bien que monsieur Bedié n'a jamais eu de justesse dans sa lecture et analyse des situations qui finissent par lui échapper, dont les conséquences sont dévastatrices pour le parti et la nation toute entière .
Peut-on encore suivre un capitaine qui fait des passes que dans sa surface de réparation à ses adversaires? Moi ma réponse est claire. C'est NON, Monsieur Bedié n'a plus ses intérêts au parti qui a fait pourtant sa grandeur d'être . Mais il est libre de choisir avec ses suiveurs un candidat sans enfreindre aux statuts du PDCI RDA .
Vaillants et valeureux militants, que chacun prenne devant son miroir, ses responsabilités en son âme et conscience, afin de préserver le PDCI RDA pour les générations futures comme l'ont fait le sage de Yakro et ses compagnons. En n'écoutant que lui même et en bottant en touche les propositions de ses compagnons du conseil des sages, organe statutaires et gardiens du temple, dans un mépris déconcertant pour ces derniers, monsieur Bedié a franchi la ligne rouge avec ses obligés , qu'il ne fallait pas.  Il faut donc penser à le destituer au prochain congrès extraordinaire , pour nous épargner l'implosion de notre bien commun.
Vous souvenez- vous de la présence des partis alliés du RDA , lors du 12 ème congrès qui demandaient alors au président Bedié de convoquer un Bamako bis comme ce fut en 1946 avec foi et amour.  Il avait engagé la responsabilité de notre prestigieux parti, pour dire oui. On ne peut plus dès lors , faire machine arrière car notre crédibilité en dépend . Ni les ivoiriens , ni les alliés RDA nous le pardonneront. Levons nous, tous unis  pour faire barrage au projet de destruction programmée de notre prestigieux parti par cet appel dit de Daoukro , de son auteur qui pense que monsieur Ouattara qui a rendu ce pays ingouvernable selon ses propos , en le brandissant comme la seule alternative possible .
C'est pas les constructions des ponts seules qui nous conduiront à l'émergence à l'aune de 2020. C'est plus, la construction des ponts entre les fils et les filles de ce pays, entre toutes les communautés  qui y vivent pour aller vers une cohésion sociale donc une réconciliation vraie et durable, le mieux vivre ensemble, or depuis bientôt 4 ans, en dehors des ponts sur les eaux, le climat devient de plus en plus délétère , ce qui favorise un terreau social , une poudrière aux conséquences imprévisibles .  
Infatigables militantes et militants  levons comme un seul homme pour dire que le PDCI regorge de cadres valables et pour n'en citer qu'un parmi ses valeureux et courageux candidats déclarés, puisque c'est un fauteuil et non un banc , en toute vraisemblance le ministre d'Etat Essy Amara qui est le disciple des disciples du vieux fera bien l'affaire pour des raisons que tout le monde sait, il est le meilleur d'entre nous,   pour avoir réglé de grands conflits sous régionaux  et à l'international, pour la situation qui prévaut actuellement chez nous;  puisque le président Bedié se trompe encore en suivant un candidat qui n'est pas éligible pour deux raisons. L'article 35 et l'invalidation de son candidat par la plus haute juridiction de notre pays, la cour suprême pour nationalité douteuse qui est sans recours et sans appel. Défendons les résolutions du congrès sans peur car la vérité de demeurer PDCI RDA originel  plaide pour nous,  personne ne peut nous l'enlever . Restons dignes enfants d'HOUPHOUET BOIGNY en défendant dans l'amour et la paix notre cher et prestigieux PDCI RDA . Ne cédons donc pas au chantage d'où qu'il vienne.     

 Nestor Koffi membre du bureau politique .
Président du mouvement des ivoiriens de soutien à Essy Amara .   
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !