Ministère de la promotion de la jeunesse, des sports et loisirs: Alain Lobognon mélange encore tout.

Lundi 4 Mai 2015 - 23:12


Alain Lobognon, l'actuel Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs
Alain Lobognon, l'actuel Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs

Depuis le 12 février 2014, au moins 14 Inspecteurs de la Jeunesse et des Sports, cadres supérieurs dudit Ministère, précédemment Directeurs Régionaux pour certains et Directeurs départementaux pour d'autres, sont sans poste de responsabilité. Le comble est qu'en début d'année 2015, ces derniers ont été mutés dans les directions régionales et départementales en complément d'effectif.

En fait par décision No 0025 0026/MPJSL/CAB du 12 février 2014 portant nomination des Directeurs Régionaux et Départementaux, le Ministre a procédé à une vague de nomination. Cette opération a ignoré des Inspecteurs de la Jeunesse et des Sports.

Face à cette situation, ils décident de rencontrer respectivement l'inspecteur Général (M. Kabran Kouame) ainsi que le Directeur des ressources humaines (M. Zokou), qui, tout en se réjouissant du fait qu'ils ne se soitent pas rependus dans la presse, ce qui aurait terni l'image du Ministre, leur ont demandé de patienter et qu'une solution serait en cours.

Contre toute attente, au mois de janvier 2015, une note du DRH leur demande de choisir une localité en vue de leur affection en complément d'effectif.

Signalons au passage que les Inspecteurs de la jeunesse et des sports sont des professeurs certifiés, des conseillers d'éducation physique ou d'éducation permanente qui à l'issue d'un concours professionnel et de deux années de formation à l'INJS, sortent comme Inspecteur. Cette formation étant la plus élevee de cette grande Institution sous-regionale. Il s'agit donc d'un emploi et non d'une nomination. Les Inspecteurs de la Jeunesse et des Sports sont victimes d'une autre injustice, car en tant que professeur certifié du grade A4, une fois devenus Inspecteurs après deux années de formation, ils restent toujours en A4 au lieu que l'administration procède au changement de leur grade. Ces Inspecteurs sont naturellement destinés à assumer des postes de responsabilité, ce que les Ministres qui se sont succédés à la tête de ce ministère ont toujours respecté. Seul le Ministre Alain Logbognon met ces hauts cadres ainsi que des professeurs d'EPS précédemment nommés, de côté, pour faire la promotion des éducateurs, de professeurs de cafop, des professeurs de collège, des conseillers qui très souvent sont de grade inférieur à celui de l'inspecteur de la jeunesse et des Sports et même du professeur d'EPS.

Quel résultat cherche le Ministre quand il agit ainsi ou nomme un agent plus gradé sous la responsabilité d'un autre moins gradé?

Il n'y a que dans ce ministère que l'on peut assister à ce disfonctionnement.

Il est aussi important de souligner qu'aucun Inspecteur remplacé n'a commis de faute administrative et rien ne leur est reproché; pour preuve, tous ont obtenu la note de 4/5 en 2014.

Face à ce désastre administratif, quelle politique de jeunesse et de sports peut- on mettre en oeuvre quand la crème dudit ministère est totalement mis à l'écart de la conception et de la réalisation de la politique du gouvernement en matière de jeunesse et sport?

Le Ministre Alain Logbognon et les autorités sont interpellés car l'émergence tant prônée ne peut se réaliser sans ces compétences rejetées. Logbognon doit donc revoir sa copie face a sa gestion catastrophique et calamiteuse de son ministère.

 

Claude Ossadi





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !