Me N'dri Claver (avocat de Blé Goudé crache du feu): "la situation de Charles Blé Goudé est préoccupante, mais aussi celle des avocats...".

Votre quotidien favori a interviewé Maître N'dri Claver, avocat du ministre Charles Blé Goudé, quelques jours après le scandale des photos choquantes de ce dernier et de Jean Yves Dibopieu, prises dans leurs cellules à la direction de la surveillance de territoire.
Dans cette interview à IvoireBusiness, Me N'dri Claver crache du feu et épingle tour à tour, le gouvernement Ouattara dont les ministres Affoussi Bamba, Hamed Bakayoko, et Koné Bruno ont été pris en flagrant délit de mensonge, et les organisations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire, très actives il y a de cela quelques années et qui sont aujourd'hui muettes.
Eric Lassale

Vendredi 21 Mars 2014 - 07:22


IvoireBusiness: Affoussi Bamba, ministre de la Communication, continue de dire que les photos prises par Blé Goudé à la DST, et authentifiées par lui-même sont fausses et sont le résultat d'un montage. Elle l'a dit vendredi dernier la BBC. Qu'en pensez- vous?

Maitre NDRY CLAVER : Vous savez, il y a des gens qui pensent que l’aide qu’on peut apporter à un régime doit se faire sur la base du mensonge. Mais tout le monde finit par s’habituer à votre façon de faire et vous n’êtes plus crédible. Il en va ainsi de certaines personnes en Côte d’Ivoire qui ne sont plus crédibles. Posez-moi une question plus sérieuse. Il y a des propos provenant de certaines personnes que je refuse de commenter.

En tant qu'avocat de Blé Goudé, avez-vous rencontré le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko pour lui demander l'amélioration des conditions de détention de votre client?

Maitre NDRY CLAVER : Nous n’avons pas rencontré monsieur le Ministre Hamed Bakayoko en tant qu’avocats de Charles Blé Goudé.

Face à la torture et aux traitements inhumains et dégradants de Charles Blé Goudé, avez-vous émis une motion de protestation?

Maitre NDRY CLAVER
: Aucun avocat digne de ce nom ne peut voir son client dans une telle posture et garder le silence. Tous les avocats de monsieur Charles Blé Goudé ont dénoncé ce traitement dont il est l’objet. Nous nous referons toujours au droit. Monsieur Charles Blé Goudé n’a aucun contact libre avec ses avocats. Comment allons-nous défendre monsieur Charles Blé Goudé dans de telles conditions ? C’est non seulement la situation de monsieur Charles Blé Goudé qui est préoccupante, mais aussi celle des avocats qui doit préoccuper.

Pouvez-vous nous dire avec exactitude où se trouve « la résidence protégée » de Charles Blé Goudé?

Maitre NDRY CLAVER : Nous n’avons aucune idée. Il faut demander à ceux qui le détiennent. Ils pourront peut-être nous le dire. On cache le visage de Charles Blé Goudé pour ne pas qu’il puisse identifier ce lieu et le partager à ses avocats. C’est triste. Mais je n’entends pas les organisations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire qui étaient très actives il y a de cela quelques années.

Après les révélations sur la torture subie par Blé Goudé à la DST et les mensonges de trois ministres du gouvernement Ouattara, continuez-vous à faire confiance à la justice ivoirienne pour un procès équitable de votre client?

Maitre NDRY CLAVER : Nous osons croire à un procès équitable par l’amélioration des conditions de notre client et par le libre exercice du jeu judiciaire. Nous osons croire.

Lors de son procès en catimini mardi 11 mars dernier devant le procureur, quel a été le sens de votre plaidoirie? Avez-vous demandé la libération de votre client?

Maitre NDRY CLAVER : Non, nous avons assisté notre client. C’est tout. Il n’y a pas eu de demande de liberté provisoire. De toutes les façons, ce n’était pas le lieu.

Savez-vous ou se trouve Jean Yves Dibopieu? Pourquoi lui aussi n'a pas bénéficié de nouvelles photos de la part du ministre Hamed Bakayoko?

Maitre NDRY CLAVER : Je pense que le Ministre concerné pourra vous répondre lui-même.

La CPI vient de réclamer avec insistance Charles Blé Goudé. Que lui répondez-vous?

Maitre NDRY CLAVER : Mais c’est ce que nous ne cessons pas de dire. La CPI veut Charles Blé Goudé. Mais il est déjà poursuivi par la justice de son pays. Ce que la CPI fait est une intimidation qui finit par la discréditer. La CPI lutte contre l’impunité dans les Etats lorsque des violations supposées de droit sont sans jugement. Monsieur Charles Blé Goudé est poursuivi par les juridictions de son pays. Quel est le problème de la CPI ? Je pense qu’elle gagnerait à s’occuper des nombreuses violations de droit qui restent impunies dans les autres pays. La Côte d’Ivoire n’est pas une chambre de la CPI.

Pensez-vous que Blé Goudé a quelque chose à avoir avec tous les crimes qui lui sont reprochés?

Maitre NDRY CLAVER : C’est le sens de la vérité judiciaire. Attendons pour voir. Nous sommes prêts pour débattre avec l’accusation. Laissons la justice établir la vérité sur les faits reprochés à monsieur Charles Blé Goudé. Si oui ou non les faits qu’on lui reproche relèvent de faits établis ou d’illusion.

Propos recueillis via internet par Michel Baroan et Serge Touré
Par IVOIREBUSINESS -

Contact de l'avocat de Blé Goudé:
KOUADIO N'DRY CLAVER
Avocat à la Cour
Cocody Riviera Golf
Résidences les Elias
Immeuble AGAVE, 3ème étage
Téléphone:             (+225) 22 43 54 20     
Fax: (+225) 22 43 40 01




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !