Mauvaise gouvernance : Tiken Jah se retourne contre Ouattara (Version complète de l'article)

La précédente publication de cet article avait été tronquée. Nous le republions en version complète. Toute nos excuses aux lecteurs.

Lundi 6 Janvier 2014 - 22:04


Tiken Jah Fakoly s’est attaqué de façon allusive  à Alassane Dramane Ouattara au cours d’une conférence de presse, vendredi dernier, à Mediastore sis à Cap Sud (Abidjan-Marcory). Répondant à la presse  qui lui a demandé pourquoi il dit ap- précier A.T.T. (Amadou Toumani Touré), ancien chef de l’Etat malien contraint à l’exil au Sénégal, et qui est aujourd’hui poursuivi au Mali, le reggaeman affirme : «A.T.T. est un exemple pour l’Afrique. Il est le seul chef d’Etat qui était en exercice et avant la fin de son mandat a annoncé à tout le monde qu’il n’allait plus se présenter. Il a eu ce courage et il faut le reconnaître. En Afrique, rares sont les dirigeants politiques qui ont eu cette posture. Même après le coup d’Etat de Sanogo, il avait la possibilité de revenir. Il avait le soutien de beaucoup de militaires. Mais il a dit qu’il n’était pas intéressé. Un tel homme, je ne peux que le respecter. Ici, on voit des chefs d’Etat qui n’ont pas encore fini leur mandat, mais qui déjà annoncent qu’ils vont se présenter. Et ils battent même campagne en ce moment pour se faire réélire. Je ne les comprends pas. Le pouvoir grise les dirigeants africains. Et c’est bien dommage». On aura tout compris. Cette allusion  de Tiken Jah est claire- ment faite à l’actuel chef de l’Etat ivoirien. Qui a annoncé d’abord, dans une interview à l’hebdomadaire «Jeune Afrique » puis, à M’Bengué, le mercredi 3 juillet 2013, lors de sa visite d’Etat dans la région des savanes, nord de la Côte d’Ivoire, qu’il sera can- didature à la présidentielle de 2015. « J’ai décidé de solliciter un second mandat pour continuer l’important travail que nous avons entamé », a soutenu M. Ouattara pour tenter d’expliquer cette annonce précoce et visiblement inutile. Actuellement, Alassane Dramane Ouattara se bat pour être le candidat unique du Rhdp pour cette joute électorale.  L’objectif de la conférence de presse de Tiken Jah était d’annoncer son concert, le jeudi 16 décembre 2013, à partir de 16 h, au Stade Mamadou Coulibaly. «Ce spectacle marque mon retour à la musique après deux an- nées consacrées à l’agriculture pour contribuer à la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire. Depuis 2012, j’ai décidé de prendre deux années de retrait de la musique», a- t-il révélé. Par ailleurs, il a dit poursuivre son projet éducatif «Un concert, une école». A l’en croire, grâce à ce projet, il est déjà à 5 écoles construites (2 en Côte d’Ivoire dans la région d’Odienné,une au Burkina Faso, une au Mali et une autre au Niger) et réhabilitée (à Abidjan, le Groupe scolaire Biafra à Treichville). Il a fait savoir qu’il a comme projets immédiats la construction d’une école au Sénégal, une autre en Guinée-Conakry. «Je compte sur des partenaires pour finaliser ce projet. Déjà, je suis en contact avec la mairie de Toulouse dans le cadre de ce projet», a- t-il révélé. En outre, Tiken a parlé de la sortie de son prochain album qu’il a baptisé «Dernier appel». L’œuvre, a-t-il fait remarquer, va contenir 16 titres pour l’Afrique et 12 pour l’Europe. Pourquoi ? «Parce qu’il y a des morceaux (4) qui ne concernent pas l’Europe sur cet album». «Dernier appel» sort le 19 mai 2014. Mais, bien avant, le reggaeman sortira, fin mars, un single.  «Je vais m’adresser aux peuples africains. Il faut que les Africains se prennent en charge. Qu’ils comprennent que l’Afrique a d’énormes potentiels et qu’ils doivent prendre en main le destin de leur continent», affirme-t-il.

Marcellin Boguy




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !