Marches pour le rejet de la Constitution-ADO : La FIDHOP condamne la barbarie du régime Ouattara !

Dimanche 30 Octobre 2016 - 08:13


Dr BOGA S. GERVAIS	 Président-Fondateur de la FIDHOP
Dr BOGA S. GERVAIS Président-Fondateur de la FIDHOP

COMMUNIQUE :

Le vendredi 28 octobre 2016 a été déclarée « Journée des Marches éclatées », par le ‘’Front du Refus’’ qui s’oppose catégoriquement à l’organisation du référendum prévu pour se tenir en Côte d’Ivoire, le dimanche 30 octobre, créant la IIIème République de M. OUATTARA.

Alors que les marches avaient débuté tôt le matin, dans plusieurs localités du pays, de façon très pacifique, dans des ambiances à l’ivoirienne, les forces de police pro-Ouattara n’ont pas hésité à user de la force et des gaz lacrymogènes face aux manifestants aux mains nues.

Ce fut le cas à San-Pedro, et surtout à Abidjan où, convergeant très massivement, par dizaine de milliers, vers le stade Félix Houphouët-Boigny, plusieurs militants et sympathisants du ‘’Front du Refus’’ ont été violemment dispersés.

La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance de la Démocratie, des Droits de l’Homme et de la vie Politique), de concert avec des ONGs partenaires d’Abidjan, ont pu dénombrer, au soir du vendredi 28 octobre, plusieurs blessés, dont un cas grave ; et vingt (20) personnes interpelées : treize (13) ont été conduits à la Préfecture de police d’Abidjan et sept (7) dans des lieux inconnus.

Les ordres d’entrer en action auraient été données par le Ministre de l’Intérieur Ahmed Bakayoko lui-même, depuis l’hélicoptère qui survolait les différentes vagues des marcheurs.

Au regard de ces faits :

La FIDHOP CONDAMNE CETTE VIOLENCE INUTILE DU REGIME-OUATTARA, contre des manifestants non-violents !

La FIDHOP observe que les Ivoiriennes et les Ivoiriens ont ainsi vaincu la peur et le traumatisme de la crise-postélectorale de fin 2010 – début 2011 : la FIDHOP félicite tous ces valeureux manifestants ; ces véritables Défenseurs de la Souveraineté nationale !

La FIDHOP félicite tous les Leaders du ‘’Front du Refus’’ et leurs alliés, pour les stratégies pacifiques mises en place et savamment appliquées, avec ce slogan qui marquera l’histoire : « LE POUVOIR AU PEUPLE ! »

La FIDHOP, tout en se réjouissant qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, interpelle encore et toujours le Chef de l’Etat Alassane OUATTARA : si ce projet de Constitution monarchique n’est pas retiré, ou le référendum reporté, le dimanche 30 octobre 2016, vous assumerez, personnellement, toutes les conséquences !

A BON ENTENDEUR…


 

Fait à Rome, ITALIE, le 29 Octobre 2016


 

Dr BOGA S. GERVAIS

Président-Fondateur de la FIDHOP





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact