Marche du Front du refus contre la constitution: les manifestants dispersés par la police au niveau du stade FHB

CIVOX.NET
Vendredi 28 Octobre 2016 - 17:52


 
     
 
 

Les manifestants anti-nouvelle Constitution ont été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogène, ce vendredi, dans les environs du stade Félix Houphouët-Boigny et au niveau de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), au Plateau, côté Boulevard lagunaire).

C’est tôt ce matin que les Partis politiques, Organisations de la Société civile et Leaders d’opinion membres du Front du Refus et de la Coalition du Non à la nouvelle Constitution ont débuté leur «marche pacifique» avec pour point de chute le stade Félix Houphouët-Boigny à partir de deux lieux de ralliement : le grand Carrefour SOLIBRA à Treichville pour les quartiers d’Abidjan Sud et la Place Monument aux Morts d’Adjamé, pour ceux d’Abidjan Nord. 

On pouvait apercevoir en première ligne Danièle Boni-Claverie, présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), par ailleurs porte-parole du Front du refus de la nouvelle Constitution, Aboudramane Sangaré du Front populaire ivoirien (FPI), Marie-Odette Lorougnon (FPI), Daniel Ahizi (PIT), le député Gnangbo Kacou, Anaky Kobena (fondateur du MFA), Henriette Lagou (RPC-PAIX)…pour ne citer que ceux-là.
Cette marche selon ses initiateurs, a pour objectif de faire pression sur le gouvernement pour le retrait du projet de nouvelle Constitution qui sera soumis par référendum aux Ivoiriens le dimanche 30 octobre. Arguant que ce texte est ’’mauvais’’ et ’’confligène’’.

Rappelons que c’est le 5 octobre que le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a exposé devant l’Assemblée nationale les grandes lignes de l’Avant-projet de Constitution qui va consacrer l’avènement de la 3ème République. « Cet Avant-projet est pour pérenniser la stabilité et la paix de notre nation », avait défendu le président ivoirien. Il avait souligné que «l’objectif de la nouvelle Constitution est de doter la Côte d’Ivoire d’un acte constitutionnel plus moderne respectant les droits et devoirs de tous les citoyens ».
L’avant-projet de Constitution a été pris en compte par les députés en séance plénière le mardi 11 octobre. Il sera soumis aux Ivoiriens par referendum le 30 octobre prochain.
Pendant que le texte est salué par la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), les partis de l’opposition appellent au boycott du scrutin.

D.Tagro




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !