Manifestations armées à Koumassi après la défaite du candidat du RDR aux municipales

Mercredi 24 Avril 2013 - 16:27


Manifestations armées à Koumassi après la défaite du candidat du RDR aux municipales
Des tirs à l’arme ont été entendus dans la nuit de mardi à mercredi à Koumassi, commune située au Sud d’Abidjan, quelques minutes après la proclamation des résultats officiels des élections municipales de dimanche, par la Commission électorale indépendante (CEI).

Des partisans du candidat Ibrahim Bacongo Cissé du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) sont descendus dans les rues de Koumassi pour manifester ‘’bruyamment’’ en tirant des coups de feu pour dénoncer la défaite de leur candidat.

‘’Ca tire encore’’ a déclaré laconiquement à APA, un enseignant, joint au téléphone vers 23h00, gmt. Apeuré avec sa gorge nouée, il ajoute que ‘’les manifestants ont incendié des 
pneus  à plusieurs carrefours de la commune’’.

Selon les résultats officiels proclamés mardi nuit aux environs de 22h00, gmt par la Commission électorale indépendante, le maire sortant, Raymond N’dohi du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), a remporté les municipales de dimanche avec 41,14% des suffrages exprimés.

D’autres témoins joints par APA, affirment que les manifestants qui scandaient ‘’on veut Bacongo, on veut Bacongo’’ se dirigeaient vers le secteur SICOGI de Koumassi dont les habitants, en majorité des pro-Gbagbo, sont accusés d’avoir soutenu l’adversaire de leur candidat.

L’armée ivoirienne, appuyée par les casques bleus de l’Opération des Nations Unies a quadrillé tout le secteur ainsi que la mairie, également cible des manifestants.

‘’Ils veulent aller brûler la mairie’’, ajoute un habitant de la SICOGI précisant ‘’qu’il y a des échanges de tirs entre les gendarmes et les manifestants’’.

‘’Les résultats qui seront certainement annonces par la Commission Électorale Indépendante ne reflètent nullement la réalité au vu des nombreuses irrégularités constatées çà et là dans de nombreux bureaux de vote’’, avait déclaré plutôt dans la journée, Fadiga Adjaratou, née Traoré, directrice de campagne de M. Bacongo Cissé.

‘’La Direction de Campagne du candidat Cissé Ibrahima Bacongo que nous dirigeons, après une réunion de crise, a décidé d’introduire un recours en invalidation de ces résultats auprès de la CEI, suite à la proclamation de ceux-ci’’, avait poursuivit Mme Fadiga, ajoutant que ‘’nous sommes, donc en train de faire la compilation de toutes les preuves de cas de fraude en notre possession en vue de donner droit à notre requête’’.

Elle a lancé un appel au ‘’calme à tous ses militants, électeurs et sympathisants’’. ‘’Nous les supplions de rester chez eux et de nous faire confiance, car nous mettrons toutes les chances de notre côté afin que justice soit rendue et que la vraie vérité sortie des urnes soit proclamée au grand jour’’, avait conclu la Directrice de campagne de M. Cissé.

Des incidents similaires, ont été également signalés à Adjamé (Centre) et à Yopougon à l’Ouest d’Abidjan.


MC/ls/APA



Publié le mercredi 24 avril 2013  |  Agence de Presse Africaine




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !