Manifestation de la résistance patriotique à Paris: La rumeur qui a démobilisé les ivoiriens ce week-end.

Dimanche 22 Avril 2012 - 13:13


image d'archives: 1ère marche de la Coalition
image d'archives: 1ère marche de la Coalition
A l’appel de la Coalition pour la libération de la Côte d’Ivoire et du président Gbagbo le 31 mars dernier, ils s’étaient donné rendez-vous ce week-end pour lancer leur ultime mot d’ordre électoral. Ils projetaient de lancer le «Tout sauf Sarkozy!» comme consigne de vote. Mais ce fut un rendez-vous manqué, au regard de la faible mobilisation. La cause: la grande majorité des patriotes ivoiriens a été démobilisée par une rumeur véhiculée par des sms. Selon cette rumeur, des indiscrétions issues des milieux de la police française ont évoqué des arrestations planifiées des leaders de la résistance et des patriotes ivoiriens au cours de leur manifestation.
Ces arrestations s’expliqueraient par le fait que le président et candidat de «la France forte» pourrait saisir l’occasion de cette manifestation pour régler ses comptes à ceux qui depuis plus d’un an ne cessent de ternir son image en pointant sur lui le doigt accusateur dans les rues de Paris. Combien de fois ces patriotes ivoiriens, ces africains, français et autres humanistes n’ont -ils pas scandé des propos peu honorables à l’encontre de Nicolas Sarkozy dans les rues de Paris, troublant ainsi, dans une certaine mesure, sa quiétude, son sommeil? Car de telles accusations étaient de nature à éveiller les consciences sur le rôle néfaste joué par les autorités françaises en Côte d’Ivoire et en Libye, et à les disqualifier auprès d’une certaine opinion française. A l’heure où tous les cauris lancés par les prophéties, relativement scientifiques, appelées sondages, prédisent inéluctablement la défaite électorale de Nicolas Sarkozy, il faut reconnaître que les actions de la résistance patriotique des ivoiriens de France n’y sont pas négligeables.
Ces arrestations planifiées devaient avoir lieu en toute légalité. Et c’est la loi électorale qui donne aux autorités françaises cette belle rose de la légalité.Selon le Décret n° 2001-213 du 8 mars 2001 portant application de la loi n° 62-1292 du 6 novembre 1962 relative à l'élection du Président de la République au suffrage universel, «La campagne en vue de l'élection du Président de la République est ouverte le deuxième lundi précédant le premier tour du scrutin. Elle prend fin la veille du scrutin à zéro heure.» (Article 10, alinéa 1) Donc, officiellement, la campagne présidentielle française, pour ce qui est du premier tour, a pris fin le vendredi dernier à minuit. Sur cette base, la manifestation de ce week-end, bien qu’autorisée, aurait pu être frappée d’illégalité, à cause du zèle des leaders de la résistance patriotique qui prévoyaient lancer l’assaut final électoral contre Nicolas Sarkozy. Le fait de lancer le «Tout sauf Sarkozy» au cours d’une manifestation publique hors- délai de la campagne électorale aurait été un flagrant délit de violation de la loi électorale française. Selon la rumeur, c’est en se fondant sur cette violation de la loi électorale que la police française devait procéder aux arrestations. Très prise au sérieuse, la rumeur a fait l’exploit de démobiliser un grand nombre de patriotes ivoiriens. Tous les messages envoyés pour les rassurer de se rendre à la manifestation n’ont pu renverser la situation. Nombreux étaient convaincus que Nicolas Sarkozy était déterminé à casser du résistant ivoirien en France. Heureusement, ce ne fut pas le cas. La manifestation a pu se dérouler normalement mais avec une faible mobilisation. Le reste du travail, en l’occurrence la campagne du «Tout sauf Sarkozy», a été fait par des sms, qui ont circulé la veille et le jour du scrutin. C’est le lieu de s’interroger: cette rumeur a-t-elle été fabriquée par des mains obscures dans l’intention de démobiliser les patriotes ivoiriens?

 
ZEKA TOGUI.
 
 
 
 
 
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !