Malgré le manque d’engouement à la révision de la liste électorale: la Cei n’est pas prête à proroger l’opération

Samedi 27 Juin 2015 - 07:14


Youssouf Bakayoko
Youssouf Bakayoko
La révision de la liste électorale prend fin le 30 juin 2015 comme l’indique le décret instituant la durée de cette opération. Hier vendredi, le 3ème vice-président de la Commission électorale indépendante (Cei), Gervais Coulibaly, et la porte-parole de cette institution, Me Victoire Alley Amlan, ont animé une conférence de presse pour faire le bilan de l’opération. Selon les deux conférenciers, malgré le manque d’engouement des populations ivoiriennes, la prorogation de cette opération n’est pas à l’ordre du jour à la Cei.
Les conférenciers ont expliqué que, pour une prorogation de l’opération, la commission centrale de la Cei sera obligée de se réunir pour faire des propositions au gouvernement. Afin que celui-ci prenne un autre décret qui proroge la révision. Au dire de Gervais Coulibaly, ce processus s’impose parce que c’est sur proposition de la Cei qu’un premier décret a limité la durée de l’opération à un mois. Mais si l’opération est prorogée, s’est-il interrogé, est-ce qu’elle pourra susciter l’engouement que tout le monde attend ? Et d’indiquer que la prorogation va demander une enveloppe financière que des sources, autres que les conférenciers, estiment à quelques 2 milliards FCFA pour une semaine. Si donc l’opération doit être prorogée de deux semaines comme le souhaitent des acteurs politiques, la société civile et des chancelleries, alors la Cei devra dégager une enveloppe de 4 milliards de Fcfa. Ce dont la commission électorale ivoirienne ne disposerait pas à l’heure actuelle, selon nos sources.

Gervais Coulibaly et Me Victoire Alley Amlan ont, en effet, indiqué qu’à la date du 23 juin 2015, soit trois semaines après le lancement de l’opération de révision de la liste électorale, 108.187 nouveaux requérants ont été enregistrés. Ce sont les nouveaux majeurs qui sont des personnes qui ont atteint l’âge de voter et aussi les personnes qui, pour la première fois, décident de se faire enrôler pour prendre part au vote. Quant à ceux qui figurent déjà sur la liste électorale de 2010, mais qui changent de nom ou de domicile ou de lieu de vote, ils sont 317.878 personnes qui sont enregistrées. Mais Gervais Coulibaly a tenu à rassurer ses compatriotes. «Les 5.725.722 inscrits sur la liste électorale de 2010 auront automatiquement leurs cartes d’électeurs même s’ils ne se présentent pas à la révision en cours », a-t-il insisté.
Interpellés sur les difficultés rencontrées pour avoir les documents administratifs qui servent à l’enrôlement des nouveaux majeurs, les conférenciers ont répondu que ce chapitre ne relève pas de la compétence de la Cei.

Benjamin KORE


Publié le vendredi 26 juin 2015  |  Notre Voie
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !