Maladie de Ouattara – Importante déclaration à la nation du Rpci-Ac : « Le Rpci-Ac exige la démission du chef de l’Etat pour incapacité physique à diriger la Côte d’Ivoire»

Le Rpci-Ac exige sans délai, la publication du bulletin de santé du chef de l’Etat.

Mercredi 12 Février 2014 - 02:22


Christian Vabé, président du RPCI-AC (Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible )
Christian Vabé, président du RPCI-AC (Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible )
Le Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac) a appris par la présidence de la République, que le chef de l’Etat Alassane Ouattara est souffrant en France, et a subi une opération chirurgicale le week end dernier.
Selon le Communiqué de la présidence dont le Rpci-Ac a eu copie, « l'intervention chirurgicale d’Alassane Ouattara, liée à une sciatique, s'est bien déroulée et le chef de l'Etat se porte bien », communiqué lu par la télévision d’Etat RTI1.
Mais selon la presse ivoirienne et la presse internationale, le chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara, en plus de douleurs sciatiques officielles compliquées en Hernie distale lombaire, souffrirait d’un Cancer de la prostate en phase terminale.
Le Rpci-Ac exige sans délai, vu la gravité de la situation, vu l’angoisse du peuple ivoirien, et pour faire taire les rumeurs les plus fantaisistes, la publication du bulletin de santé du chef de l’Etat, en vertu de l’Article 35 de la Constitution ivoirienne qui stipule que: « Le candidat à la Présidence de la République doit présenter un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par le Conseil de l'Ordre des Médecins. Ces trois médecins doivent prêter serment devant le Conseil constitutionnel. Il doit être de bonne moralité et d'une grande probité ».
Pour le Rpci-Ac, si la publication sans délai du bulletin de santé du chef de l’Etat confirme la dégradation majeure de son état de santé, le Rpci-Ac exigera sa démission pour incapacité physique à diriger la Côte d’Ivoire en Application de l’article Article 40 de la Constitution qui stipule que: « En cas de vacance de la Présidence de la République par décès, démission, empêchement absolu, l'intérim du Président de la République est assuré par le Président de l'Assemblée nationale Pour une période de quarante cinq jours à quatre vingt dix jours au cours de laquelle il fait procéder à l'élection du nouveau Président de la République. L'empêchement absolu est constaté sans délai par le Conseil Constitutionnel saisi à cette fin par une requête du Gouvernement, approuvée à la majorité de ses membres ».

Fait à Paris le 10 février 2014

Pour le Rpci-Ac
Le Président
Christian Vabé




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !