Libre opinion/ Manifestation du 19 février devant la CPI: Acte de boycottage de la mobilisation par le FPI-France

Mercredi 13 Février 2013 - 08:35


Libre opinion/ Manifestation du 19 février devant la CPI: Acte de boycottage de la mobilisation par le FPI-France
Depuis la crise post-électorale jusqu’au kidnapping du président L. GBAGBO, les ivoiriens de France, toutes couleurs politiques confondues,soutenus par les africains, ont formé un bloc de résistance contre les ennemis de la CI mais surtout demeurent les soutiens incorruptibles du Président L.G. Le CRI PANAFRICAIN (Conseil pour la Résistance Ivoirienne et Panafricaine), moteur initial de l’impulsion de la résistance restant dans son objectifs de réveil de la conscience et dans sa position «  GBAGBO Laurent  ou rien  », n’a cessé de mobiliser.
Les voyages à la HAYE ont été initiés par le visionnaire Pascal LOGBO président du NPR, avant même la déportation du Pr LG. Depuis lors, il organise des voyages pour permettre aux ivoiriens et aux panafricains de soutenir le Président. D’autres  mouvements de résistance comme les femmes patriotes, depuis 2 ans n’ont cessé de s’investir corps et âmes pour organiser les voyages.
Le triste constat a été l’incapacité du FPI France à mobiliser, à entretenir la flamme du combat contre le complot international qui frappe Le Pr Laurent GBAGBO, leur guide  fondateur de ce parti.
Depuis le dernier trimestre 2012, le changement de la tête du FPI France n’a qu’accouché d’une souris.
Depuis plusieurs mois, dame ASSALE Hortense ne s’est jamais intéressée à aucune manifestation publique concernant la libération de notre pays ni participé autrement à la mobilisation pour le soutien du Président Laurent GBAGBO.
Alors que des SMS fusent depuis plusieurs jours invitant les ivoiriens et les africains à la HAYE pour soutenir notre président au procès du 19 février 2013, que fais dame ASSALE  ?
Elle fait une concurrence déloyale aux organisateurs du voyage. De quoi s’agit-il  ? Alors que les dirigeants du FPI avaient annoncé l’allée et le retour à la HAYE à 30 € comme la plus part des organisateurs,  ils décident et annoncent par SMS un nouveau tarif à 20 € tout en sachant qu’un car de 60 places coute 1850 € avec une répartition de 30 € par personne. La conséquence immédiate est que certains organisateurs abandonnent le projet et ceux qui veulent continuer ont du mal à payer leurs fournisseurs. Le samedi 09 févier 2013, à la soirée de soutien à Charles Blé GOUDE, Madame ASSALE déclare avoir décidé ce prix défiant toute concurrence pour faciliter le voyage aux militants du FPI et ajoute que c’est son bureau qui a financé la différence.

Deux questions se posent  :

Est-ce les militants du FPI seuls qui constituent la résistance  ? Ou ASSALE est-elle venue diviser la résistance  ?
Vu que les ivoiriens n’ont pas entendu le FPI pour agir et continuer d’agir, pourquoi ASSALE ne préfinance-t-elle pas les cars pour que les autres organisateurs en profitent  ?
Si dame ASSALE aime tant les militants du FPI, pourquoi ne s’organise-t-elle pas pour soutenir des militantes du FPI qui sont obligées de se prostituer en exil  pour survivre?
Si le Président GBAGBO a fait front au travers de LMP pour gagner les élections, c’est bien parce qu’il avait vite compris que compter sur certains dirigeants du FPI était synonyme d’échec. Aujourd’hui un tel coup porté par ce parti vient dévoiler l’esprit qui y règne.
Comme le confiait le président Laurent GBAGBO depuis la HAYE à un de ses proches, Les vrais leaders du FPI sont soit morts, soit en prison  !

M. M. WANEZI




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !