Lettre ouverte au chef de famille du PDCI, Henri Konan Bédié

Dimanche 22 Mars 2015 - 07:16


Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA
Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA

LETTRE OUVERTE AU CHEF DE FAMILLE DU PDCI

HENRI KONAN BEDIE

 

Copie aux premiers compagnons de Félix Houphouet-Boigny : Camille ALIALI et consorts

 

Je suis trop petit parmi tous les frères et les sœurs de la famille, tu peux même me mettre au monde, mais comme dans notre coutume, un frère aussi petit soit-il, ne doit pas appeler son grand frère aussi âgé soit-il papa, accepte que je t’appelle grand frère.

 

Grand Frère

Toute la famille, y compris notre mère, m’a envoyé te porter la présente lettre ouverte.

 

Bref rappel aux souvenirs

 

Avant de mourir le 7 décembre 1993, notre père ne s’est pas arrêté sur des critères de l’intelligence, du courage, de la capacité à rassembler, à conduire la famille et le village. Et pourtant il t’a choisi ! C’est dire que tu n’es nullement le meilleur ! Mieux, notre père a même indiqué que ce sera une équipe qui lui succéderait.

Il n’a pas, non plus, misé sur la force de caractère ni la force de pouvoir tenir la parole donnée dans la conduite de la famille et du village. Il t’a choisi pour lui succéder, aussi bien, à la tête de la famille qu’à celle du village dès l’instant où Dieu le rappelle à lui.

Toute la famille, y compris, Gbagbo et ses frères et sœurs qui combattaient le vieux pour lui arracher le village, se sont pris de compassion et se sont joints à toi et au reste de la famille pour organiser les funérailles afin d’offrir, dans le recueillement et dans la prière, honneur et gloire au vieux, dans son dernier voyage. Contre toute attente, Alassane Ouattara, membre de la famille, seul lui, a enjambé le corps fumant du père pour tout te disputer dans le but de tout prendre à son compte. Il a désobéi ainsi, à la dernière volonté du vieux, violer sa mémoire et renier toutes ses valeurs. Dès lors, Ouattara ouvrait grand ’les portes de notre paisible et prospère village au diable. Tous ses propos de l’époque, opposés à la vérité universelle qui ont suivi, ont exposé notre beau village à trois guerres qui n’auraient jamais pris fin si elles avaient eu lieu. Il s’agit des guerres religieuse, tribale et ethnique. Toutefois, il est l’auteur de tous les épisodes douloureux que ce village et ses habitants ont souffert dans leur jeune histoire. En la matière, il n’a pas eu de co-auteurs ni d’adeptes, ce sont de naïfs admirateurs qu’il a instrumentalisés.

 

Remuer le couteau dans la plaie

 

Non, nos frères et sœurs ne veulent pas que le couteau soit remué dans la plaie. Ouattara n’est pas mort, seuls les morts sont calomniés. Notre vieux nous a appris que l’histoire est un témoignage et le rappel historique est une vertu de la compréhension du présent pour projeter un avenir sans risques. Et puis, il faut que les enfants appelés, nouveaux majeurs, qui ont leurs mots à dire dans le débat actuel, puissent savoir qui est qui, et qui a fait quoi dans ce pays.

 

Le prix du reniement de soi

Grand frère, depuis le 2ème tour de la présidentielle de 2010 jusqu’au dernier congrès de notre famille, en passant par ton triste appel à soutenir Ouattara, il nous a été rapporté que ses enfants et d’autres membres de sa famille auraient dit que Ouattara t’aurait donné beaucoup de milliards en échange de ton reniement. Est-ce que c’est vrai, grand frère ? Si c’est vrai, dis-le-moi dans le creux de mon oreille pour que j’aille le rapporter aux autres membres de notre famille. Ainsi, tes frères et sœurs que tus as qualifiés d’entrée de jeu d’irréductibles mais aussi tous les autres membres de notre grande famille bien que silencieux mais qui n’en pensent pas moins, avec Essy Amara, Charles Konan Banny, KKB et Kabran Brou en tête, vont se cotiser pour le remboursement de cette lourde dette car il s’agit de l’honneur de notre grande famille.

 

Regarde-toi dans le miroir et remarque que tu as pali

 

Ce 22 mars 2015, Ouattara et tous les membres de sa famille RDR seront en joie. Ils vont faire leur grande fête extraordinaire pour lui renouveler leur confiance éternelle. Dans leur fête, sa famille va l’asperger d’eau de purification, elle va égrener des prières de bénédictions, le couvrir de poudre et de kaolin, elle va lui mettre la tenue de guide suprême et lui remettre le chasse-mouche du conquérant invincible. Enfin, elle va lui dire d’écraser tout sur son chemin pour se maintenir sur le trône du village. Et toi grand frère, qu’as-tu fait de notre grande famille et que feras tu ce jour là ? Tu as empêché cette fête traditionnelle, à laquelle notre père Houphouët nous a habitués, à ta famille PDCI-RDA. Tu as ligoté tes frères et sœurs, tu as scotché la bouche de ta famille, tu nous as castrés, tu nous as rendu muets, sourds, aveugles et idiots. Tu as déménagé chez Ouattara.

Avant même de perdre tes dents, tu as mangé le blé de la famille en herbes (il n’y aura donc plus de moisson pour ta famille PDCI-RDA ?), avant même de perdre tes dents, tu as interdit le plaisir de manger de la viande à ta famille et lui as fermé la chasse. As-tu pensé à la mémoire de notre père fondateur ? Où nous mets-tu et notre avenir en ce moment où chaque Chef de famille va à la moisson avec les siens ?

Ouattara et les membres de sa famille RDR ont, absolument, droit à TOUT ! Par contre, tu as refusé aux membres de ta famille PDCI-RDA d’avoir aussi absolument droit à TOUT !

Maintenant, Ouattara comme d’habitude, te prouve, qu’il est le Maître de ton destin. A preuve, il t’interdit d’aller moissonner pour ta famille PDCI-RDA en 2020. Il vient de te faire mentir à ta famille PDCI-RDA, à la Côte d’Ivoire et au monde entier !

L’alternance, que tu as promise, la main sur le cœur, au profit du PDCI-RDA en 2020, n’aura JAMAIS lieu !

En clair, il te fait savoir que le château que tu recherches, en vendant tous les biens et mêmes certains de tes frères et sœurs sur le marché du vrac, tu ne l’auras qu’après le déluge universel.

Grand frère, si Ouattara te prenait au sérieux, il ne t’aurait pas fait cela, qu’en dis-tu ?

C’est ce que la famille m’a chargé de te dire dans cette lettre ouverte. Avec toi, les premiers compagnons de Félix Houphouet-Boigny.

Aux autres membres de notre famille du PDCI-RDA, je vous souhaite beaucoup de courage et vous présente ma profonde affliction.

rosinebecantie@gmail.com





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !