Lettre ouverte à Alassane Dramane OUATTARA, Président de la république de Côte d'Ivoire .

CIVOX.NET
Samedi 21 Mai 2016 - 08:00


Joel Ettien
Joel Ettien

                              La Côte d'Ivoire est elle devenue un parc à félins?
Voilà un pays on attend toujours le pire pour réagir. Depuis la réélection de M. ADO, en plus des Dozos et ses miliciens baptisés  FRCI, maintenant est venu le temps des MICROBES. Une énième milice comme s'il ne faisait plus confiance aux forces de l'ordre, et qui sèment la terreur, tuent atrocement à l'arme blanche, sans crainte au nez et à la barbe de ces forces de l'ordre. Alors, je me pose cette question:" mon pays serait devenu un parc à félins?"

Les images qui nous parviennent, ne sont point truquées pour vouloir salir un tel ou un tel autre. La frilosité du pouvoir face à ces microbes, augure de beaucoup d'interrogations que seul, votre pouvoir, pourra un jour dire à la face des ivoiriens. Est ce que ces opérations à trompe oeil, sont elles véritablement des vraies opérations et pourquoi, c'est maintenant que votre pouvoir agit? N'est ce pas encore des pièges à maîtriser les enfants des ennemis, oui de vos ennemis jurés pour faire du chantage à leurs parents?

A quoi sont destinés nos forces de l'ordre autorisés à porter des armes et s'en servir en cas de menace? Où sont passés, ces commandos entraînés dans les grands centres d'entrainement pour éradiquer ces microbes? Le pays serait il à l'abandon? Sous votre pouvoir, les ivoiriens n'arrêtent pas de se poser des questions qui, malheureusement restent sans réponses, comme l'existence de ces microbes. Si nos forces de l'ordre doivent profiter de simples revendications sociales et universitaires pour ouvrir le feu sur les manifestants, leurs missions restent encore perplexes.

Est ce que le président des ivoiriens, a-t-il les pieds sur la terre ivoirienne? Avant hier, c'est un jeune libanais que vos gardes ont fusillé sous le prétexte qu'il n'a pas daigné obtempérer à leur injonction. Depuis plusieurs jours, des étrangers font la loi dans les plantations de cacao dans la région du Moronou, tuant et chassant, les parents paysans de leur terre. Comme si cela ne suffisait pas, ce sont ces vermines de microbes qui font leur loi dans un pays dit émergent.

L'école ivoirienne est aux arrêts, les hôpitaux sont devenus des mouroirs, alors que faites-vous Monsieur le président de la république?

Dans la nature humaine, les Hommes chassent les animaux pour se nourrir, quand ces microbes, tuent, c'est à quel dessin? Sont ils en mission commandée et par qui? Gagbo Laurent est en prison, motif, crime contre l'humanité et toutes ces atrocités qui tétanisent nos compatriotes, qui portera leur responsabilité? Pourquoi tout le monde subit et personne n'ose lever le petit doigt pour vous interpeler  Monsieur le président de la république? Vous êtes isolé dans des tours d'ivoire, vous éloignant de la réalité du quotidien des ivoiriens? ADO, descendez dans les arènes, le peuple souffre. Tôt ou tard, vous ne pourrez pas contenir sa grogne. Les habitants du grand ouest, subissent tous les jours, brimades, représailles, tueries, comme si cela était un mode vie normal.  Pourquoi offrez-vous, tant de souffrances aux ivoiriens? Tout ce que vous leur avez exigé, ils vous les ont donnés sur des plateaux en or et en retour, vous les faites payer ce prix fort? Pourquoi?
  
Les ivoiriens vivent la terreur, sous l'oppression et ni les partis politiques, encore moins les responsables politiques, syndicaux, chefs coutumiers et religieux peuvent daignent ouvrir la bouche, de peur de la visite nocturne de ces microbes et se muent dans ce silence coupable. Si personne ne vous parle, alors le danger risque de pas s'éloigner et je vous dis que les ivoiriens sont affligés. Pour le peu de temps, donnez leur de la joie et du bonheur, pour l'ivoirien que je connais, sans rancune, vous applaudira et vous gagnerez leur confiance et toutes les grandes portes de l'histoire vous seront ouvertes, comme Gbagbo Laurent, Thomas Sankara, Nelson Mandela, Patrice Lumumba et j'en passe.

Vous faites croire que tout va très bien dans le pays, mais si les bénéficiaires n'ont le temps d'apprécier vous acquis parce qu'ils passent le plus claire de leur temps à pleurer des morts, mutilés, exilés, emprisonnés, à quel moment, ils vous apprécieront? 

Vous passez à côté de l'essentiel, c'est à dire la réconciliation vraie, pas celle-là, qui est trop magistrale pour convaincre. Ces ivoiriens tapis dans l'ombre, seuls, pourront décider de leur propre sort. Un jour, il fera jour et pourra être le jour que tout le monde attend. On ne sait jamais! Dans le silence de nos prières, j'ai eu cette vision!
                        Joel Ettien -  Cadre Ivoirien




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !