Les parcs et réserves de la Côte d'Ivoire: Un atout touristique à valoriser

Vendredi 19 Février 2016 - 21:12



La question de l’éco-tourisme est aujourd’hui l’un des défis majeurs que la Côte d’Ivoire s’attèle à relever. C’est pourquoi, l’Etat ivoirien à travers l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), mène plusieurs actions en faveur des parcs et réserves naturelles du pays. Inscrits pour la plus part sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Unesco, les parcs et réserves naturelles sont des atouts importants du tourisme en Côte d’Ivoire. Bien que la forêt ivoirienne soit au centre des préoccupations depuis quelques années, lesdits parcs et réserves naturelles gardent leur notoriété d’antan. Il convient alors de les valoriser davantage pour en garder l’essence.

La Côte d’Ivoire possède huit parcs nationaux, six réserves naturelles et 17 réserves botaniques répartis sur une superficie de 21.030 Kilomètres carré. Ce qui en fait le pays disposant du plus grand réseau d’espaces protégés en Afrique francophone. En outre, grâce à certaines réformes institutionnelles importantes, la Côte d’Ivoire se positionne comme un acteur clé de l’écotourisme en Afrique.

Le Parc national des Îles Ehotilés avec ses six îles (Assokomonobaha, Balouaté, Meha, Nyamouan, Elouamin et I'île sacrée Bosson Assoun) est réparti sur une superficie de 550 hectares. Il comporte environ 3000 espèces aquatiques et 35 familles de plus de cent oiseaux. Situé dans la sous-préfecture de Tiassalé, le Parc archéologique d’Ahouakro s’étend sur une superficie de 120 kilomètre carré. Composé de formations végétales et de rochers naturellement disposés, ce parc est le seul du genre dans toute la sous-région à être inscrit sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Unesco.

Le parc de la Marahoué, lui occupe une superficie de 100 000 hectares et est caractérisé par la diversité de sa faune et de sa flore. La Réserve naturelle intégrale du mont Nimba est quant à elle inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1981. C’est le plus haut sommet ivoirien avec une altitude de 1753 kilomètres.

Voici entre autres les parcs et réserves dont dispose la Côte d’Ivoire. Un ensemble d’acquis naturels dont la valorisation est désormais le cheval de bataille des acteurs du tourisme ivoirien tels que Jovago, qui œuvre dans la promotion de la destination Côte d’Ivoire. Grâce au positionnement du tourisme ivoirien, il importe à l’Etat et à tous les promoteurs de la culture ivoirienne de s’activer autour desdits atouts touristiques que sont les parcs et réserves, car certaines espèces animales et végétales sont en voie de disparition.

La Côte d’Ivoire dispose de plusieurs potentiels touristiques dont la préservation et la valorisation nécessitent la contribution de chaque citoyen ivoirien. Des actions sont certes menées pour la sauvegarde des parcs et réserves qui représentent des abris pour des espèces vivantes, mais beaucoup reste encore à faire pour les pérenniser.

--
Dominique Eliane Yao
PR Jovago / Côte d'Ivoire




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !