Les boissons locales africaines

Lundi 9 Janvier 2017 - 10:25



Tout comme les spécialités gastronomiques, qui diffèrent selon le pays, l’ethnie, la culture ; les boissons, leur goût, appréciation, utilisation diffèrent également d’un endroit à un autre sur le continent.  Elles ont cependant un point commun : l’originalité et l’aspect naturel, dépourvu d’additifs chimiques(dans la plupart des cas). Faisons une tournée de ces différentes boissons locales africaines avec Jumia Travel, acteur de la promotion du tourisme en Afrique.

L’Afrique offre l’une des meilleures destinations de découvertes touristiques dans le monde. Des histoires mystérieuses aux sites touristiques mythiques en passant par une gastronomie atypique, le continent reste sans doute une destination favorite des voyageurs curieux. Dans chaque région de l’Afrique, vous aurez une boisson locale empreinte de tradition. Ces différentes boissons sont consommées lors des cérémonies particulières - mariage, dot, naissance et bien d’autres manifestations heureuses… ou malheureuses.

Il en existe une multitude. Le tchapalo ou encore dolo est une boisson obtenue à partir de la fermentation du mil ou du sorgho rouge germé, puis cuit à l’eau. Cette boisson alcoolisée est consommée au Mali, dans le nord de la Côte d’Ivoire, en Guinée, au Burkina Faso et dans bien d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest. On retrouve également dans plusieurs autres pays de ce côté de l’Afrique, le Koutoukou, appelé « gbêlê » en Côte d’Ivoire, « akpeteshie » au Ghana et Sodabi au Bénin. C’est une eau artisanale obtenue grâce à la distillation de bourgeons de rônier, de palmier à huile ou de rafia.

Dans des pays tels que la République Démocratique du Congo, on retrouve plusieurs saveurs de ces boissons locales alcoolisées. Entre autres, le lokoto, boisson à très forte teneur d’alcool provenant de la distillation de grains de maïs fermenté, associé à du manioc et biens d’autres ingrédients qui font sa particularité. Il y a également Le lunguila, qui est une variante de la liqueur à base du jus de la canne à sucre et bien d’autres boissons aussi fermentées les unes que les autres.

La plus célèbre de toutes ces boissons locales africaines reste le vin blanc de palme. On en consomme dans presque tous les pays de l’Afrique. Son jus blanc laiteux naturellement sucré est obtenu par la fermentation de sève de palmiers. Cette sève est extraite de différentes espèces de palmiers en fonction des régions d’Afrique.

A côté de ces boissons alcoolisées, il y a une liste non exhaustive d’autres boissons sans alcool qui sont également des spécialités africaines tout aussi adulées par les populations.

--
Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d'Ivoire





Dans la même rubrique :
< >

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !