Législatives à Daoukro : Quand le gendre de Bédié( Olivier Akoto) bat le neveu de Bédié ( Gnamien N'Goran)

CIVOX.NET
Mercredi 21 Décembre 2016 - 07:30


 
     
 
 

Le verdict est tombé le mardi 20 décembre 2016. Par la voix de sa porte-parole, Maître Alley Victoire, la Commission Électorale Indépendante (CEI) a déclaré M. Olivier Akoto, candidat indépendant aux législatives 2016 à Daoukro-N'gattakro, commune et sous-préfecture, comme le vainqueur du scrutin du 18 décembre 2016 avec 55,02% des voix. 
Candidat indépendant à ce scrutin législatif, le commissaire général du Festival international des arts et de la culture de Daoukro (FICAD), Olivier Akoto (gendre du Président Bédié) vient de battre un des barons du PDCI-RDA, l'Inspecteur général d'Etat, Emmanuel Niamien N'goran, (Neveu du Président Bédié), candidat du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), de surcroît sur les terres du président Henri Konan Bédié. Ce qui paraissait pour certains comme une utopie, a fini par se traduire en réalité dans les urnes. Le "petit poucet" de la politique, Olivier Akoto a réussi à faire tomber un dinosaure du parti au pouvoir, le ministre Niamien N'goran. Une bataille politique que certains ont décrite dès ses premières lueurs comme l'histoire de David contre Goliath. « Le peuple a tranché et je ne peux que leur traduire toute ma profonde reconnaissance. Ce qu'il faut retenir de cette victoire, c'est que les choix ne doivent plus être dictés, seule la base doit désigner celui qui doit conduire sa destinée. C'est ce combat noble que nous avons défendu bec et ongles. Aussi, voudrais-je dédier cette victoire à mon ami et frère Arsène N'dri, ce compagnon de lutte qui nous a quitté trop tôt », s'est-il exprimé après son sacre. Le jeune cadre de Daoukro qui marque ainsi une étape importante de sa carrière politique n'a pas manqué de remercier tous ceux et celles qui ont participé à son triomphe. « Populations de Daoukro, cette victoire est la preuve que la démocratie et la paix existent bel et bien à Daoukroe, que peuple n'est pas muselé, encore moins la jeunesse ballonnée » a-t-il signifié.
Faut-il le rappeler, Olivier Akoto faisait partie du bureau politique du PDCI-RDA et était secrétaire général de la section 3 du PDCI-RDA à Daoukro avant d'être suspendu par les hautes instances dudit parti. Malgré tout, ce disciple du "Sphinx de Daoukro" n’a pas plié l’échine et a poursuivi "son combat" jusqu’à cette victoire qu’il dédie à celui-là même qu'il a toujours considéré comme son mentor, le président Henri Konan Bédié. « Ma victoire revient à Henri Konan Bédié car loin de moi toute idée de vouloir le défier à travers ces élections et cette victoire. Il demeure mon père et repère » a-t-il martelé devant une foule en liesse à son quartier général de campagne.Pour ce scrutin législatif, 28 010 électeurs sont inscrits à Daoukro et sous-préfecture. 11 428 d'entre eux se sont rendus aux urnes le dimanche 18 décembre 2016 pour accomplir leur devoir citoyen, soit un taux de participation de 40,80%. Olivier Akoto s'est classé en tête des résultats en raflant la majorité des suffrages exprimés (10 892) dans la commune et dans la sous-préfecture avec 6 012 voix (55,02%) contre 4 714 voix (43,28%) pour Niamien N'goran et 166 (01,52) voix pour le candidat du Front Populaire Ivoirien (FPI), Ader Ya Kouadio
TAB avec MB




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA