Le statu quo ante de Dramane

Samedi 12 Mai 2012 - 07:49


Le statu quo ante de Dramane
Dramane Ouattara est rentré avant hier de dix jours de vacances. Je me refuse de mettre dans la balance, dix jours d’absence injustifiée du chef de l’Etat d’un pays à qui on a besoin d’enseigner, par le haut, la valeur du travail qui fait sortir du sous-développement. On dit que le poisson pourrit par la tête. Depuis l’avènement de l’homme à la tête de l’Etat ivoirien, le PPTE dans sa version la plus dégradante est devenu plus qu’une réalité, la seule vision politique et l’absentéisme une valeur. Dramane Ouattara est tout le temps absent. Faisant certainement croire à ses partisans qu’il travaille à provoquer l’orage des milliards. Il a totalement oublié, absentéisme oblige, que la véritable abondance de milliards est un produit du travail quotidien de nos propres potentialités. Les aides extérieures ont beau s’appeler aides au développement, elles n’ont jamais sorti un pays de sa misère. Ouattara devrait plutôt nous apprendre à pêcher et à travailler notre patrimoine que de se promener dans l’arrière cour du looser Sarkozy, à jouer le prestidigitateur d’une hypothétique pluie de milliards. Cela fait plus d’un an qu’on attend que le ciel s’assombrisse. Rien ! Si ! le PPTE le 26 juin prochain ! Une promesse qui ne lui appartient pas et qu’il a vidée de toute sa substance par sa propension à se promener chez Nicolas Sarkozy, le seul chef d’Etat qui ne le recevra plus bientôt. Cela va-t-il changer ? Allons-nous nous mettre enfin au travail pour sortir de l’illusion d’une assistance extérieure ? Pour notre malheur, quand Dramane Ouattara descend de l’avion qui le ramène pour la énième fois de chez le même Sarkozy et au moment ou nous attendons qu’il nous donne la couleur du temps, il nous assène que rien ne va changer. François Hollande peut remplacer Nicolas Sarkozy à l’Elysée. Il peut changer la politique en France. Il peut imprimer sa marque dans le rapport de la France avec l’Europe et les autres pays du monde. Il fera tout pour donner vie à son slogan de campagne en faisant du changement maintenant, il y aura une limite à toutes ses simagrées : la Côte d’Ivoire de Dramane Ouattara. Son ami Sarkozy lui a certainement dit : « ne t’en fais pas, j’intimerai l’ordre à Hollande de ne rien changer à mon dispositif que j’ai installé en Côte d’Ivoire. Il a beau être un chef d’Etat socialiste, avec ton pays, il sera de l’extrême droite comme j’ai tenté de l’être pour me sauver des eaux de la défaite. » Que voulez-vous ? De toute façon le ridicule ne tue pas !


Joseph Marat

 
 
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !