Le règne de Dramane Ouattara ou la traque sadique à outrance

Jeudi 4 Octobre 2012 - 07:07


Le règne de Dramane Ouattara ou la traque sadique à outrance
La question c’est : comment se sentent les Ivoiriens du nord et ceux d’ailleurs, partisans du régime actuellement au pouvoir ?
Je voudrais m’intéresser aux Ivoiriens, à propos des souffrances de la Côte d’Ivoire depuis des années, souffrances qui ont pour vecteur aggravant Monsieur Alassane Dramane Ouattara. Je m’adresse aux Ivoiriens, parce que le sieur Ouattara peut ne pas se soucier des souffrances des Ivoiriens : disons plutôt que le souci de cet homme semble être de faire souffrir le plus possible les Ivoiriens ! Pourquoi ? Pas facile à dire ! On peut juste trouver des éléments de réponses dans l’histoire connue de Dramane Ouattara : c’est un homme qui ne s’embarrasse d’aucun sentiment patriotique et qui est prêt, y compris à changer de génitrice ou à exhiber de grossiers mensonges en plus d’orchestrer des tueries massives, pour des objectifs de gains matériels et de gloire usurpée. Avec un tel individu, il ne sert à rien de chercher à comprendre ou à raisonner. On constate les dégâts et, le cas échéant, on cherche à aider. Mais en tant que citoyenne de ce monde, Africaine et Ivoirienne, je ne peux m’empêcher de chercher à comprendre ce qui se passe dans la tête, dans le cœur et dans la vie ceux de mes compatriotes qui dansent avec le loup.
De la Charte de Nord au rattrapage ethnique et aux emprisonnements politico ethniques, le parcours de destruction d’Alassane Dramane Ouattara !
L’homme étant ontologiquement un être de groupe, se réalisant en société, l’effort le plus louable dans la marche de l’humanité, c’est celui qui consiste à construire des paradigmes, des règles ou principes de vie communautaire, des systèmes qui permettent de se mettre ensemble en s’entendant sur l’essentiel, pour « vivre ensemble », harmonieusement. La Côte d’Ivoire, avec ses nombreuses entités ethniques, a vécu dans une harmonie sans histoire véritable jusqu’à l’arrivée sur le sol de ce pays en 1990 de Alassane Dramane Ouattara dit Ado. Cet homme, arrivé sur la scène politique par toutes sortes d’intrigues menées par des puissances étrangères à la Côte d’Ivoire, et n’ayant aucun ancrage dans la nation ivoirienne, aurait profité, avec l’aide de ses soutiens à l’étranger, profité d’une certaine cupidité frileuse de certaines personnes originaire de notre pays, pour impulsé la naissance de « la charte de nord ». Le coup a pris, parce que l’autocrate Houphouët avait réussi à faire de la plupart des Ivoiriens de sortes d’automates faciles à faire agir ou réagir dans un sens bien ficelé. Après, ayant compris que le coup était jouable, l’homme ne s’est plus arrêté d’intrigues sur intrigues, aidé en cela par les forces extérieures. Les héritiers d’Houphouët, des politiciens plutôt faibles, incapables d’anticipation, ont laissé agir cet homme, qui réussissait, plus parce que mené par des puissances occidentales que par son génie propre, dont l’existence semble un leurre. Il a ainsi menacé, sans que personne ne réagisse de mettre fin au régime de Bedié et y arriva. Ensuite il déclara qu’il rendrait le pays ingouvernable et y arriva. Finalement, puisque, pusillanimes, les Ivoiriens laissaient craner cet homme, ses soutiens se sont dit qu’ils pouvaient le placer comme larbin dans ce pays. Ainsi prospéra le complot électoral, qui aboutit au coup d’Etat de la France, pour l’arrivée de Dramane Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire. Depuis, c’est une gouvernance comme on n’en a jamais vu nulle part avec, peut-être pour se faire base de soutien « le rattrapage ethnique et les emprisonnements politico ethniques. En voyant ce 2 octobre, dans le quotidien Le Temps, la listes, non exhaustives, des prisonniers de ce régimes, sans compter les morts et les exilés, au regard des noms qui sont un repères fiable en Côte d’Ivoire, je me trouve interloquée ! D’où ma question aus partisans Ivoiriens de Ouattara dans sa saga ivoirienne.
Comment vit-on en complice d’un destructeur de la dimension de Dramane Ouattara ?
Vivre, c’est penser et agir à partir des trois dimensions du temps que sont le présent, le passé et l’avenir. La Côte d’Ivoire est certes un pays jeune, à peine un siècle d’existence ; mais ce pays a une histoire. Et en tant entité de l’existence, la Côte d’Ivoire est une réalité présente qui se projette forcément dans l’avenir. Nous sommes tous témoins de notre histoire. La barque du quotidien de notre pays avance, avec nous tous à l’intérieur. Seulement, nous ne sommes pas tous du même côté de cette barque. Il y a au moins d’un côté, les partisans de Dramane Ouattara, et de l’autre, les autres, tous les autres. Ceux qui ne sont pas partisans du régime, nous autres, si nous ne sommes pas (encore) tués, nous vivons une existence soit de prisonniers, soit d‘exilés, soit de clandestins, soit « chômeurs rattrapés », soit de villageois assiégés, soit de non ayants aucun droit, ou de tout cela cumulativement, des êtres à qui tout est nié, dans ce pays qui est pourtant le nôtre ! Tel est notre présent ! Pour le passé, c’est comme s’il était effacé, et nous avons du mal à penser à l’avenir !Voici comment « nous vivons » le règne d’Ado.
Et vous, les partisans de cet homme, je voudrais savoir comment vous vivez le règne de votre champion. Evidemment, je peux imaginer votre joie de vivre au quotidien. Mais je me demande si, comme moi, il vous arrive de revoir, dans l’imagination cette Côte d’Ivoire où, dans les internats au lycée, sur le campus, dans les stades de jeux, dans les bureaux et sur les marchés, on se côtoyait sans se demander de quel région était la personne juste à côté…Je me demande comment vous vous entez lorsque dans un parterre de personnalités officielles, tous les noms ou presque ont la même consonance. Mais surtout, je voudrais savoir comment vous envisagez, car je ne crois pas que vous pensiez que rien ne change sur la terre, je me demande donc comment vous envisagez de vivre demain (le jour différent d’aujourd’hui), quand votre champion et sa gestion de l’Etat ethnique ne seront plus de mise. Je ne sais pas comme vous me regardez aujourd’hui, mais je voudrais savoir comment vous me regarderez demain ! J’ai besoin de savoir, parce que si Dramane Ouattara n’est qu’un imposteur, un larbin qu’il faudra, pour notre bien, oublier très rapidement, vous, vous êtes mes compatriotes, que je le veuille ou pas. Alors, dites-moi, s’il vous plaît !
Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire !
 
NDA ADJOUA SUZANNE
Enseignante





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !