Le pouvoir ivoirien et sa kleptocratie congénitale, Quand Alassane Dramane Ouattara banalise les scandales à répétition. Par Claude KOUDOU

CIVOX.NET
Vendredi 27 Mai 2016 - 14:17


Dr Claude Koudou
Dr Claude Koudou

Les institutions internationales mandantes de Ouattara, l'encensent évidemment sur sa gouvernance. Ce sont alors des chiffres de croissance qui sont montrées à sa satiété. Une embellie économique que le peuple ne vit pas pendant que le clan au pouvoir cultive, corruption, gabegie et détournements insupportables des biens publics. 

Cette situation scandaleuse est dangereuse pour la cohésion sociale et la paix qui sont mises à rude épreuve depuis l'accession de Ouattara au pouvoir. Ce pouvoir, entend chaque jour montrer - à ceux qui en doutaient encore -, qu'il n'a rien à faire des préoccupations des Ivoiriens. Bâillonnant son opposition et n'autorisant aucune manifestation publique, le "démocrate annoncé" par la Communauté internationale est en réalité un dictateur, chef d'un clan de kleptocrates. 

Pendant que des Ivoiriens sont licenciés à tour de bras par des entreprises achetées par la famille de Ouattara et ses amis, alors que la cherté de la vie a atteint un niveau on ne peut plus alarmant, les scandales de détournements de deniers publics et des agressions d'ordre divers d'innocents citoyens enrichissent le répertoire de la mal gouvernance dans ce pays. Tout ceci montre que Ouattara reste dans sa logique de culture de la haine et du rattrapage ethnique d’inspiration fasciste. Le terme "réconciliation nationale " est plutôt utilisé pour faire de la propagande en vue de tromper l'opinion. 

Sinon, tout montre en réalité à croire que Ouattara n'est pas pour l'apaisement des cœurs dans le pays. Il veut la division des Ivoiriens pour régner ; il promeut la violence parce que c'est elle qui l'a porté au pouvoir et se complaît dans un cynisme manifeste et une arrogance inadmissibles. Tout cela, jusqu'à quand fiers Ivoiriens d'un côté et les moralisateurs de ce monde de l'autre ? 

Le pays s'enfonce toujours pendant que Ouattara et des médias relais nous abreuvent du contraire. Parce qu'en plus, des dettes, des dettes et des dettes. Alors que des Ivoiriens sont nombreux en exil et plusieurs prisonniers politiques croupissent en prison sans que la France donneuse de leçon s'en émeuve, le pouvoir d'Abidjan verse par ailleurs dans l'intimidation avec des interpellations ridicules. En fait, la Côte d'Ivoire mérite mieux qu'une voyoucratie au sommet.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !