Le christianisme, l’opium des peuples africains?

Mercredi 31 Octobre 2012 - 11:40


Le christianisme, l’opium des peuples africains?
 
Depuis le 11 avril 2011 la Côte-d’Ivoire et l’Afrique sont orphelines. Laurent GBAGBO, l’un des défenseurs de leurs intérêts est en prison sur ordre des pays impérialistes, notamment la France et les USA. Ces pays se cachent derrière leurs suppôts africains, qui se contentent des miettes, pour déstabiliser les pays africains. Cet état de fait dure depuis les premiers contacts des européens avec le continent africain. Et pourtant nous avons reçu de leur part un précieux document appelé ‘’BIBLE’’. C’est dire que ces européens sont imprégnés de la parole de Dieu. La parole de paix, de justice, de respect de la vie humaine. Mais qu’est ce que nous constatons? Ceux-là même qui nous ont apporté la lumière et le salut tuent, volent, pillent, oppriment les peuples. En un mot, ils sont sans cœur.
Avec l’avènement de l’évangélisation, les peuples africains ont abandonné leur tradition, leur culture, ce qui leur est propre pour adopter un nouveau comportement. Ils passent la majeure partie de leur temps dans les églises en train de prier et de supplier Dieu. A force de crier et faire du tapage, on a l’impression que ce Dieu est sourd et qu’il est difficile d’accès. Ils consacrent assez de temps à ce Dieu tel que décrit dans la bible. En retour le résultat escompté est très maigre. La paupérisation, la misère, la souffrance, les guerres, le sous-développement sont leur lot quotidien. Manifestement, il y a problème. Ce Dieu de la bible nous convient-il? Pendant ce temps, les européens qui n’appliquent pas les paroles bibliques continuent de prospérer et de dominer ceux qui dorment dans les temples pour louer Dieu. C’est véritablement un fait paradoxal.
Depuis l’exploration de nos espaces par les Blancs jusqu’à nos jours en passant par l’esclavage et la colonisation, les européens ont toujours dominé et ont toujours fait le mal sans que le Dieu de justice n’intervienne. On me rétorquera que le Dieu de la bible est lent à la colère. Diantre, il lui faut combien de temps pour réagir? Qu’on finisse de nous massacrer avant de réagir? Mais comment ferons-nous pour rendre témoignage? Soyons réaliste et ouvrons grandement nos yeux pour comprendre ce qui se passe. Certainement que nous ne savons pas implorer le Dieu de la bible et que nous ne faisons pas sa volonté. C’est dire que les européens qui nous ont offert la bible ne nous ont pas donné toutes les clés de décryptage, et cela à dessein. L’idéal aurait voulu que nous adorions le Dieu initial que nous avions avant l’arrivée des Blancs. En éliminant bien sûr les pratiques unanimement reconnues mauvaises et en ajoutant ce que le Blanc nous aurait apporté de positif de la bible. Cette symbiose aurait pu nous grandir et faire de nous des peuples respectés. En détruisant notre culture, c’est notre être profond qui est mis à mal. L’exemple des peuples asiatiques est éloquent. Ils sont maîtres d’eux-mêmes. En aucun cas ils n’ont rejeté du revers de la main leur culture pour embrasser uniquement la culture occidentale. C’est cela la dignité et le début du développement. Pour ce fait, soyons moins fanatique et refusons de nous laisser emporter par les prières à n’en point finir. La seule prière qui vaille la peine, qui porte, est celle qui nous permet d’être en harmonie avec nous-mêmes et avec la nature. Les prières orientées par la bible, préétablies par ceux qui nous dominent et nous malmènent peuvent certes contribuer à notre épanouissement, mais celles qui viennent du plus profond de nous-mêmes est encore plus efficace. La prière est donc nécessaire, importante, inhérente à la vie, stimulatrice. C’est à juste titre qu’un ami me disait ceci : «Si nous sommes dans l’inquiétude ou dans la peine, pourquoi ne pas accepter de croire en Dieu même si, par nature ou par formation, vous n’êtes pas croyant, et quand bien même vous seriez totalement sceptique, la prière peut vous aider beaucoup plus que vous ne pensez, car c’est une démarche psychologique fondamentale qui rend service à tous, croyant ou non.» Dieu est pour tout le monde. Il est en chacun de nous. Celui qui en fait bon usage tirera de grands bénéfices. Les paroles de la bible dites paroles de Dieu sont sujettes à interprétation. Les chrétiens ne sont pas unanimes sur la personne et l’enseignement de Jésus-Christ. D’où la prolifération de religions chrétiennes. Alors, où se trouve le vrai Dieu? Nous naviguons dans un flou artistique orchestré par les dominateurs et les impérialistes qui nous endorment, nous aveuglent.
Vu les efforts que nous déployons pour louer le Dieu de la bible et que nous soyons à la traîne, à la merci des occidentaux, la religion chrétienne telle que pratiquée en Afrique est l’opium des peuples africains. De ce fait, réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard.
Nous ne nions pas l’existence de Dieu, cette force surnaturelle souveraine qui gouverne l’univers. Et nous savons aussi que rien ne peut s’accomplir sur cette terre sans sa volonté. Seulement, sachons tropicaliser le Dieu de la bible des Blancs pour l’utiliser à bon escient. De cette façon, nous pourrons sortir de leurs griffes. Le Dieu du christianisme aime les ambitieux, ceux qui bougent, ceux qui veulent dominer et non les attentistes qui attendent tout de Dieu sans effort, qui fuient les réalités de la vie et qui s’adonnent uniquement qu’à la prière.
De ce qui précède et à la lumière des événements malheureux qui se déroulent en Côte-d’Ivoire et en Afrique en général, nous devons sortir de nos rêveries pour nous engager dans la guerre froide et aboutir à la guerre de libération contre l’oppresseur. Notre objectif est l’indépendance et la souveraineté de nos pays respectifs. En ce qui concerne les pays francophones, la France ne viendra pas nous donner notre liberté sur un plateau d’or. Il faut engager une lutte sans merci comme l’ont fait l’Algérie et l’Afrique du Sud. Personne d’autre ne viendra faire le combat à notre place. En effet, ce combat sera éprouvant, fatigant et même suicidaire. C’est le prix à payer pour être libéré du joug de l’impérialiste. Pour cela, il faut être mentalement fort. Rien de grand et de beau ne s’obtient facilement. La France a intérêt à nous berner avec les versets bibliques.  «Si on te gifle sur la joue droite, tends la joue gauche». Et on entend dire, le combat est spirituel, c’est Dieu qui fera notre palabre. Nous pensons que c’est une fuite en avant. Dieu est pour tout le monde. Donc l’ennemi dira la même chose. C’est celui qui est plus déterminé sur le terrain qui remportera la bataille. C’est vrai que Ouattara a été beaucoup aidé par les occidentaux, notamment par la France pour son accession au pouvoir. Mais il faut reconnaître qu’il est courageux, il est allé au charbon. Depuis son arrivée en Côte-d’Ivoire en 1989-1990, il a mené des actions concrètes sur le terrain par petites touches. Pendant que nous tenions des discours du genre, il n’est pas ivoirien donc il ne peut pas être président. Son dieu qu’il adore l’a aidé à être président de la République de Côte-d’Ivoire. Et s’il vous plaît, ce Dieu n’a rien à voir avec le Dieu de la bible que la France a utilisé pour nous coloniser et nous dominer. Bien au contraire, le Dieu de Ouattara a phagocyté celui des Blancs au point où Laurent GBAGBO qui pratique le Dieu de la bible se trouve en prison. Est-ce-dire que le Dieu de la bible ne peut pas sauver face aux intérêts? Cela fait combien de temps Blaise COMPAORE est au pouvoir après avoir tué Thomas SANKARA? Il gouverne tranquillement sans être inquiété. En outre, il continue sa sale besogne dans la sous-région. Les évangélistes (les blancs) font de lui un homme de paix, un médiateur des crises créées de toute pièce par eux. Où est donc passé le Dieu de justice? Est-ce à dire qu’il n’y a pas un proche de SANKARA qui prie le Dieu de la bible?
De même, les planètes tournent autour du soleil pas parce qu’elles font faveur au soleil mais parce qu’elles ont besoin du soleil, de même, les occidentaux gravitent autour de Ouattara pas parce qu’il prie leur Dieu de la bible mais parce qu’ils ont besoin de lui pour soumettre la Côte-d’Ivoire à leur desiderata. Voilà la réalité qu’on nous cache.
De Patrice LUMUBA à Laurent GBAGBO en passant par Kwamé N’KRUMAH, Sékou TOURE, Nelson MANDELA, Dadis CAMARA, KADHAFI et autres, ces leaders ont mené le combat pour notre liberté mais rien n’y fit. L’Afrique est toujours à la remorque des occidentaux. Nos leaders charismatiques sont diabolisés, humiliés et assassinés. Pourtant, beaucoup d’entre nous prie le Dieu importé des Blancs. Le nonce apostolique Ambroise MADTHA, le représentant du pape auprès du gouvernement ivoirien, a vécu en direct la crise ivoirienne et le contentieux électoral. En âme et conscience, il sait qui a véritablement gagné les élections présidentielles. Il sait aussi le tort que ses frères Blancs ont fait à ce pays. Lui, en tant que homme de Dieu, l’un de ceux qui brandissent la bible, quelle a été sa réaction ? Il est plus politique que religieux. Aujourd’hui, il reconnaît Ouattara comme président et la vie continue. Tout ceci pour montrer que le christianisme brandi par les occidentaux n’est qu’un leurre, l’opium des peuples africains et que la bible est l’instrument de domination du Blanc. Dans ce cas, prenons notre destin entre nos mains et le Dieu de la bible viendra par la suite nous donner un coup de main. Amen ! La libération d’un pays dépend de Dieu, c’est vrai, mais elle dépend avant tout de la détermination de ses combattants, de ses moyens militaires et économiques. A ce stade de la lutte, les alliés ne sont que des cautions morales.
Loin de nous, l’idée de nier l’existence de Dieu et de vouloir vilipender la Sainte Bible. Seulement, nous faisons un constat par rapport aux souffrances que les Blancs nous font subir. Ils préfèrent protéger et soigner des singes, des serpents, des oiseaux, en un mot, des animaux mais ils sont prêts à utiliser des bombes et des missiles pour tuer des africains sous prétexte qu’ils sont dictateurs ou antidémocrates. En fait, cela fait combien de temps la reine ELISABETH II d’Angleterre règne t-elle? A ce niveau, n’y a-t-il pas de démocratie? Les donneurs de leçons ne savent-ils pas que la démocratie est un fait de culture? Et que la démocratie n’est pas de notre culture? Raison pour laquelle l’Afrique connaît des balbutiements en démocratie. D’ailleurs, les européens n’ont jamais voulu la démocratie en Afrique. Ils pratiquent plutôt la démocratie intéressée. Autant ils prennent le temps pour éduquer les animaux, pourquoi ne peuvent-ils pas être patients quand il s’agit d’enseigner la démocratie aux ‘’nègres’’  ?

 
Gilbert KOIME
gilbertkouame@yahoo.fr
 





Dans la même rubrique :
< >

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !