Le Pdci-Rda annonce un meeting de soutien au président Ouattara le samedi 10 juin 2017 à Yamoussokro: Et si c'était une provocation de trop?

CIVOX.NET
Mercredi 7 Juin 2017 - 21:37


 


J'ai crié trop tôt, quand tout le monde disait mordicus que le PDCI RDA allait organiser un giga meeting de soutien à Ouattara, que pour rien au monde, le parti ne prendrait de tels risques et, voilà que plusieurs organes de presse viennent de réitérer  ce qu'ils avaient déjà annoncé aux Ivoiriens à mi-mai. Mais, j'ose croire que ce n'est pas vrai car je ne vois pas qu'est-ce qui pourrait susciter la tenue d'un  tel meeting de  soutien du Pdci à Ouattara , pendant que le peuple Ivoirien continue de subir les pires atrocités des mutineries? 
A ce que nous sachions, le président, n'a aucun problème de santé ou politique pour que le secrétariat exécutif, retienne la date du dimanche 10 juin pour lui dédier un meeting géant dans la ville historique du père fondateur du parti, qui tombe en ruine sous les yeux de tous sans que le pouvoir qui se  réclame de lui, ne daigne y passer un seul weekend pour s'en rendre compte et 
donner des instructions pour des travaux de rénovation ou d'entretien et, pourtant c'est notre capitale politique (  Yamoussokro) où le président Bédié donne l'ordre pour l'organisation d'une telle cérémonie ,susceptible de provoquer la colère des militants et des populations.. .
Le même dimanche  10 juin 2017, Ouattara ouvre le ballet des chefs d'état africains sur le perron de l'Elysée. Quelle coïncidence! Mais, si c'est un coup de communication pour montrer au nouveau locataire de l'Elysée, que Ouattara est aimé de ses compatriotes, les services secrets de l'ambassade de France à Abidjan, sont suffisamment outillés pour informer Emmanuel Macron, des affres du peuple ivoirien. Cette fâcheuse stratégie de communication pour rassurer Macron qu'il est soutenu dans son pays, malgré toutes ces mutineries de ces derniers moments auxquelles Ouattara a été confronté. Alors, pourquoi, c'est encore le PDCI RDA qui doit ressusciter ou réhabiliter Ouattara, notre adversaire politique de 2020 aux yeux des français?
Comment, avec beaucoup de difficultés sur le terrain   dues aux récriminations des militants de la base, la direction prend un tel engagement comme si le RDR, n'avait pas de militants à la hauteur de la communication de leur mentor pour son examen de passage aux yeux du jeune Macron. Est ce que le parti sait qu'il existe des votes sanction? Pendant que le président est discrédité dans les sondages pour une affaire d'achat d'armes, dont ni lui ni son camp, n'ont apporté aucun démenti pour porter plainte, le parti, ne peut traîner ce boulet à ces pieds pour que les militants, le sanctionnent dans les votes de 2020. Alors à quoi rime, toutes ces tournées de sensibilisation, de  mobilisation, de recrutement de nouveaux militants si pour nous amener encore à entendre des appels. Chat échaudé, craint l'eau chaude.
Les ivoiriens souffrent, sans cesse, et le président qui devrait tirer sur la sonnette d'alerte, ne le faisant pas, son entourage, l'enfonce dans des situations qui, ne sont que de la pure provocation.
Que n'avons-nous pas entendu sur cette date du 10 juin à Yamoussoukro? D'aucuns nous disaient que, c'est l'apothéose de la tournée du secrétariat exécutif sur l'étendue du territoire pour rassembler dans une salle, les responsables, faire connaissance et leur remettre leurs feuilles de route pour les enjeux à venir, or, donc, c'est pour servir encore de béquille à Ouattara? Attention! Ouattara n'est pas le président du PDCI RDA et créer ces genres de confusions dans les esprits des militants, le parti risque de le paierait cher.
Est ce que le président est-il obligé de satisfaire le camp des affidés de Ouattara qui sont plus à mes yeux, des militants du PDCI RDA, si ce n'est pour servir de faire valoir au président Ouattara? Pour quelques individus accrochés à leurs privilèges, le président Bédié ne va succomber à cette tentation outrancière pour mécontenter encore de plus, ces militants, dont le quotidien, est plus dur, difficile, des morts en plus compter. Non, ce meeting, n'a pas sa raison d'être si c'est pour soutenir Ouattara qui a son parti politique qui se dit populaire et implanter sur toute l'étendue du territoire national. Laissez les faire leur communication pour appâter le président français.
Les vrais enjeux, sont là et le parti fait diversion. Pour l'an 2020, voilà Soro, qui se bat pour se positionner. Organiser un meeting de soutien à Ouattara, cet acte, est une provocation de trop, à la rigueur, ils peuvent jouir des faveurs de leur RHDP pour montrer à la face du monde ce que c'est, pourquoi, c'est le PDCI RDA qui endosse encre cette ignominie? Je reviendrai plus tard, sur les vrais enjeux pour gagner si besoin, n'étaient ces élections majeures que je considère si toutes les conditions sont réunies, de libératrice pour les ivoiriens. Cette comédie de meeting, Ouattara est allé chercher ses mutins, pour l'aider à devenir président sans passer par les votes, aujourd'hui, le pays est divisé en deux, qu'il s'assume, où est donc le problème du PDCI RDA pour que demain, il soit sanctionné pour faire le lit de ses adversaires. Si, c'est cela, la préoccupation de la direction, je dis, que, qu'il faut revoir les modes de fonctionnement.
Qui vous dit que les militants adhèrent à ces parodies d'effets d'annonce pour un soutien à leur bourreau? Le PDCI RDA, jusque là, est considéré, comme un gros espoir pour les ivoiriens, ne venez pas leur servir du poison qui, les emportera demain.
Ce meeting de soutien pendant que le président Bédié passe tranquillement ses vacances en Europe, si c'est pour aller se jeter dans les bras de ceux qui vendent tout, c'est à dire le camp Ouattara, en ma qualité de cadre du parti, je reverrai mon militantisme. C'est une provocation de trop qui irrite les militants de base dans leur grande majorité et j'en suis contre.
                                                                                 Joël ETTIEN  




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017