Le PDCI est-il sérieux quand il dénonce les dérives du régime Ouattara ?

Mercredi 8 Août 2012 - 06:04


Le PDCI est-il sérieux quand il dénonce les dérives du régime Ouattara ?
La déclaration du Pdci-RDA sur la situation socio politique en Côte d’Ivoire est à première vue révolutionnaire et partant encourageante. Et je suis d'avis qu'il faut la saluer à sa juste valeur. Il vaut mieux tard que jamais! Cependant, il faut relativiser la portée de la réaction tardive du Pdci dénonçant les dérives de leur régime commun. Ça ressemble fort à la réaction d'un mauvais perdant. En effet on se souvient qu'au plus fort de la crise post électorale c'était la voix des cadres du Pdci qui était la plus audible et la plus incisive contre le Président Gbagbo. Contre toute attente ,c'était les ministres que Gbagbo avait nommés depuis plusieurs années qui étaient devenus ses plus grands pourfendeurs. C'eux qui prônaient la violence pour déloger Gbagbo étaient plus du côté du Pdci que du Rdr. Les militants du Rdr étaient convaincus que leur mentor n'avait pas gagné l'élection et s'étaient préparés à faire ce qu'ils savent faire de mieux: semer le désordre et rendre le pays ingouvernable. C'est le Pdci qui, encouragé ou contraint par la France, a prêté son expertise au Rdr pour porter à tour de bras la guerre contre la Côte d'Ivoire. La suite on la connaît.

Le bénéfice attendu d'une telle débauche d'énergie était d'une part, se venger d'un FPI qui a mis à nu les carences et l'incurie du parti cinquantenaire et d'autre part partager le gâteau avec leur allié naturel qu'est le Rdr. C'est l'objectif le plus important pour le Pdci que de retrouver ses privilèges d'antan. Kouadio Konan Bertin (KKB) ,Président des jeunes du PDCI au cours de ses récentes sorties dans le quotidien Soir info n’a fait aucun mystère sur la part congrue réservée au Pdci dans le partage du « Butin » de guerre . Au fond, cela semble être leur seule motivation politique, leur seule aspiration. Pour l'intérêt et l'avenir du pays, passez plus tard!

Ce qui semble être aujourd’hui un revirement du Pdci doit s'analyser donc, non pas comme un acte patriotique ou un sursaut quelconque, mais comme une sorte de chantage fait à un allié qui ne respecte pas ses engagements politiques. En effet c'est un secret de polichinelle que de dire que le Pdci ne reçoit que la part résiduelle du gâteau ivoire, en dehors des apparences et des largesses faites à la famille de Konan Bedié. Le vieux parti, dans cette alliance, n'a jamais été aussi fragilisé. Il l'est si bien que ceux qui y ont encore un peu de lucidité et de dignité ont flairé le danger, trop tard! En tacticiens ils feignent de dénoncer ce que la grande majorité des Ivoiriens dénonce depuis 10 ans dans l'indifférence totale. En réalité ils jouent astucieusement le tam tam pour attirer le regard des tenants du pouvoir sur eux.
Cela dit, chers Résistants, faisons donc preuve de la plus grande circonspection et continuons notre pression sur ce régime totalitaire jusqu'à la victoire finale.

Il faut nécessairement aller jusqu'au bout !!!

 
John K. Silué
Cadre Financier
 
 




Tags : Bédié

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !