Le NPR salue le retrait du FPI de la Commission électorale indépendante et condamne à la reconduction de Youssouf Bakayoko à la tête de l'Institution.

Lundi 15 Septembre 2014 - 10:58


Blaise Pascal Logbo, président du NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement)
Blaise Pascal Logbo, président du NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement)
DÉCLARATION DU NPR RELATIVE AU RETRAIT DU FPI DE LA COMMISSION ÉLECTORALE INDÉPENDANTE. (Ref/ NPR -BP-003/ 15-09-2014)


Dans une déclaration en date du 14 juillet 2014 le Bureau politique du NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement) eut à  dénoncer le caractère très politisé de la Commission électorale indépendante (CEI), contrairement à sa mission et sa définition intrinsèque. Le NPR eut dans ladite déclaration à dénoncer clairement une CEI à l'image de la précédente, dont la composition est majoritairement acquise à la cause de l'actuel régime, et qui, par ce fait même, ne garantit pas la tenue d'élections transparentes, libres et démocratiques en Côte d'Ivoire.
Par ailleurs, le vendredi 05 septembre 2014, Monsieur Youssouf Bakayoko a été réélu président de la Commission Électorale indépendante. Cette réélection de Monsieur Youssouf Bakayoko à la présidence de cette Institution est un acte  scandaleux, contraire à l'éthique, aux exigences de l'avenir démocratique de la Côte d'Ivoire,  vu ses agissements antidémocratiques et illégaux dans le cadre de la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle de 2010.  
En guise de rappel, il importe de savoir que Monsieur Youssouf Bakayoko, abandonnant le siège de la Commission Electorale Indépendante, s'est rendu à Hôtel du Golf, QG de campagne du Candidat Ouattara, pour y proclamer hors délai des résultats des votes non validés par le reste des membres de la Commission ,contrairement au fonctionnement régulier de celle-ci, pour y finalement désigner le maître des lieux, en l’occurrence le candidat Alassane Ouattara, comme vainqueur de la présidentielle de 2010, en présence exclusive des médias internationaux. Cet acte irresponsable a provoqué une véritable crise post-électorale qui a conduit la Côte d'Ivoire dans le Chaos.
Il est de toute évidence que Monsieur Youssouf Bakayoko est un grand fossoyeur notoire de la démocratie en Côte d'Ivoire, un indigne président d'une Institution dont la responsabilité pèse lourdement dans la préservation de la paix en Côte d'Ivoire.
Par conséquent, le NPR condamne fermement cette reconduction de Monsieur Youssouf Bakoyo à la tête de la CEI en guise de remerciement pour son ignoble mission accomplie en 2010, et qui constitue une raison de plus du discrédit qui entache cette Commission.
Suite à ce constat et aux grands enjeux qui interpellent l'opposition, il revenait à ses quelques partis membres représentés au sein de cette Commission de prendre leur responsabilité devant l'histoire.
Le samedi 13 septembre 2014, après une réunion de son Comité Central , le Front Populaire ivoirien a démocratiquement décidé de se retirer de la Commission Électorale Indépendante, de ne plus y être représenté.
Le NPR, au nom de la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire, salue ce retrait du FPI de la Commission Électorale dite Indépendante.
Le NPR souligne que la Commission Électorale Indépendante est marqué de discrédit et souffre d'une certaine illégitimité suite au retrait du Front Populaire Ivoirien, parti pesant d'un poids essentiel dans la politique et le jeu démocratique en Côte d'Ivoire.
Le NPR invite le régime à tirer les leçons de ce retrait, afin de créer les conditions claires, objectives et crédibles de la mise en place d'une Commission Électorale Indépendante pouvant garantir la transparence du jeu démocratique et la paix en Côte d'Ivoire.

Fait à Paris le 15 septembre 2014

Pour le Bureau Politique du NPR
Le Président  Blaise Pascal Logbo.





Tags : logbo

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !