Le NPR exige la libération immédiate et sans condition de Charles Blé Goudé.

Mercredi 23 Janvier 2013 - 00:29


Le NPR exige la libération immédiate et sans condition de Charles Blé Goudé.
Déclaration du NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement) relative à l'arrestation et à la détention de Charles Blé Goudé, leader du COJEP.
L'histoire socio-politique de la Côte d'Ivoire prend des tournants qui ne sauraient nous imposer le silence et l'adoption d'une posture d'indifférence. Considérant que le silence et l'indifférence dans l'affaire Blé Goudé sont incompatibles aux valeurs prônées par le parti, le NPR a décidé de faire connaître sa position officielle et sincère.

I-Les faits

1-Dans le courant de la journée du jeudi 17 janvier 2013, nous avons appris l'arrestation, de Charles Blé Goudé, leader du COJEP (Congrès Panafrcain pour la Justice et l'Egalité des Peuples) et ex-Ministre de la jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi dans le gouvernement de l'Ex-Premier ministre Gilbert Marie N'gbo Aké.  

2-La nouvelle de son arrestation a naturellement suscité  l'émoi, la consternation et l'indignation chez bon nombre d'ivoiriens, ainsi que de nombreuses interregations sur les conditions dans lesquelles elle a été opérée. Dans la quête de réponses à ces interrogations, nous avons été informés par les médias de "l'extradition" de Charles Blé Goudé le vendredi 18 janvier. Cette "extradition" dont la célérité demeure bien curieuse, a été opérée en violation flagrante de ses droits, sans aucune procédure judiciaire.

3-Le Lundi 21 Janvier, le leader du COJEP a été entendu par un juge d'instruction puis inculpé pour "crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sureté de l'Etat et vols de deniers publics’’. Le lieu de sa détention depuis son "extradition" reste inconnu.

II-Notre appréciation des faits.

4-Le NPR considère que la violation des règles de procédure judiciaire d'extradition dans cette affaire achève de convaincre que Charles Blé Goudé a été victime d'un kidnapping opéré avec la complicité des forces de police ghanienne. Leur complicité est d'autant plus manifeste que l'alerte qui a suivi son enlèvement aurait pu obliger les autorités ghaniennes à tout mettre en oeuvre pour empêcher sa sortie de leur territoire, y fut-il exilé sans titre officiel de refugié politique.

5-Le NPR se pose, par conséquent, la question de savoir si Blé Goudé a été sacrifié sur l'autel de la Realpolitik, dans laquelle serait désormais résolument engagé le président Ghanéen John Dramani, dont la réelection avait suscité beaucoup d'espoire quant à la protection des refugiés ivoiriens au Ghana traqué par le régime d'Alassane Ouattara.

6- Le NPR se refuse d'adhérer péremptoirement à la thèse de l''"auto-extradition" de Charles Blé Goudé sur la base d'un compromis signé avec le régime né du coup d'Etat du 11 avril 2011 en Côte d'Ivoire, considérant qu'un tel compromis n'avait pas besoin d'un tel scénario affligeant et inquiétant ses proches  et ses sympathisants, et dont la découverte pourrait le discréditer auprès d'eux et nuire à sa carrière politique.

7-Le NPR considère que la seule chose nécessaire qui vaille est de ne pas trouver refuge dans des polémiques pour se dérober de l'essentiel. L'essentiel est le constat objectif et constructif suivant: Charles Blé Goudé se retrouve en Côte d'Ivoire inculpé et privé de liberté. Jusqu'à preuve du contraire il est devenu un prisonnier politique, venant ainsi davantage allonger la liste déjà très longue des prisonniers politiques du régime d'Alassane Ouattara.  

8-Charles Blé Goudé a été inculpé pour "crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sureté d’Etat et vols de derniers publics’’. Or l'hsitoire retient bien qu'il a toujours proné la résistance pacifique, la résistance aux mains nues, en appellant ses compatriotes à de grandes mobilisations dans la rue pour défendre la démocratie et la souveraineté de la Côte d'Ivoire. Cette démarche pacifique, qui a toujours caractérisé son action politique  lui a valu le surnom de "Général de la rue".

9-En outre, l'histoire retient que Charles Blé Goudé a créé une Association dénommée COJEP, originellement défini comme le Congrès Panafricain des Jeunes et des Patriotes, transformé en Mouvement politique dénommé Congrès Panafrcain pour la Justice et l'Egalité des Peuples. Il a ainsi fait le choix d'user des moyens pacifiques et démocratiques dans le cadre de son combat politique, contrairement aux jeunes de  sa génération qui ont pris la voix de la rébellion, de la création et de la direction de milices, dans le triste et tragique contexte soicio-politique ivoirien de  la  décenie écoulée.

10-L'histoire retient également que Charles Blé Goudé a été et demeure un artisan de la paix et un patriote ayant laissé ses empreintes dans le combat pour la souveraineté de la Côte d'Ivoire, la démocratie et la liberté des ivoiriens. Il s'est résolument engagé dans la recherche de la paix en Côte d'Ivoire au lendemain de  l'Accord politique de Ouagadougou en date du 4 mars 2007. Dans la recherche de la paix, il a initié une caravane dénommée "caravane de la Paix" à travers tout le pays. Ses actions pour la paix lui ont valu d'être nommé Ambassadeur de la Paix et de la Réconciliation nationale par le gouvernement.

11-Par conséquent, se fondant sur tout ce qui précède, le NPR  considère que les différents chefs d'accusation dont fait l'objet Charles Blé Goudé sont constitutifs du prétexte idéal dont le régime d'Alassane Ouattara use aux fins d'instrumentaliser la justice comme moyen de poursuite de la guerre.

Nos recommandations

12-Rappelant que l'Etat de droit ne saurait se fonder sur une instrumentalisation partisane de la justice au service de règlements de comptes politiques, le NPR demande au pouvoir de mettre fin à sa justice sélective et à la l'instrumentalisation partisane de la Justice, qui continue de se caractériser par l'impunité dont jouissent jusqu'à ce jour les auteurs et responsables des crimes perpétrés contre de nombreux ivoiriens supposés être des opposants au régime Ouattara.

13- Consédérant que l'Intrumentalisation partisane de la justice suscite sans aucun doute des frustrations ouvrant la voix aux ressentiments dont les conséquences compromettent inéluctablement et gravement la réconciliation nationale et la paix;

14- Considérant que lors de sa récente visite à Abidjan, la Directrice du Fonds Monétaire International (FMI), Madame Christine Lagarde, en déclarant que "Sur le plan économique, la réconciliation qui présente des aspects socio-politique est un préalable nécessaire à un véritable succès",  a interpellé le régime d'Alassane Ouattara, sur le grand prix qu'il doit accorder à la réconciliation;

15-Considérant en définitive tout ce qui précède,

-Le NPR proteste énergiquement contre l'arrestation et la détention arbitraires de Charles Blé Goudé..
-Le NPR demande la libération immédiate et sans condition de Charles Blé Goudé au nom d'une justice équitable et impartiale, de la Réconciliation Nationale, de la Paix, de la démocratie et de l'Etat de droit.
-Le NPR reaffirme tout son soutien indéfectible au COJEP et à son leader Charles Blé, et demande à tous les patriotes ivoiriens de rester mobilisés et déterminés pour obtenir sa libération immédiate et sans condition.

Pour le NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement)

Blaise Pascal LOGBO

Président du Parti.

Fait à Paris, le 22 janvier 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !