Le Ki-yi M’bock, un village au cœur d’Abidjan

Jeudi 4 Août 2016 - 09:30


Le village KI-YI a été créé en 1985  par l’artiste peintre, écrivain, chorégraphe et chanteuse camerounaise Werewere Liking
Le village KI-YI a été créé en 1985 par l’artiste peintre, écrivain, chorégraphe et chanteuse camerounaise Werewere Liking
Créé en 1985  par l’artiste peintre, écrivain, chorégraphe et chanteuse camerounaise Werewere Liking, le Village Ki-yi est  l’un des villages culturels les plus importants de la Côte d’Ivoire. Situé au cœur de la ville d’Abidjan dans la commune de Cocody, le village Ki-yi est  un centre de formation aux métiers des arts et de la culture.  C’est un nid à talent d’où sont sortis des artistes ivoiriens dont le talent traverse les frontières du pays. Redécouvrons le Ki-yi M’bock avec Jumia Travel, acteur de la promotion des destinations africaines.

Ki-yi M’bock signifie « Connaissance ultime » en Bassa la langue maternelle de la fondatrice Werewere Liking qui dirige ce village au quotidien. Véritable mosaïque culturelle, le village  Ki-yi  est le lieu par excellence des spectacles artistiques de la ville d’Abidjan. Il a à son actif plus de 500 jeunes formés aux métiers artistiques en plus d’une trentaine d’années. Des artistes ivoiriens tels que Bony Gnaoré, les Go du Côté Ba, Les reines mères, Dobet  Gnaoré, Manou Gallo, Pape Gnepo, Jean Paul Béché, Bomou Mamadou par ailleurs co-fondateur du village et biens d’autres sont des fruits du village Ki-yi, tous des artistes polyvalents internationaux.

Avec une source de financement unique orientée vers les spectacles, le village Ki-yi n’a pas échappé aux conséquences de la crise ivoirienne des années 2000. Après le départ massif des expatriés, principaux spectateurs, et la cessation des activités touristiques dans le pays, Ki-yi Mbock a connu des moments de tumultes. Heureusement qu’il renaît des cendres de cette situation qui a eu un impact considérable sur sa subsistance. Aujourd’hui, le Ki-yi se stabilise et déploie même des projets sociables tels que celui de l’insertion des jeunes déscolarisés,  ceux issus des milieux défavorisés, les orphelins, dans le circuit culturel à travers des formations, des ateliers créatifs. De cette manière, Le village Ki-yi Mbock apporte sa pierre au développement de la Côte d’Ivoire grâce à des actions sociales dont l’objectif reste la participation à l’économie du pays.

Plusieurs jeunes de nationalités diverses ont transité par ce village. La multiplicité des formations donne une note de particularité au Ki-yi. C’est un lieu où l’on apprend à la fois la danse, le chant, le théâtre, les instruments, la peinture, l’artisanat et biens d’autres métiers culturels et artistiques.
La culture ivoirienne est l’une des plus diversifiée de l’Afrique de l’ouest grâce à la présence et aux importantes actions des centres tels que le Ki-yi M’bock qui aident à la sauvegarde des civilisations, des traditions et font rayonner le pays à travers le monde. La plupart des artistes issus de ce village font aujourd’hui la fierté de la Côte d’Ivoire. Certains ne cessent de glaner des Awards. C’est le cas de Dobet Gnaoré qui elle, y est entrée très jeune pour ensuite prendre son envol en tant qu’artiste accomplie.

--
Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d'Ivoire
 



Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !