Le FPI en Exil félicite Maître Altit et la Défense du Président Gbagbo

Lundi 4 Mars 2013 - 07:19


Le FPI en Exil félicite Maître Altit et la Défense du Président Gbagbo

La Coordination FPI en Exil Accra le 1er mars 2013

A Maître Emmanuel Altit

Avocat au barreau de Paris


Objet : Félicitations à la défense du Président Laurent Gbagbo

 

Maître,

La Coordination FPI en Exil est heureuse de vous manifester sa satisfaction à la suite de votre plaidoirie mémorable dans l’affaire le Procureur c. Laurent Gbagbo, à l’occasion de l’audience dite de confirmation des charges, qui vient de s’achever.
Cette audience revêtait un caractère historique, autant au regard de la qualité de l’homme qui était dans le box des accusés, Laurent Gbagbo, Président élu de la Côte d’Ivoire, que des enjeux qu’elle recelait. En effet, cette audience mettait face à l’ingénieux organe de répression des souverainistes africains des temps modernes, qu’est la Cour Pénale Internationale, un Homme qui a consacré sa vie au combat pour l’avènement de la démocratie dans son pays, et qui en a subi tous les contrecoups, faits d’emprisonnements, d’exil et d’humiliations de toutes sortes.

Parvenu au pouvoir à la suite d’un processus démocratique, son ambition d’approfondissement de la démocratie a été contrariée par une guerre déclenchée par la France et ses valets locaux, toujours au nom de sordides intérêts égoïstes. L’épisode en cours à la Cour Pénale Internationale, vise à habiller juridiquement la mascarade de la spoliation électorale dont il a été victime, du fait de la seule volonté de Nicolas Sarkozy.

Pour défendre la cause de cet Homme valeureux, votre plaidoirie a été à la hauteur de l’évènement et a comblé les attentes tant du peuple ivoirien frustré et meurtri par tant de méchancetés et de mensonges à son encontre, que des démocrates africains qui sont restés attentifs. Ce peuple, grâce à vous, reprend espoir. Vous avez trouvé les mots justes pour rendre compte de la personnalité de Laurent Gbagbo, un Homme d’Etat, démocrate convaincu, pacifiste et humaniste qui ne pouvait commettre les crimes qui lui sont reprochés, tout en dévoilant le complot qui le visait à travers une accusation fantaisiste qui ne reposait sur aucun moyen de preuves véritables. Soyez rassuré qu’après ces deux semaines d’audiences publiques, la décision n’appartient plus aux seuls juges de la Chambre  ; elle sera passée au crible par tous ceux qui, de par le monde, ont été édifiés par les vérités révélées au cours de cette instance.
C’est pourquoi, au nom des militants du Front Populaire Ivoirien (FPI) exilés à travers le monde du fait de cette guerre, je voudrais exprimer notre satisfaction et témoigner notre reconnaissance à Me Natacha FauveauIvanovic, Me Agathe Bahi Baroan, Me Jennifer Naouri et au professeur Dov Jacobs, les membres de l’équipe de défense que vous avez dirigée avec compétence, ainsi qu’à vous-même, Me Emmanuel Altit. Nous vous prions de trouver ici l’expression de notre profonde et infinie gratitude.

Dr Assoa Adou,

Coordonnateur et porte-parole
 
 
 
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !