Lancement de DJAKA Festival 2016 / Alexandre Drama: "Ce prélude à été une totale réussite..Je demande aux cadres de se joindre à nous."

Le samedi 19 mars dernier s'est déroulé à Divo la cérémonie de lancement du jubilé de DJAKA Festival. Un Jubilé qui aura effectivement lieu du 05 au 14 août 2016 la même ville, capitale de la région du peuple Dida. Cette cérémonie, qui a connu un grand succès, a eu lieu en présence des Chefs de villages, des Chefs coutumiers, des autorités politiques et administratives, en plus de la participation de nombreux artistes natifs de la région, venus égayer la population dont la présence massive traduisait sa volonté de prendre part à ces moments de réjouissance et de valorisation de la culture du peuple Dida. Quelques jours après cette cérémonie qui a été une totale réussite, monsieur Alexandre Drama, initiateur et président Fondateur de Djaka Festival nous a accordé une Interview. Il dresse le bilan de cette cérémonie et appelle à la mobilisation pour les actions à venir. Interview

Lundi 28 Mars 2016 - 15:23


ALEXANDRE DRAMA Jhronsix, Initiateur et Président fondateur de Djaka festival, le festival des arts et de la culture Dida- Godié.
ALEXANDRE DRAMA Jhronsix, Initiateur et Président fondateur de Djaka festival, le festival des arts et de la culture Dida- Godié.
Civox: Mr Alexandre Drama, comment s’est passé le lancement du festival Djaka qui vient d’avoir lieu à Divo ?


Alexandre Drama: Je vous remercie de la question. Par la grâce du Seigneur et la détermination des Djakaphiles, le lancement s'est très bien passé malgré quelques difficultés constatées. Le programme a été exécuté dans son entièreté.

Civox: Les artistes annoncés étaient-ils au rendez-vous ?

A. D : Les artistes invités étaient tous présents. Je peux citer notamment Aklane, Tiane, Ayidissa, les Sakoloh, Rachel Dadie, les Walegnoa et bien d'autres. Ils ont égayé le public présent au lancement à travers un concert qui s'est tenu le vendredi 18 mars 2016 malgré la pluie. Ils ont réédité l’exploit le lendemain au cours du lancement à proprement parler.


Civox: Les échos relatifs à la prestation des artistes sont positifs ; de nouveaux talents ont été remarqués. Qui sont-ils ?


A. D: Au cours du lancement, le public de Divo a pu découvrir des talents tels que Les Walegnoa, Rachel Dadié et surtout Ayidissa qui est aujourd'hui la perle de la musique ivoirienne. Je note que tous les artistes présents ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour le bonheur des Djakaphiles.


Civox: Pour le jubilé qui débute le 05 août 2016, quels autres artistes sont annoncés ?


A. D : Le jubilé 2016 promet d'être une fête populaire avec les artistes dont nous avons déjà la confirmation quant à la participation. En plus de ceux que nous avons cités plus haut, nous aurons le grand David Edson Tayorault et avec lui, la ravissante Betika, la dinosaure Diane Solo, les enfants de Lozoua et maîtres du youssoumba, Aboutou roots, le groupe partenaire Nigui Saff, la battante Akra Djina, Manou Lele " Kelway" et bien d'autres. Ce sera donc le rendez-vous de stars de la musique ivoirienne.


Civox: Il nous parvient que le maire de Divo compte créer un festival en vue de neutraliser Djaka ?


A. D: Je n'en ai pas entendu parler. Mais si tel est le cas, je ne pense pas que ce soit pour neutraliser Djaka festival, mais plutôt pour venir enrichir la région au plan de la promotion culturelle et la rendre plus dynamique. Ce qui contribuera au développement du tourisme tant au plan régional que national.


Civox: Toutes les autorités administratives et politiques en dehors du conseil général étaient absentes alors qu’elles avaient promis être présentes ? Quel est selon vous le problème ?


A. D: Ce n'est pas vrai. Toutes les autorités invités étaient présentes ou représentées pour celles qui pour des raisons de calendrier ne pouvaient être là. Par exemple, Monsieur le Préfet de région, Président de la cérémonie s'est fait représenter par le Directeur régional de la Culture  ; le Maire, par son deuxième Adjoint, et le Président du Conseil Régional du Loh Djiboua , par son premier adjoint.


Civox: L’électricité aurait été brutalement interrompue avant la prestation des artistes et rétablie dès la fin des activités ?


A.D : Effectivement, mais pour des raisons techniques. Cela ne nous a pas empêché de mener à bien notre programme grâce à la compréhension des chefs et de tous les Djakaphiles à qui nous disons un grand merci. Nous avons pu sauver la partie en faisant usage d'un groupe électrogène.


Civox: Êtes-vous malgré tout satisfait de ce lancement ?


A.D : Bien sûr que oui, je suis très satisfait au regard de ce que nous avons dit plus haut à savoir la pluie et tous ces autres aléas tels l'interruption de l'électricité. Ce prélude à été une totale réussite. Nous allons, à partir de ce lancement et de l'expérience enrichissante qui en résulte, continuer sur la lancée pour avoir un grand jubilé comme on n’en a jamais vu dans la région.


Civox: La diaspora est à l’écoute et compte participer à ce festival, qu’avez-vous à lui dire ?


A.D : Je dirai à nos frères et sœurs de la diaspora que nous les attendons pour ensemble promouvoir notre culture. Nous comptons sur leurs expertises et leurs participations de toute nature, notamment matérielle et financière. Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour saluer nos amis des différentes coordinations de France, d’Allemagne, d’Italie et de la Grande Bretagne. Leur mobilisation était à la hauteur des enjeux.


Civox: Votre mot de fin aux Djakaphiles.


A. D: Je voudrais remercier M. Bandaman Maurice, Ministre de la Culture et de la francophonie, parrain du jubilé 2016. Mes remerciements vont à l'endroit de toutes les autorités administratives et politiques, les chefs coutumiers et religieux pour leur soutien inlassable. Je n'oublie pas les femmes, les jeunes et toute la population de la région.
Mes infinies reconnaissances a nos partenaires dont Côte d'Ivoire Tourisme, Amak Voyage, Solibra, le Conseil Regional du Loh Djiboua et les différentes mairies de la région et tous ceux qui nous font l'honneur de nous accompagner dans cette œuvre de la promotion de notre culture. Je demande aux cadres de se joindre à nous pour qu'ensemble nous puissions permettre à notre région de revivre comme autant des Woya, la troupe Djiboua etc.
J'encourage tous les Djakaphiles à redoubler d'effort malgré les difficultés pour une organisation réussie. Je vous remercie.


Interview réalisée par Claude Ossadi




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !