La visite du premier ministre Valls est un soutien de taille au tyran Alassane Ouattara .( Dr Ley Ngardigal Djimadoum)

CIVOX.NET
Mardi 1 Novembre 2016 - 06:27


 




Camarades,



La Visite  du Premier Ministre Valls  à Abidjan est incontestablement un soutien de taille au tyran président Ouattara. La Françafrique n'est pas mort. Elle traverse le clivage politique GAUCHE-DROITE en Afrique francophone. C'est une vérité cruelle depuis les indépendances nominales   de 1960 des états  du pré-carré français d'Afrique.
Pour preuves,  les nombreuses  élections  présidentielles  dans cette partie du monde, ont été des véritables hold up: Tchad, Congo Brazzaville, Togo, Centrafrique, Niger, Côte- d'Ivoire,... Ces coups d'états électoraux  ont évidemment  reçus l'approbation  des politiques de la métropole , qui gardent un mutisme complice et coupable : citons  le terrifiant  exemple  du Général Président Sultan Déby au Tchad, où depuis 26 ans , ce tyran extermine le peuple  et continue à se maintenir au pouvoir  grâce aux hold up électoraux  et au parapluie  des bases militaires françaises  dans le pays. Le tyran est devenu un expert en matière  de  bourrages des urnes, falsifications des résultats et embastillements ou assassinats des militants  ou simples citoyens ayant voté  pour les candidats de l'opposition.
Les  différents rapports rapports des organisations de défense des Droits de l'Homme, estimeraient à 30000 morts, le nombre des tchadiens assassinés en 25 ans de règne  du despote Déby.         
Pourquoi les dirigeants français demeurent-ils  aphones et  aveugles face à ces crimes contre les Droits de l'Homme au Tchad?  
Il y a 48 heures, plusieurs dizaines de militants de l’UPC (opposition au Cameroun), ont été arrêtés en pleine réunion de travail, embastillés dans différentes prisons. Nous constatons hélas avec amertume,  le mutisme abject et complice des dirigeants politiques français suite à ces violations chroniques des droits de l'Homme en Afrique francophone, qui est pourtant  l'arrière cour de l'Hexagone. Nous sommes bien en présence d'une imposture politique démocratique !
Dans d'autres pays où les dirigeants sont insoumis, ils sont prompts à fustiger les "prétendus dictateurs" voire les liquider physiquement comme l'a été le Colonel Kadhafi en Libye, ou les déporter depuis 5 ans à La Haye  pour le cas du  Président légitime de Côte d'Ivoire  Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire.
Au demeurant, il serait utile de rappeler que le président Laurent Gbagbo et son Parti, le FPI sont membres de l'international socialiste comme le sont Valls, Hollande et le PS. Ces derniers, arrivés au pouvoir en 2012, n'ont jamais aidé à la libération de leur "Camarade" cyniquement embastillé à La Haye par l'ancien président Sarkozy. En effet, Les intérêts de l'impérialisme français et de la Françafrique sont intimement liés. Ce lien est indestructible tant que survivra le système capitaliste.
Nous apprécions certes le dernier communiqué de presse  du PCF. Cependant, nous aurons  par ailleurs souhaité  lire des communiqués  de presse francs mentionnant  sans ambiguïtés  la libération du Président Laurent Gbagbo. Une telle omission  serait-elle fortuite ou n'aurait-elle pas en filigrane une certaine emprise  résiduelle de la culture  ou de l'éducation  politique françafricaine?  Se limiter à condamner la dictature de Ouattara en Côte -d'Ivoire  sans exiger expressément la libération du président Laurent Gbagbo, serait cautionné  consciemment  ou inconsciemment  les actes ou la défense des intérêts de l'impérialisme français.
Les gesticulations  stériles de certains Franco-africains lors des  dernières élections de 2012, appelant à voter pour le PS  ou pour la DROITE, ne seraient que pur opportunisme, ignorant  ainsi allègrement  que l'impérialisme  capitaliste reste vivace dans sa logique d'exploitation des peuples et travailleurs dans le monde, et que la lutte de classe est toujours d'actualité.
La libération de l'Afrique est toujours d'actualité. Seule une révolution socialiste  internationaliste des peuples  contre le système capitaliste , dont les gardiens du temple , ne sont  autres que les "Gouverneurs Généraux délégués"  de la Françafrique dans  le pré carré français en Afrique, permettrait  d'envisager  un avenir  meilleur  pour les masses populaires. 
Le Secrétaire Général d'ACTUS/prpe
Dr LEY-NGARDIGAL  Djimadoum




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !