La tribulations de Bédié et ses Suiveurs

Mercredi 8 Août 2012 - 06:14


La tribulations de Bédié et ses Suiveurs
Le Président Henri Konan Bédié, dans son livre « les chemins de ma vie » disait : « je n’ai pas d’amis, je n’ai que des suiveurs ». Avant d’aller plus loin cherchons d’abord à savoir le sens réel des mots ami et suiveur. Selon le dictionnaire :
Un ami c'est quelqu'un à qui on peut faire confiance et qui vous accepte comme vous êtes, c'est aussi quelqu'un sur qui on peut compter.
Tandis qu’un suiveur c’est une personne qui imite, qui suit les idées des autres, il n’a aucune créativité.
Alors voila un monsieur qui n’a pas d’amis dans sa vie et qui n’a seulement que des suiveurs. A la mort du Président Félix Houphouët Boigny, Henri Konan Bédié prend les reines du pouvoir d’état et du PDCI-RDA. Quelle lourde tâche quand on sait que Houphouët Boigny était considéré comme le sage d’Afrique ? Houphouët Boigny était un baobab, une bibliothèque, celui chez qui tous les autres venaient pour prendre conseils, alors était-il aisé de remplacer un tel homme ? Dans le cas de notre cher Président, il devait diriger notre pays seulement qu’avec ses suiveurs. Comment peut-on gérer un pays avec des suiveurs ?
Les suiveurs de Bédié, étant là pour imiter Bédié ne se soucient de rien. Ils veulent manger et rien d’autre que manger, ils sont prêts à tout pourvu qu’ils mangent. Pour eux, Bédié est le plus joli de la terre, le plus intelligent du monde, un homme sans reproche, tout ce qu’il dit doit être suivi sans réfléchir. En fait de vrais bénis oui-oui. Il faut surtout noter que les suiveurs ne disent au chef que ce qui plait au chef. Ils feront tout pour ne pas écorcher le chef. C’est avec les suiveurs que le PDCI-RDA notre parti a été victime du premier coup d’état en terre d’éburnie. Le Président n’avait vraiment que des suiveurs, sinon comment comprendre qu’un grand parti comme le PDCI-RDA soit victime d’un coup d’état après près de 40 ans de gestion du pouvoir et qu’on soit incapable de s’assoir et tirer les conséquences.
Le PDCI-RDA, c’est la section du Rassemblement Démocratique Africain (RDA) en Cote d’Ivoire. Pour qui connait le combat pour l’émancipation de l’homme africain mené par le RDA doit savoir que le PDCI-RDA est un parti de combat. Alors pourquoi en seulement six ans (1993-1999), le Président Bédié le réduit à néant ?
 
Le coup d’état de décembre 1999
 
Nous sommes jeunes, mais pour ce qu’on sait de ce coup d’état, les militaires ivoiriens qui étaient allés en mission dans le cadre de la MINURCA (Mission des Nations Unies en République de Centre Afrique) réclamaient leurs primes. Nous n’allons pas entrer dans les détails mais on sait tous que des militaires fâchés constituent un danger pour le pouvoir en place. Les avait-on rencontrés pour chercher à trouver une solution ? Qui les avait rencontrés ? Pourquoi ça n’a pas marché ? Est-ce que les suiveurs de Bédié avaient suffisamment de courage pour lui donner les informations réelles et en temps réels ? Du 22 décembre au 24 décembre 1999 que s’est-il donc passé pour que les mutins renversent le Président Aimé Henri Konan Bédié ? Le mensonge, la peur de dire ce qui est vrai au chef, la traitrise, la méchanceté des humains ont fait perdre le pouvoir au PDCI-RDA.
Après ce drame, un grand parti comme le PDCI-RDA refuse de faire son bilan pour tirer les conséquences. Là commence l’improvisation. Quand en 2002, la Cote d’Ivoire est attaquée et divisée en deux parties par les rebelles d’Alassane Dramane Ouattara. Les bases du PDCI-RDA sont fortement secouées. A part le RDR dont le Président est le père des rebelles, tous les autres partis politiques n’ont pas accès aux zones Centre-Nord et Ouest (CNO). Beaucoup d’ivoiriens ont été tués parmi lesquels de nombreux militants du PDCI-RDA. Beaucoup d’ivoiriens ont du quitter le pays pour chercher refuge ailleurs parmi lesquels plusieurs militants du PDCI-RDA. Beaucoup d’ivoiriens ont fait mouvement des zones CNO vers les zones sous contrôle gouvernementales parmi lesquels plusieurs militants de notre parti. Avec cette nouvelle donne, des responsables du parti n’ont plus eu accès à leurs différentes bases jusqu’à l’élection du Président de la république de 2010. Nous étions constamment sur le terrain, on a pu constater que certains de nos militants étaient devenus RDR du fait de la rébellion. Alors sans analyse minutieuse, on déclare des zones favorables au PDCI peut etre en s’appuyant sur la popularité de Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
Nous nous souvenons encore d’une tournée organisée en 2008 par le commissariat politique de la jeunesse du PDCI-RDA du N’Zi-Comoé dans le département de Prikro. Partout où nous sommes passés, les populations nous ont fait savoir que depuis la campagne présidentielle de 1995, ils n’ont vu aucun responsable du parti dans leurs localités. Revenus faire le point aux grands décideurs du parti, ils nous ont laissés entendre que le délégué était chaque jour auprès des populations qu’on n’avait pas à s’inquiéter. Voilà un petit exemple de la gestion du PDCI-RDA sous l’ère Bédié.
En lieu et place de l’organisation du parti en vue de la reconquête du pouvoir, Bédié et ses suiveurs sont restés dans les schémas avec tous les pouvoirs , toujours en train de quémander des postes.
Militantes et militants du PDCI-RDA, si on remarque très bien, depuis 2002, ce sont les mêmes personnes que Bédié propose comme ministres dans les différents gouvernements. De Ahoussou Jannot jusqu’à Patrick Achi en passant par Dagobert Banzio, Allah Kouadio Remi, Adjoumani Kobenan innocent…
Pourquoi ça devrait se passer ainsi ? Sont-ils les plus intelligents du parti ? Et n’allons pas croire qu’ils sont au gouvernement pour aider le parti à rebondir, non ! Ils y sont seulement pour leur ventre. Seul Bédié sait pourquoi. Constatons tous ensemble où Bédié et ses suiveurs nous ont conduits. Le PDCI-RDA, autrefois grand parti qui faisait la fierté de la Cote d’Ivoire, aujourd’hui, un parti quelconque et pour survivre, Bédié et ses suiveurs ont décidé de s’allier aux rebelles. Le PDCI-RDA, pour son histoire devrait toujours être aux cotés du peuple et de la république. Mais Bédié en a fait à sa tête. Face à la souffrance qu’endure le peuple de Cote d’Ivoire depuis le coup d’état de la France le 11 Avril 2011, un nouveau PDCI-RDA s’impose.
 
Le nouveau PDCI-RDA
 
Le nouveau PDCI-RDA dont nous rêvons c’est un PDCI-RDA avec les valeurs de 1946, c’est un parti qui met l’homme au centre de ses actions. Un parti qui se sert du passé (nos acquis) et du présent pour envisager le futur, où la jeunesse sera au centre des intérêts. Un parti qui rassemble tous les ivoiriens sans distinction ethnique ni religieuse. C’est le PDCI-RDA qui est réconcilié avec lui-même et avec le peuple de Cote d’ivoire.
 
Conclusion
 
Sous Henri Konan Bédié, le PDCI-RDA s’est écroulé, les infrastructures du parti tombent en ruine. Allez-y faire un tour à l’intérieur du pays et vous verrez l’état dans lequel se trouvent nos maisons du parti. Dans des villes vous serez très étonnés de constater que c’est la couche de peinture depuis le temps de Félix Houphouët Boigny qui est encore là. Nous avons fondé assez d’espoir en l’homme Bédié ; mais constatons ensemble l’échec de ce dernier. Entre-nous, quel combat avons-nous gagné depuis l’ère Bédié si ce n’est la soit disant gouvernance de Monsieur Alassane Dramane Ouattara sous l’autorité de notre Président Bédié ?
Non, Bédié et ses suiveurs ne peuvent pas prendre le parti en otage. Militants du PDCI-RDA, refusons cela et mettons-nous en ordre de bataille pour repositionner le PDCI pour le bonheur du peuple de Cote d’Ivoire.
Jeunes du PDCI-RDA, comme tous les jeunes de Cote d’Ivoire, nous représentons l’avenir de notre cher pays. La nature nous a fait don de grandes potentialités, nous avons un pays riche. Donc il suffira pour nous, de nous battre pour qu’on le développe, alors ce n’est pas en étant des suiveurs de quelqu’un qui lui même est devenu aujourd’hui un suiveur qu’on le réussira.
Dieu aime la Cote d’Ivoire et les ivoiriens

Yao Kouame Patrick,
Le Président (en exil) de la Jeunesse du PDCI-RDA
dealer1er@yahoo.fr




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !