La résistance patriotique ivoirienne en procès à Paris: Deux résistantes convoquées à comparaître le 18 septembre.

Vendredi 14 Septembre 2012 - 04:00


Image d'archives. Un rassemblement des patriotes résistants à la place Victor Hugo, non loin de l'ambassade ivoirienne
Image d'archives. Un rassemblement des patriotes résistants à la place Victor Hugo, non loin de l'ambassade ivoirienne
Le 18 septembre prochain, devant la 30 ème Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris comparaîtront deux résistantes ivoiriennes. C’est précisément à 9h00 qu’aura lieu leur procès au 4 Boulevard du Palais dans le premier arrondissement parisien. Elles sont accusées d’avoir agressé des policiers. L’histoire de cette accusation remonte au 6 juillet dernier. Ce jour là, Soro Guillaume, président du parlement ivoirien, en visite à Paris, devait tenir une conférence au sein de l’ambassade la Côte d’Ivoire. Plusieurs patriotes ivoiriens, suite à une mobilisation spontanée, étaient parvenus à rassembler dans les environs de l’ambassade. Ils tenaient à réserver un accueil des plus chaleureux à Soro. Mais pour y parvenir, ils devaient faire face à l’obstacle policier. Ils ont été empêchés par la police d’accéder à l’ambassade. De cette opposition policière sont nées des échauffourées entre ces derniers et les manifestants anti-Soro, pointé du doigt dans tous les graves crimes et violations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire depuis le 19 septembre 2002.
Dans le cadre de ce procès, les mises en causes interrogées, bien que connues de leurs camarades de lutte, ont préféré garder l’anonymat pour le grand public, afin de ne pas gêner certaines sensibilités. Les prévenues disent ne pas reconnaître les faits qui leur sont reprochés. C’est donc en toute confiance qu’elles se rendront au procès pour clamer leur innocence. Espérons que leurs voix soient entendues par les juges. En attendant, elles espèrent avoir un grand soutien de tous leurs camarades résistants le jour du procès. Un soutien qu’il devraient sans doute être marqué par leur présence remarquable au Tribunal. Mais en dehors de leur soutien morale et physique, les patriotes ivoiriens pourront apporter un soutien financier aux prévenus. Un soutien qui leur permettra de payer les honoraires d’avocats auxquels elles doivent faire face. Pour une résistance solidaire, tous devront faire par leurs cœurs. Car il faudra éviter à ces résistantes une quelconque condamnation, faute d’une bonne défense d’Avocat.
Toutes les personnes de bonnes volonté voulant apporter leur soutien financier aux résistantes en procès pourront contacter les personnes commises à la tâche aux numéros de téléphone suivants:  (0033)06 52281225 / (0033) 06 76 91 62 45 .
 
ZEKA TOGUI.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !