La preuve que la Côte d’Ivoire brûle

Samedi 23 Mars 2013 - 08:39


La preuve que la Côte d’Ivoire brûle
Le secrétaire général intérimaire du Front populaire ivoirien a bien choisi les mots pour dire l’état de pourriture dans lequel se trouve le pays. Dr. Kodjo Richard l’a traduit avec éloquence en ces termes.
« La Côte d’Ivoire brûle par la gouvernance autocratique caractérisée par cette phobie du dialogue que je nomme « agoraphobie » ; résultat, le gouvernement seul se prépare à gagner des élections régionales et municipales non inclusivesdonc non démocratique.
La Côte d’Ivoire brûle du côté de l’Ouest et du Nord avec les affrontements à répétitions entre autochtones et allochtones ; le régime Ouattara qui ne peut prospérer qu’en mobilisant des loyautés ethniques, se tait dans le secret espoir de tirer profit de cet autre drame foncier.
La Côte d‘ivoire brûle mais le régime Ouattara non content d’avoir fait consumer bien des vies, des ressources économiques, financières et agricoles en l’espace de 24 mois, prépare, ici et là, d’autres foyers, notamment dans les régions où le candidat Laurent Gbagbo a gagné dès le 30 octobre 2010. Ce tableau de la Côte d’Ivoire que présente le Fpi est sombre. La tyrannie, la mal gouvernance, l’exclusion du jeu politique de la majorité des Ivoiriens et la cohésion sociale mise à mal, sont autant de faits qui amènent le Fpi à dire haut et fort que le pays brûle. L’insécurité très rapprochée couronnée de crimes impunis, le coût de la vie insupportable, le record de prisonniers, de torturés, d’exilés et la persécution des opposants, au quotidien, sont les maux qui rongent le pays. Les voyages inutiles et budgétivores de Ouattara pendant que les Ivoiriens vivent dans la galère, les coupures d’électricité et d’eau, la propagande et le mensonge grossier avec lequel Ouattara gouverne, tuent à grand feu la Côte d’Ivoire. L’intolérance, la méchanceté, la rancune, le mépris sont des faits réels qui poussent le Fpi à dire ses angoisses. L’environnement social n’est plus ce qu’a connu l’Ivoirien. La Côte d’Ivoire est effectivement en feu. Et le plus dramatique est que les gouvernants n’en ont pas conscience. Convaincu de son Illégitimité qui crève les yeux. Alassane Dramane Ouattara n’a visiblement pas de solution pour la Côte d’Ivoire. Il précipite le pays dans le chaos. Quand Laurent Gbagbo l’appelait candidat de l’étranger, il pensait qu’il lui faisait une injure. Mais, sa présence plus à l’extérieur qu’en Côte d’Ivoire donne raison à Gbagbo. Cherchant coûte que coûte à plaire à l’extérieur contre les intérêts des Ivoiriens, Ouattara donne la preuve qu’il est le sous-préfet de la communauté internationale à la tête de la Côte d’Ivoire.
Dans une telle posture, Alassane Ouattara ne fera que brûler le pays. Quand on sait comment il a accédé au pouvoir, quand on sait qui l’a porté et pour qui il gouverne, il ne pourra rien faire d’autre que désagréger le corps social. Le Fpi a raison de dire que la Côte d’Ivoire brûle.



Benjamin Koré benjaminkore@yahoo.fr
 

Source: Notre Voie N° 4374 du vendredi 22 mars 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !