La preuve de leur illégitimité

Jeudi 25 Avril 2013 - 10:25


 La preuve de leur illégitimité
Le regard de Germain Séhoué


Pourquoi fait-il cette tête ? Le Rassemblement des républicains (Rdr), est troublé. Ces élections municipales et régionales ne lui sont pas favorables. Le taux de participation est même humiliant : entre 13 et 15 %, selon le Fpi. Faute de la présence du parti de Laurent Gbagbo dans la compétition, le Pdci et les indépendants se sont imposés. Et voilà le pouvoir Rdr malheureux. Abattement. Nervosité. Ce n’est pas qu’il ignore son propre poids. Il sait et a toujours su ce qu’il pèse sur le terrain et dans la conscience des Ivoiriens. Il le sait bien. Mais ce qui est important pour lui, n’est pas la conviction qu’il a de ses handicaps. C’est plutôt ce qu’il fait croire à l’opinion et au monde. La manipulation et le mensonge lui ont servi, de tout temps, de béquilles pour avan - cer. Il a fait croire qu’il était majoritaire en Côte d’Ivoire. Et qu’on voulait lui voler sa victoire lors de la présidentielle du 28 novembre 2010. En fraudant massivement pendant les législatives, sous la menace des armes à feu et la bénédiction des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), le Rdr voulait prouver tout sim - plement qu’il méritait d’être au Palais prési dentiel. Voilà que les législatives partielles et les municipales et régionales démontrent le contraire. La question est simple : «Si tu es vraiment majoritaire dans le pays, et si tu étais effectivement le vainqueur de la présidentielle de 2010, au point de mener une guerre entraînant plus de 3000 morts, comment se fait-il que cette popularité clamée ne se reflète pas dans ces consultations-ci, sans le Fpi ?» A cette question, le Rdr et son mentor Alassane Ouattara, on s’en doute, ont du mal à apporter une réponse honnête. Le monde découvre l’illégitimité de leur pouvoir. Et, en même temps, il se rend compte qu’il a été berné pendant plus d’une décennie. Floué sur la popularité supposée d’un candidat, plus grossi par la publicité et les intérêts impérialistes, que par la réalité. En clair, Gbagbo a été diabolisé et se trouve à La Haye, à la Cpi, pour rien. Cpi, une prison que méritent au contraire ses adversaires, pères et ex-animateurs de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (Fn) qui a détruit et ruiné la Côte d’Ivoire. En écrivant à sa Une comme il l’a fait hier, 22 avril 2013, «Violence, fraude, destruction de biens, le Rdr joue contre Ouattara» et en montrant «les images de la barbarie» , «le hold-up électoral contre le Pdci à Yopougon» et «la passivité suspecte des Frci» , le confrère Le Nouveau Réveil, un des porte-voix du pouvoir, présente le vrai visage du Rdr. Celui de l’imposture que le camp Gbagbo a toujours dénoncé. Les résultats de ce scrutin tombent. Un constat s’impose. La montée des indépendants indique un malaise et un manque de démocratie au sein des partis en compétition, notamment le Rdr. Même à l’intérieur de celui-là, on ne veut pas positionner forcément le candidat le plus méritant, qui est le plus populaire. Mais celui qui a plus de relation avec le sommet. C’est la preuve de l’ illégitimité du pouvoir qu’étale le scrutin du 21 avril 2013.

gs05895444@yahoo.fr

Source: Le Temps du mercredi  24 avril 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !