La politique de la "chaise vide" ou du "boycott" est un moyen de pression qui est plus efficace que la politique du ventre. (Liadé G)

CIVOX.NET
Lundi 12 Décembre 2016 - 23:18


La France fait partie des pays qui ont déjà pratiqué la politique de la "chaise vide" .Parlons de la grave crise qui a paralysé la CEE en 1965 :" La proposition sur le financement de la politique agricole commune  (PAC) , élaborée en 1965 par le président de la Commission, Walter Hallstein, est le point de départ de la crise politique dite de la "chaise vide...Le Généra de Gaule reproche au président de la commission Walter d'avoir préparé sa proposition budgétaire sans s'être préalablement concerté avec les gouvernements des Etats membres....En refusant toute solution de compromis , le gouvernement Français rappelle à Paris son représentant permanent à Bruxelles le 1 er juillet 1965, et fait connaitre l'intention de la France de ne plus siéger au Conseil des ministres jusqu'à ce qu'elle obtienne gain de cause. C'est le début de la grave crise de la ' chaise vide". Finalement ,c'est  la France qui a eu raison et  a obtenu gain de cause grâce à sa cohérence, sa détermination et sa perséverance...
Un autre exemple : L'ANC a pratiqué le boycott actif et la politique de la "chaise vide" durant 27 ans jusqu'à ce que Mandela soit libre. Je trouve aujourd'hui incompréhensible et décevant que d'anciens collaborateurs du président Gbagbo appellent les militants du FPI d'aller voter le 18 décembre 2016. Le paradoxe , c'est que, ce sont les mêmes qui avaient conseillé à Gbagbo d'organiser l'élection présidentielle de 2010 sans désarmement. Ils avaient utilisé les mêmes slogans : "Donnons la nationalité à Alassane Ouattara et nous allons le battre dans les urnes". Les mêmes conseillers ont déjà oublié la longue liste des Ivoiriens assassinés et celle de nos camarades qui croupissent dans les prisons du pays et à la CPI, sans oublier les exilés.
Mais comment peut on gagner des élections dans un processus électoral inéquitable en amont? Que fait-on des doublons? Les questions de l'insécurité ? Une CEI , majoritairement contrôlée par 90 % des membres du pouvoir dictatorial. ...
C'est pourquoi j'invite les militants du FPI et les Ivoiriens, de continuer de pratiquer la politique de la "chaise vide" ou le "boycott" jusqu'à la libération du président Gbagbo, car c'est le seul moyen de lutte qui nous reste comme arme de pression.. 
Continuons de soutenir les camarades Sangaré et le président Gbagbo!.
Liadé G




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017