La motion de protestation d’un groupe de secrétaires Généraux de Sections cachée aux militants du PDCI-RDA

Lundi 19 Août 2013 - 11:04


La motion de protestation d’un groupe de secrétaires Généraux de Sections cachée aux militants du PDCI-RDA
Depuis le Bureau Politique du 23 mai 2013, le PDCI-RDA s’est engagé dans les travaux préparatoires de son 12ème Congrès. L’issue heureuse de ce Congrès passe forcément par la rigueur et la franchise dans lesquelles il s’organise. Mais malheureusement le constat que font la plupart des Secrétaires généraux de Section, dont ma modeste personne, est qu’un groupe de militants a décidé d’en faire à sa tête en piétinant les textes du Parti, en passant outre vos instructions pour servir des intérêts autres que ceux du PDCI-RDA. Depuis lors nous assistons à un véritable « assassinat » de la démocratie au sein de notre parti. Mieux, ces militants aux intentions obscures tentent d’installer une véritable dictature de la minorité, par la terreur, l’intimidation, la menace et l’exclusion dans nos bases comme au sommet du parti.

Mais alors de quoi s’agit-il ?

Souvenez-vous Monsieur le Président du PDCI-RDA, qu’au cours du Bureau Politique du 23 mai 2013, et après avoir reçu les conclusions des travaux du Comité ad ’hoc, vous avez instruit le Secrétaire Général de prendre la relève en vue de l’organisation des travaux préparatoires du 12ème Congrès du PDCI-RDA.
A notre grande surprise, le Comité ad ‘hoc s’est mué en organisateur en chef dudit Congrès outrepassant ainsi vos instructions. Malgré les interpellations des vaillants et vigilants militants de notre Parti, ce Comité ad ‘hoc au lieu de créer les conditions d’une organisation consensuelle du Congrès, s’est résolument engagé dans une série d’actions tendant à écarter tous ceux des militants qu’il soupçonne d’être contre votre candidature à la tête du PDCI-RDA. Toute chose qui donne l’impression que les travaux préparatoires sont pris en otage par des militants supposés favorables à votre candidature à la tête du PDCI-RDA.
Ainsi depuis 3 mois, l’on assiste à une chasse à l’homme dans les Sections, les Délégations Départementales et Communales avec pour cibles tout militant et ou toute militante qui serait animé d’un esprit critique. Surtout malheur à quiconque oserait demander le respect des textes et des procédures de leur mise en œuvre. Nous assistons donc Monsieur le Président à une dictature naissante et rampante au sein du PDCI-RDA.

Considérant que le silence de la raison fabrique des monstres qui peuvent nous dévorer tous sans exception, je voudrais :
1-Demander à vous tous, mes collègues, Secrétaires de Sections ici rassemblés de vous mobiliser pour dire non à tout manquement à nos textes et procédures.
2-Prier le Président du PDCI-RDA de trouver la solution idoine à ces inquiétudes afin de garantir la cohésion, la paix et le dialogue fraternel au sein du PDCI-RDA au sortir du 12ème Congrès
3-Inviter avec insistance les membres du Conseil Politique à prendre leur responsabilité devant l’histoire et la mémoire du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY en ramenant tous ceux qui ont l’ambition de diriger le PDCI-RDA à la table de négociation afin que cesse la chasse à l’homme, le règne de la pensée unique et que des règles de jeu claires soient définies et respectées par tous.
C’est à ce seul prix que notre grand parti, le PDCI-RDA survivra au 12ème Congrès.

Vive le PDCI-RDA
Je vous remercie.
Yamoussoukro le 17 août 2013

Pour le groupe des secrétaires Généraux de sections,
N’Guessan Amani


 

 



Publié le lundi 19 aout 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !