La défense dénonce un verdict ‘’à la tête du client’’ dans le procès des pro-Gbagbo

Mercredi 11 Mars 2015 - 02:43


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Simone Gbagbo, condamnée, lundi nuit, à 20 ans de prison ferme pour "attentat contre l’autorité de l’Etat, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public’’ par la Cour d’Assises d’Abidjan, est un verdict ‘’à la tête du client’’, selon la défense.

Après deux mois et demi de débats et 9 heures de délibérations, le verdict du procès des 79 pro-Gbagbo est tombé dans la nuit de lundi à mardi avec des fortunes diverses pour les co-accusés.

Mme Simone Gbagbo, le Vice-amiral Vagba Faussignaux et le Général Brunot Dogbo Blé écopent 20 ans de prison ferme, 10 ans à l'endroit de Généviève Bro Grébé, 5 ans pour Michel Gbagbo et Abou Darahamane Sangaré, quand certains comme Affi N'guessan, Alcide Djédjé…s'en sortent avec des peines légères de 18 à 24 mois avec sursis.

‘'C'est une justice partiale. Ça a été fait à la tête du client, c'est une loterie'', a dénoncé, mardi, Me mathurin Dirabou, doyen du collectif de la défense, soulignant que, ‘'si ça repose sur des faits, sur des preuves, nous pouvons l'accepter. Car, 20 ans de prison ce n'est pas 20 jours. (…) On a distribué des peines''.

Selon lui, plus que les ‘'condamnations ‘', c'est ‘'le droit qui n'a pas été dit'' qui a affecté les avocats de la défense. ‘'Nous ne pouvons pas concevoir cela en l'état actuel du droit'', accuse Me Dirabou car c'est le droit qui se trouve ‘'bafoué'', renchérit Me Habiba Touré, avocate de Mme Simone Gbagbo.

‘'Le verdict est à l'image du procès. Il est honteux, scandaleux. La justice est instrumentalisée'', dénonce encore Me Touré. La défense entend ‘' se pourvoir en cassation'' selon Me Dirabou. Elle dispose donc de cinq jours francs après le verdict pour saisir la Cour suprême.

Une action que souhaite Affi N'guessan espérant que ‘'la Cour de cassation sera plus compréhensible'' pour sauver‘'le processus de paix et de réconciliation dans lequel nous sommes tous engagés et à faire en sorte que la Côte d'Ivoire tourne la page de ce douloureux évènement de façon définitive'', dit-il.
Pour Me Soungalo Coulibaly, avocat de l'Etat ivoirien, ce verdict est ‘'justifié'', car Mme Gbagbo, estime-t-il, a été ‘'l'auteure intellectuelle de beaucoup d'exactions qui ont été commises en Côte d'Ivoire''.

‘'C'est un verdict qui nous satisfait, parce qu'aujourd'hui, nous pensons que les victimes seront satisfaites de voir que l'on a réglé un problème de l'impunité en Côte d'Ivoire'', poursuit-il.


Publié le mercredi 11 mars 2015  |  APA
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !