La Direction intérimaire du FPI en guerre contre les Représentants du parti à l’extérieur

Mercredi 21 Novembre 2012 - 07:21


De la gauche vers la droite: Tchéidé Gervais, Kuyo Brigitte, Innocent Akoï, Lavry Nicolas
De la gauche vers la droite: Tchéidé Gervais, Kuyo Brigitte, Innocent Akoï, Lavry Nicolas
Sylvain Miaka Oureto, le président intérimaire du FPI,est en France.Quelques jours avant son arrivée à Paris,trois membres de la direction intérimaire qu’il dirige, Innocent Akoï,Gervais Tchéidé et Nicolas Lavry ont débarqué dans l’hexagone.L’on était ainsi en droit de penser que cette avant-garde voulait mettre la main aux derniers préparatifs du séjour de la délégation, prendre les contacts nécessaires, boucler l’agenda politique des différents rendez-vous et aider à la mobilisation active des militants et patriotes de France et d’Europe pour reserver un accueil chaleureux au président par intérim du FPI.
Mais de tout cela rien.Dès leur arrivée, les trois membres de la Direction intérimaire du FPI se sont, à la surprise générale, lancés dans des activités qui, selon Madame Brigitte Kuyo,
favorisent l’installation de la zizanie, du désordre et de la cacophonie au sein de la Représentation du FPI en France qu’elle dirige.
Dans une lettre de protestation qu’elle a adressée à Michel Amani N’Guessan, le Secrétaire national par intérim du FPI chargé des relations extérieures, Madame Brigitte Kuyo affirme en effet qu’elle a constaté que depuis leur arrivée à Paris, Messieurs Innocent Akoï,Gervais Tchéidé et Nicolas Lavry suscitent et organisent diverses activités politiques du FPI sans s’en référer à la Représentante du parti en France qu’elle est et sans même l’y associer.Ces activités, précise-t-elle, vont de l’organisation de la Cérémonie de remise de dons à la Direction intérimaire aux différentes rencontres avec les Structures de base de la Représentation en passant par les divers contacts qui continuent d’avoir lieu en France.
Ainsi, affirme-t-elle, c’est par les militants du FPI de Lyon qu’elle a appris qu’une réunion publique du parti a été programmée dans cette ville avec les différentes grandes Sections FPI de France sans que la Représentation en soit informée.
Une affiche aurait même été imprimée à cet effet et en dit assez long,selon Brigitte Kuyo, sur les intentions véritables de Messieurs Innocent Akoï,Gervais Tchéidé et Nicolas Lavry car une autre réunion publique du FPI était prévue dans le même temps en Italie à l’insu du Représentant officiel du parti dans ce pays.Pour Madame Brigitte Kuyo, tout indique donc que ces trois membres de la direction intérimaire veulent fragiliser, émietter et déstabiliser les Représentations du FPI en Europe, instaurer un dangereux bicéphalisme et ouvrir la porte à toutes sortes de divisions et de tensions alors que, dans la situation actuelle, dira-t-elle, le parti est visité par l’extrême nécessité de cultiver l’union, la cohésion et la concorde, dans le strict respect de ses textes et de ses principes fondamentaux.
Madame Brigitte Kuyo a ainsi et surtout rappelé que le 19 Avril 2012, la Direction intérimaire du FPI, par la voix de Laurent Akoun, Secrétaire général et Porte-parole du parti, avait produit un communiqué officiel qui disait clairement ceci:”Des organes de presse ont rapporté,ces derniers jours,qu’une note du Secrétaire National chargé des Finances et du Patrimoine du FPI donnerait mandat à M. GUIGUI Claudel pour le représenter en Europe.La Direction du FPI tient à préciser que de telles dispositions ne sont prévues ni par les Statuts ni par le Règlement intérieur du Parti.En conséquence,aucune autre nomination ou aucun mandat ne peut prospérer en dehors des textes réglementaires”.
La surprise des militants et sympathisants du FPI en France sera donc grande, soulignera Madame Brigitte Kuyo, de constater que malgré cette importante mise au point, Monsieur Gervais Tchéidé a persisté dans sa démarche anti-statutaire, confirmant par une autre note la nomination d’un certain Claudel Guigui, sans qu’un autre Communiqué de la Direction intérimaire ne vienne démentir le premier.Continuant dans sa défiance aux textes du parti et dans la totale méprise des réalités que vivent les Représentations du parti à l’extérieur,Monsieur Gervais Tchéidé,dans diverses vidéos et dans les médias en ligne,a par ailleurs confirmé son intention de nommer des Représentants en Europe et de renforcer leurs pouvoirs.
Devant cette situation, la Représentation du FPI en France qui a manifesté sa profonde indignation et condamné très vigoureusement les agissements de Akoï,Tchéidé et Lavry, a informé Monsieur Michel Amani, Secrétaire national par intérim du FPI chargé des relations extérieures, qu’elle a pris la ferme décision de mettre fin à toute collaboration avec les trois responsables mis en cause.La Représentation du FPI en France a par ailleurs demandé à Monsieur Michel Amani de prendre toutes les dispositions utiles, en collaboration avec Monsieur Sylvain Miaka Oureto, Président par intérim du parti, pour mettre fin à cette situation de cacophonie et de désordre planifié.
Ainsi va la direction intérimaire conduite par Sylvain Miaka Oureto.Au FPI,le ver est donc dans le fruit, quand l’on se rend compte que de simples membres de la Direction intérimaire prennent sur eux la responsabilité de fouler directement les textes du parti au pied au nez et à la barbe du président sans que celui-ci n’ait quelque chose à redire.Le bout du tunnel semble donc encore bien loin pour l’ex-parti au pouvoir.
Visiblement, une autre méthode de gestion plus adéquate du parti et surtout des Représentations à l’extérieur s’impose.
Correspondance particulière.
 

Charles Zézé
Militant du FPI en France
charleszez@yahoo.fr





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !