La Côte d'Ivoire face à l'invasion de faux médicaments. A qui profite le crime? Par Joel Ettien

CIVOX.NET
Dimanche 26 Mars 2017 - 09:30


La politique de la santé en Côte d'Ivoire est devenue, un vrai poison pour la population. Depuis que M. Ouattara est au pouvoir, certains hommes d'affaires, ont érigé notre pays en un dépotoir de poison. Des usines clandestines de fabrication de faux médicaments se créent dans les maisons d'habitation qui, en réalité, ne sont que des poisons. Est ce à dire que leur logique d'homicide et de peuplement du pays serait mise en marche? La santé à haut risque dans un pays qui se dit prospère et émergent. Par exemple , à moins d'un mois, plus de 100 tonnes de faux médicaments ont été saisis dans des ateliers clandestins ou dans des villas à 9 pièces ( commune de Cocody) estimés à plus de 2 milliards de frs Cfa.
Une police à la chasse de ces hommes d'affaires Chinois et d'autres véreux étrangers, qui se servent de notre pays, pour accompagner la destruction du peuple ivoirien et le remplacer par d'autres peuples venus d'ailleurs, une politique malicieuse mise en place par le régime de M. Ouattara. On s'en souvient, qu'au plus fort de la crise, pendant que le président Gbagbo Laurent se battait contre tous, le même Ouattara avait mis en place  un embargo sur les médicaments  et, des ivoiriens en sont morts par milliers sans jamais donner les raisons d'un tel acte pour quelqu'un qui aspirait au pouvoir d'Etat. Est-ce le coût à payer pour parvenir au pouvoir en Côte d'Ivoire? Je concède cette page de l'histoire aux historiens.
Pour le régime ivoirien, quelle définition donnée à la santé? En tout et pour tout, et sur tous les plans, M. Ouattara ne fait que faillir et pour un homme d'Etat, ce sont des fautes lourdes qui doivent peser sur sa conscience. Aucune condamnation d'aucun leader politique face à ces drames qui deviennent des fléaux. Il est démontré qu'en Côte d'Ivoire, l'AVC tuent plus que le SIDA,  et le régime et ses amis hommes d'affaires y contribuent à visage dévoilé. Ces faux  médicaments toxiques consommés par les populations  seraient la première cause liée aux nombreux décès que connait notre pays,  dans un pays où la pauvreté et la misère règnent sans concurrents. l'argent se fait rare. La famine et la paupérisation sont devenues le lot d'une population exténuée qui paie pour son hospitalité.
Pourquoi, autoriser et permettre la vente des produits dits pharmaceutiques sur les voies publiques au détriment des vraies pharmacies? Pourquoi autant de légèreté quand il s'agit de la vie des ivoiriens? Au cours d'un reportage, j'ai suivi l'indignation du secrétaire général des pharmaciens de Côte d'Ivoire et il m'a semblé voir et entendre, un cri de douleur dans un océan de désert.
A qui profite le crime ? Et pourquoi, c'est dans ce pays que toutes ces tentatives se font et à quel but?
Où sont passés ces ministres en charge de ces dossiers et qui sont incapables de prendre leurs responsabilités pour noircir le sommeil des honnêtes citoyens? Qu'ont ils fait pour mériter de tels traitements inhumains à dessein d'un peuplement conspué et qui voit le jour maintenant?
Quand, dans un pays, la santé n'est pas une priorité, c'est la porte ouverte à n'importe qui pour y faire n'importe quoi. Jusqu'à quand le régime ivoirien, donnera de vrais gages d'assurance et de garantie à la population, qui ne sait où donner de la tête? Leur santé est aux enchères et coure des graves risques. Si le pouvoir n'y est pour rien, c'est sous son mandat que les ivoiriens vivent de tels enfers. A qui la faute et pourquoi? A quand la fin?
                                                                                 Joël ETTIEN   




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA