L’opposition ivoirienne dénonce la "négation" de ses "droits élémentaires" par le Conseil constitutionnel (Avocat)

CIVOX.NET
Samedi 5 Novembre 2016 - 10:37


 
 
© Abidjan.net par Atapointe 
La coalition du non veut attaquer en nullité le référendum
Lundi 24 octobre 2016. Abidjan-Cocody. Siège du RPCI. La coalition du NON a annoncé au cours d`une conférence de presse, lundi, à Abidjan, mener des actions pour attaquer en nullité le référendum initié par le président Alassane Ouattara, devant les institutions politiques et judiciaires nationales et internationales. Professeur Kabran Appiah
 
 
 
     
 
 

Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’opposition politique ivoirienne, déboutée, vendredi soir, par le Conseil Constitutionnel qui a rejeté sa requête en annulation du référendum constitutionnel de dimanche, a dénoncé à travers l’un de ses avocats, Me Aimé Appiah Kabran, la ‘’négation totale’’ de ses ‘’droits les plus élémentaires’’, promettant qu’elle continuera de se battre.

L’ex-député réagissait à la validation des résultats du référendum du dimanche 30 octobre dernier, par le Conseil constitutionnel qui a rejeté les réclamations de l’opposition portant entre autres ‘’sur la falsification des résultats, la violation du code électoral, l’accès aux médias d’Etat et l’utilisation du bulletin double’’ lors de ce scrutin.

‘’La gamme des recours et des moyens du peuple est très large, nous continuerons de nous battre jusqu’au bout’’, a promis Me Kabran qui a toutefois précisé qu’il respecte ce Conseil constitutionnel.

‘’Les bons constitutionnalistes savent qu’il y’a deux voient : la voie démocratique et la voie de l’octroi qui est frappée de l’emprise détestable de deux caractères affligeants pour le juriste », a dénoncé l’homme de droit qui avait assisté à cette audience du Conseil constitutionnel présidée par son Président, Mamadou Koné.

‘’Qu’avait-il d’urgent à précipiter l’analyse d’une constitution, un acte fondateur, la loi fondamentale du pays’’, s’est-il interrogé rappelant que ‘’nous sommes dans un pays où la moindre disposition législative fait des débats souvent des mois’’. Pour lui, ‘’c’est un nouveau jour triste (...)’’.

‘’Nous sommes allés jusqu’au bout. La requête que nous avons formulée visait à prendre date avec l’histoire afin que nul ne l’ignore », a conclu l’ancien ministre des transports sous l’ex-Président Laurent Gbagbo.

Le Conseil constitutionnel ivoirien a rejeté, vendredi soir, les réclamations de l’opposition en validant les résultats du référendum constitutionnel de dimanche jugé ‘’régulier’’.

‘’Les réclamations des partis politiques sont rejetées, le scrutin est régulier, le projet (de la nouvelle constitution) est adopté à 93,42% pour le oui, 6,58% pour le non et devient la constitution », a déclaré le Président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné lors d’une audience qui a statué sur les résultats provisoires.

Ce scrutin référendaire boycotté par l’opposition ivoirienne a enregistré un taux de participation de 42,42%, selon la Commission électorale indépendante (CEI).

SY/ls/APA




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !