L’ONU et la communauté internationale inaudibles dans la tragédie de Gaza

Vendredi 1 Août 2014 - 01:56


Voici maintenant un mois (quatre semaines) que l’Israel a déclenché l’opération «  Bordure protectrice  » contre les Palestiniens du Hamas de la bande de Gaza. Des écoles de l’ONU situées sur ce territoire sont bombardées et détruites à l’arme lourde. Or ces établissements scolaires, lieux de d’éducation et de formation pour les futures générations palestiniennes, servent également de refuges aux populations civiles palestiniennes voulant échapper aux bombardements de l’armée israélienne. Ces civils meurent par milliers et sans distinction, hommes, femmes et enfants. Le décompte macabre provisoire annonce 1210 morts du côté palestinien et 50 morts du côté israélien.
Dans cette tragédie meurtrière des Gazaouis, qui se déroule sous nos yeux au Proche Orient au XXI ème siècle, les armes lourdes les plus sophistiquées sont déployées de manière disproportionnée par les protagonistes au conflit. Curieusement, les décideurs de la communauté internationale, l’ONU en particulier, sont devenus aphones, ou du moins quand ils parlent, ils sont inaudibles. Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon, se contente d’une déclaration lapidaire non suivie d’action concrète sur le théâtre des opérations, pouvant faire cesser les massacres. Les Etats-Unis ne sont pas prêts à influencer leur allié Israélien dans le sens d’un apaisement, ils sont plutôt préoccupés par les sanctions à prendre contre la Russie et son Président Vladimir Poutine. La France est sans voix, dans l’attente du grand frère américain ; lorsqu’elle tente de faire quelque chose, c’est pour interdire aux Français de marcher contre le massacre des Palestiniens à Gaza, laquelle interdiction n’est d’ailleurs pas suivie par les manifestants. Tous les pays de l’Union Européenne sans exception et l’Etat-Major de l’OTAN sont focalisés sur la Russie de Vladimir Poutine contre qui ils passent au tri les sanctions à lui imposer.
Et pourtant, il y a seulement trois ans, en avril 2011, un simple contentieux électoral survenu en Côte d’Ivoire a suffi pour que l’ONU prenne une résolution pour intervenir dans ce pays. Sur la base de cette résolution-prétexte, l’ONUCI et la France forment une coalition avec des groupes rebelles ivoiriens, pour bombarder la Côte d’Ivoire, tuant de milliers d’innocents. Plusieurs tonnes de bombes ont été déversées sur la résidence officielle du Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo, pour arrêter celui-ci, avant de le traduire devant la cour pénale internationale pour crime contre l’humanité. Tout ce scenario ayant pour finalité d’installer Alassane Ouattara à la tête du pays. Il y a également trois ans que l’ONU, toujours grâce à une résolution, permettait à la France et aux armées de l’OTAN de bombarder la Libye, tuant sauvagement son Président Muhamar Kadaffi, sans réel motif. Aujourd’hui, alors que le désordre qu’ils ont créé en Libye se développe, l’ONU, les Etats-Unis, la France et la communauté internationale fuient ce pays, emportant leurs ressortissants et leurs représentations diplomatiques.   
Qu’attend l’ONU pour prendre une résolution sur la base du Chapitre VII de sa Charte, comme elle le fait quand il s’agit de pays Africains, pour intervenir militairement au Proche Orient afin d’arrêter les massacres des Palestiniens et d’empêcher des morts Israéliens  ? Là où ses propres installations sont détruites par des armes lourdes, tuant des populations civiles, pourquoi l’ONU est-elle aussi silencieuse et sans réaction  ? De toute évidence, lorsqu’on observe ces injustices criardes à travers les continents, la seule question que l’on se pose est celle-ci  : est-ce que ce monde dans lequel nous vivons est dirigé par des gens sérieux, responsables et cohérents  ? Il faut implorer l’avènement d’un nouvel ordre international fondé sur une véritable justice, auquel les BRICS peuvent contribuer avec bonheur.   
 
Pierre ACHY-DOUCET
Expert-comptable
Génève (Suisse)  




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !