L'Intégralité de la motion déposée par la Coalition de la résistance ivoirienne au siège du Parti socialiste français.

Samedi 19 Mai 2012 - 07:16


Les Hommes de la Coalition
Les Hommes de la Coalition
MOTION POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE DES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LA COTE D’IVOIRE
A MONSIEUR MELONIO RESPONSABLE DE L’INTERNATIONALE SOCIALISTE,
AUX MEMBRES DU PARTI SOCIALISTE ET INSTANCES DIRIGEANTES,

Mesdames, Messieurs,

L’image de la France a été ces derniers temps écornée dans le monde : intervention en Lybie avec ses dégâts collatéraux au Niger et au Sahel, région exposée à la nébuleuse AL QAIDA. Tout récemment, la politique étrangère de la France conduite par Alain Juppé sous le Gouvernement Fillon en Syrie a été confusément interprétée, conduisant le Président Bachar El Asad à affirmer que « la France avait semé le chaos dans le monde arabe, avec ses répercussions en Europe ». Cette politique avec les formes d’ingérences à caractère néocolonialiste qu’elle revêt, a entrainé la déconfiture de l’Etat ivoirien, la capture, l’emprisonnement puis le transfèrement du Président Laurent Gbagbo en toute illégalité à la Cour Pénale Internationale, suite aux bombardements du 29 Mars au 11 Avril 2011. Soumis aujourd’hui à la loi des rebelles Pro-Ouattara, sans parler du démantèlement et de la déconfiture de l’Etat, la souveraineté de l’État de Côte d’ivoire est depuis bafouée, situation qui conduit à de nombreuses exactions et autres violations des Droits de l’Homme.
Sachant que, la révolution française, symbole de la liberté des peuples opprimés, est pour nous le trépied d’où a jailli la lumière du monde.
Considérant que la crise économique qui bat son plein en Europe, les nombreuses mesures de délocalisation, la crise des valeurs morales et des principes chers aux peuples, a foulé aux pieds l’universalisme des droits de l’Homme, principe que l’on devait appliquer sans trêve.
 
 

Les Femmes de la Coalition
Les Femmes de la Coalition
Considérant qu’un Manifeste pour la paix doit contribuer à l’unité humaine et changer l’esprit de l’Homme.
Considérant que la paix et les intérêts français seront le mieux servis par la généralisation de la démocratie à travers le monde, système de gouvernement le plus conforme aux intérêts de tous les peuples, en mettant fin au soutien aux dictatures.
Considérant que, notre vision du monde, conforme à la doctrine du solidarisme, chère à Léon Bourgeois, met l’accent sur la primauté du droit sur la force , en disposant de moyens pacifiques au service de la diplomatie internationale , afin de prévenir les conflits armés.
Soulignant que, les conventions dites de La HAYE, visent à prévenir autant que possible le recours à la force dans les relations entre États.
En attendant que se réalise la prémonition selon laquelle l’État représente pour tous les peuples la plus haute figure de moralité objective, chose qui passe par le respect de la souveraineté de tous les États, quelle que soit leur place dans l’ordre mondial des Nations.
Considérant que l’esprit du socialisme et du Front Populaire, s’est construit autour de son attachement aux valeurs d’humanisme, du respect des droits de l’Homme et de la lutte contre les injustices et autres inégalités.
Rappelant qu’en Côte d’ivoire, et dans un passé récent, la politique étrangère de la France, conduite par Monsieur Alain Juppé a entraîné un véritable génocide au Rwanda, situation non encore élucidée à ce jour.
Considérant que, Monsieur Laurent Fabius, actuel Ministre des Affaires Étrangères, lors de sa prise de fonction a souligné la nécessité de réconcilier la France avec le reste du monde, promesse qui lui permettra de saisir avec une objectivité certaine les causes réelles de la crise sociopolitique en Côte d’ivoire, en mettant fin aux dérives claniques, liberticides, dictatoriales et antidémocratiques, arrestations arbitraires du régime de monsieur Ouattara. Nous, Mouvements, Associations, Membres de la société civile et Partis Politiques ivoiriens, exigeons en Côte d’ivoire, une nouvelle architecture du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui mette fin à l’ingérence de la France dans nos États et conduise véritablement à la paix entre la France et la Côte d’ivoire, en dénonçant par la même occasion toutes les exactions commises par le pouvoir Ouattara.


ADCIF-AIRD- CODESCI-CRD-CRI PANAFRICAIN- MFUE- NPR( EX-COPACI )-TROIS MILLE FEMMES
PARIS LE 18 MAI 2012
MADAME CHRISTINE ZEKOU
PRESIDENTE EN EXERCICE DE LA COALITION

NB: Zougbo Mathias, Responsable du Comité des Sages du Cri Panafricain, a été chargé par la délégation de la Coalition de remettre la Motion.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !