L’Afrique du Sud renonce à se retirer de la Cour pénale internationale

Jeudi 9 Mars 2017 - 10:06


 
 
 

Pretoria a officiellement retiré sa lettre annonçant son retrait du statut de Rome, mardi 7 mars. En tout cas pour l'instant. En octobre dernier, le gouvernement sud-africain avait envoyé un courrier officialisant son retrait de la Cour pénale internationale (CPI), dont il dénonce le parti pris anti-africain. Une décision prise suite au refus de Pretoria d’arrêter le leader soudanais Omar el-Béchir – présent sur son territoire – malgré le mandat d’arrêt international à son encontre.

L’Afrique du Sud n’avait pas vraiment le choix. En octobre dernier, le gouvernement a officiellement informé l’ONU de son retrait de la CPI, mais en février, la justice a estimé que cette décision était inconstitutionnelle  et invalide, car elle n’avait pas été approuvée par le Parlement. La justice donc a ordonné au gouvernement de révoquer sur-le-champ sa notice de retrait.

Pretoria a obéi, mais cela ne veut pas dire que le gouvernement a abandonné son projet. D’autant plus que si la décision de se retirer de la CPI devait être débattue dans l’hémicycle. Il y a des chances que les députés votent en faveur, l’ANC, parti du président Jacob Zuma, étant majoritaire au Parlement.

 

Mais le président sud-africain est de plus en plus contesté. La décision de se retirer de la CPI ne fait pas l’unanimité dans le pays et pourrait contribuer à ternir davantage l’image du chef de l’Etat.

 

http://www.rfi.fr/afrique/20170308-afrique-sud-renonce-retirer-cour-penale-internationale





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017