L’Afrique doit-elle avoir peur du Front national?

Jeudi 17 Décembre 2015 - 06:31


Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen
Ses adversaires estiment que le Front national est raciste et xénophobe et que, pour cela, il ne mérite pas de diriger la France. Aujourd’hui, pourtant, le parti dirige plus de mairies qu’en 1990, preuve qu’il a considérablement progressé dans le cœur des Français. Certaines prédictions avancent même qu’il sera au deuxième tour de la présidentielle de 2017, comme en 2002 face à un certain Jacques Chirac. Cette montée en puissance du Front national inquiète naturellement la droite et la gauche qui n’ont pas hésité à mettre momentanément en veilleuse leurs divergences et inimitiés pour faire front commun dans un certain nombre de régions. Cette réconciliation temporaire, qui n’est pas sans rappeler celle de Pilate avec Caïphe sur le dos de Jésus, a permis aux deux partis de faire barrage au parti fondé par Jean-Marie Le Pen, le 13 décembre 2015. Mais le Front national est-il vraiment raciste? Est-il plus dangereux que le PS et le parti auquel appartiennent Fillon, Juppé et Sarkozy? Si Marine Le Pen est élue présidente de la France, fera-t-elle pire en Afrique francophone que les Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande?


I/ Le Pen hait-il les Noirs et les Arabes?


Arrivé en France pour des études, je ne tardai pas à écouter et à lire les discours de Marine et de son père afin de me faire ma propre opinion. Au-delà des caricatures dans lesquelles basculent rapidement les médias dominants quand ils ne vous portent pas dans leur cœur ou quand vous ne faites pas leur affaire, je voulais savoir ce que le père et la fille disent et pensent vraiment. Je découvris alors que le Front national n’est pas xénophobe mais francophile, ce qui n’est pas la même chose car plaider pour la préférence nationale, vouloir que des étrangers n’entrent pas et ne vivent pas en France sans papiers ou encourager les Africains formés en France à retourner dans leur pays pour y servir ne veut pas dire qu’on est pour la fermeture des frontières françaises. On me dira que certains Africains refusent de quitter la France après leur formation parce que leurs pays n’offrent pas toujours de meilleures conditions de vie et de travail. Cela est vrai mais, sur cette question, que demande Marine Le Pen à la droite et à la gauche? De cesser de se mêler des affaires des Africains, de fermer les bases militaires que la France a installées dans certains pays africains, d’aider les Africains chez eux, de ne plus piller leurs richesses, de cesser de faire et de défaire les présidents en Afrique, de poursuivre des criminels comme Dramane Ouattara et Kigbafori Soro. Le Front national soutient aussi que le Franc CFA est une monnaie qui asphyxie les pays africains francophones et que ces pays ne pourront jamais se développer avec une telle monnaie. Plusieurs fois, il a attiré l’attention sur le fait qu’il y a plus de médecins béninois en France qu’au Bénin et on peut poser la question: en quoi inviter les Africains ayant étudié dans l’Hexagone à mettre leur savoir et savoir-faire au service de leur pays qui en a bien besoin est une injure? Pour moi, une telle invitation ne relève pas de la xénophobie mais du bon sens. Si le Front national détestait et méprisait l’étranger, on n’y trouverait que des Dupont ou des Rousseau. Or des hommes et femmes de toutes races et religions y militent. Si le FN était xénophobe, l’Antillais Stéphane Durbec n’aurait pas été élu conseiller régional du FN en mars 2004 en Provence-Alpes-Côte d’Azur et le parti n’aurait pas présenté la candidature d’un Arabe à la députation à Paris, en 1956. Bien sûr qu’il y a des hommes et des femmes racistes au FN mais les racistes ne sont-ils présents que dans ce parti? Le racisme n’existait-il pas en France avant la création du FN? Pour Kofi Yamgnane, “la France n’est pas devenue raciste, la France a toujours été raciste. Sauf qu’il y a eu un moment où le racisme en France sous la République n’étant pas une opinion, mais un délit, les gens en avaient honte, ils en parlaient sous le manteaux”. L’ancien secrétaire d’État aux Affaires sociales, puis à l’Intégration des gouvernements Édith Cresson et Pierre Bérégovoy poursuit: “Aujourd’hui, les langues se sont déliées parce qu’il y a eu quelques évènements graves. En particulier, je peux vous citer le discours de Sarkozy à Dakar qui dit: « L’Homme noir n’est pas rentré dans l’Histoire. » Ça veut dire que l’Homme noir est resté un animal, l’Homme noir est un singe! Aujourd’hui, les Français se sentent libres, libérés de pouvoir dire derrière leur Président: « Les Noirs sont des singes, Christiane Taubira est une guenon ».” Nul doute que Jean-Marie Le Pen a eu quelques phrases malheureuses sur l’Islam et la Shoah mais il ne me semble ni honnête ni juste de taxer son parti de raciste et de xénophobe, uniquement parce qu’il refuse la soumission de la France aux solutions et décisions de l’Union européenne, parce qu’il désire que les Français ne deviennent pas étrangers dans leur propre pays. On ne peut condamner la trop grande place que sont en train de prendre les étrangers en Côte d’Ivoire et reprocher à Le Pen d’être pour la préférence nationale. L’un des mérites de celui-ci, c’est qu’il dit ce qu’il pense et dit tout haut ce que les autres pensent tout bas. Il est direct alors que les autres sont hypocrites et sournois, nous font croire qu’ils ne sont pas racistes alors qu’ils nous méprisent et haïssent en soutenant des présidents dictateurs et voleurs en Afrique francophone.


II/ Que se passera-t-il si Marine Le Pen accède au pouvoir?


S’il est certain qu’elle ne fera pas tout ce qu’elle a dit et promis, elle se gardera néanmoins de reconduire la politique inhumaine et spoliatrice de ses prédécesseurs. Comme le dit Gabriel Makang, “elle pourra très difficilement faire pire que ceux qui dirigent actuellement la France et qui, après une politique étrangère prédatrice, traînent derrière eux un héritage de guerres, d’assassinats, de génocides, de misère matérielle”. Et le journaliste camerounais d’ajouter: “Elle n’a pas encore fait bombarder un village camerounais ou vietnamien au Napalm, provoqué le génocide d’une population comme au Rwanda ou renversé un chef d’État démocratiquement élu… Elle est contre le bombardement des sites nucléaires iraniens par respect pour la souveraineté des nations. Elle soutient la création d’un État palestinien tout en condamnant le recours à la violence. Elle promet de quitter l’Otan pour créer un climat de détente avec la Russie dont elle reconnaît par ailleurs la légitimité politique du président en contradiction avec le discours prévalent dans le monde occidental qui l’habille en dictateur.”

Sans l’incestueuse coalition PS-Républicains, le FN aurait raflé plusieurs régions, le 13 décembre. Pourquoi les deux partis qui dirigent la France depuis plusieurs années se sont-ils ligués contre lui? Pourquoi sont-ils opposés à l’arrivée de Marine Le Pen au pouvoir? Parce que, au-delà de l’idéologie censé les distinguer, PS et Républicains ont en commun d’être de mèche avec l’oligarchie internationale qui concentre entre ses mains 90% des richesses mondiales. C’est cette oligarchie qui pille les ressources de l’Afrique, arme des voyous et des bandits pour affaiblir les États et tuer les innocentes populations. L’adversaire des Africains et des Arabes n’est donc pas Marine Le Pen mais cette oligarchie qui nous suce, nous appauvrit et nous clochardise depuis 5 décennies.  Bien que la diaspora noire et arabe de France ait voté tantôt pour le PS, tantôt pour la droite, sa situation socio-économique s’est peu améliorée et la Françafrique n’a jamais arrêté de semer la misère et la mort dans les pays africains d’expression française. Peut-être le moment est-il venu d’essayer un autre médicament.


Jean-Claude DJEREKE
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !