Konaté Navigué depuis Yamoussoukro : « Ce n’est pas avec la colère qu’on va libérer Gbagbo »

Jeudi 2 Octobre 2014 - 08:30


Konaté Navigué
Konaté Navigué
Le secrétaire national de la jeunesse du front populaire ivoirien(jfpi) invite les militants  à avoir une grande considération pour le président Laurent Gbagbo. aux militants du fpi qu’il a rencontrés, dimanche dernier, à la salle de conférence de la mairie de Yamoussoukro, il a demandé de ne pas utiliser le nom de Gbagbo à des fins obscures. il a conseillé, par ailleurs, de faire la politique sans émotion ni colère. mais avec la sagesse et la sérénité. « C’est pour nous un devoir moral de lutter pour la libération du président Gbagbo et de tous les prisonniers politiques », a- t-il dit. avant de rappeler certains militants à l’ordre. « Evitons de s’amuser avec le nom de Gbagbo dans notre politique. » Konaté navigué invite les militants à se méfier des pratiques qui mettent à mal l’unité du fpi. il les a exhortés à adopter une attitude qui facilite la libération de Gbagbo. « C’est à nous de nous humilier pour la libération de Gbagbo. Ce n’est pas avec la colère qu’on va libérer Gbagbo. Le combat politique ne se fait pas avec la colère, mais avec le sang froid. Quand tu n’es pas dans une décision politique, elle se prend sans toi et contre toi. » le secrétaire national de la jfpi a répondu également  à ceux qui présentent leurs camarades de parti comme des corrompus. « Arrêtons les suspicions. N’insultons pas l’intelligence des gens en faisant croire qu’ils sont vendus ou achetés. Celui qui trahit au Fpi, va s’en aller de lui-même », a-t-il indiqué. expliquant à son auditoire que toutes les initiatives relatives à la libération de Laurent Gbagbo doivent être désormais coordonnées par amon ago marthe. Pour Konaté navigué, si les marches et manifestations de masse s’avèrent nécessaires, elles seront entreprises et la diplomatie sera mise en œuvre quand cela sera opportun. mais, souligne l’invité des militants fpi de Yamoussoukro, « toutes les actions et stratégies doivent se faire dans l’harmonie ».  interrogé  au sujet de la commission électorale in- dépendante (Cei), le premier responsable de la jfpi a rappelé que le fpi a décidé de se retirer et la décision doit s’exécuter, mais, dira-t-il, en assumant toutes les conséquences. sur la position de son parti pour les élections à venir, konaté navigué dit s’en remettre au congrès. « C’est au congrès de décider si le Fpi ira aux élections. Si le Fpi va aux élections, il assumera les conséquences. Si ne pas aller aux élections arrange le Fpi, le congrès le dira et le parti assumera aussi les conséquences. Donc c’est à nous tous de prendre nos responsabilités au congrès. » Pour finir, il a exhorté les militants à la remobilisation pour le rayonnement du fpi. au terme des échanges, des militants ont reconnu que la méthode et la stratégie du président du fpi, Pascal affi n’Guessan, sont des solutions plus réalistes. D’autres militants ont exprimé leur désir de voir arriver à Yamoussoukro le président du fpi pour entretenir les militants.
Benjamin Koré envoyé spécial

Source : Notre voie n° 4828 du mercredi 1er octobre 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !