Katiola (Côte d’Ivoire) - Les populations du nord manifestent contre l’insécurité galopante dans le pays et bloquent les principaux axes routiers en direction du Mali et Burkina. (l’AFP.)

Jeudi 7 Septembre 2017 - 18:14


 
 

Katiola (Côte d’Ivoire) - Les populations du nord manifestent contre l’insécurité galopante dans le pays et bloquent les principaux axes routiers en direction du Mali et Burkina. (l’AFP.)
 

Des habitants de Tafiré, Niakaramadougou, Badikaha (nord de la Côte d’Ivoire) ont arrêté la circulation vers 06h00 locales et GMT sur la route qui mène au Burkina Faso et au Mali.
 

"La voie est bloquée et des centaines de camions et véhicules sont (aussi) bloqués", a affirmé Yaya Koné, mécanicien à Tafiré, joint par téléphone depuis Katiola (centre - situé à 80 km de la zone).
 

"Le mauvais état de la route fait que nous sommes toujours victimes de +coupeurs de route+", a-t-il déploré.
 

Les "coupeurs de route" sont des bandits armés qui braquent automobiles et camions. Le nombre important de nids de poule sur la route au nord de Katiola oblige les automobilistes à conduire à vitesse réduite, s’exposant à ces braquages.
 

"Depuis ce matin, les populations de Tafiré, Badikaha et Niakara ont bloqué la voie principale pour protester contre le mauvais état de la route", a confirmé le maire de Tafiré, Charles Sanga.
 

Selon une autre source s’exprimant sous couvert d’anonymat, "tant que le gouvernement ne nous dit pas quand est-ce que ce tronçon (long de 200 km environ) sera totalement réhabilité, nous resterons dans la rue".
 

Ces derniers mois, plusieurs gendarmeries et postes de police, notamment l’école de police du quartier de Cocody au centre de la capitale économique Abidjan, ont été attaqués par des hommes armés et plusieurs évasions de prisonniers ont également eu lieu.
 

str-pgf/lp





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017