Interview avec Jacqueline Chamois, la mère de Michel Gbagbo: "Je ne sais pas ce que fait le gouvernement français pour la libération de mon fils"

Le 5 décembre dernier se tenait à Lyon (France) une manifestation de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora. Manifestation initiée par le MFIRA (Mouvement des Femmes Ivoiriennes du Rhône-Alpes), prisidé par Monique Berthelot. A cette manifestation était présente Jacqueline Chamois, la mère de Michel Gbagbo. Elle tenait par sa presence à soutenir les manifestants réunis pour dénoncer l'incarcération injuste de son fils Michel Gbagbo, transformé en otage, et pour demander sa libération ainsi que celle de tous les autres prisonniers politiques du régime dramanien. C'est en marge de cette manifestation que cette mère de l'un des illustres prisonniers politiques du régime dramanien a bien voulu nous accorder une interview. Elle nous livre ses sentiements et son espoir face à la situation de son fils, ses actions menées pour sa libération, ainsi que son jugement relatif à la position du gouvernement français dans la difficile épreuve qu'elle traverse.

Lundi 7 Janvier 2013 - 01:07


Jacqueline Chamois, lors de la manifestation du 5 décembre 2012 à Lyon
Jacqueline Chamois, lors de la manifestation du 5 décembre 2012 à Lyon
 
Civox: Vous, en tant que mère de Michel Gbagbo, comment vivez-vous son incarcération en Côte d'Ivoire?

C'est d'autant plus difficile à vivre que cette arrestation n'a pas de justification. On a du mal... On ne sais pas pourquoi il a été arrêté, on ne sais pas , de la même façon, quand il sera libéré. Je ne peux pas dire que c'est irrationnel. Mais,enfin, il y a un côté un plus difficile à comprendre. Ce qu'on ne comprend pas, on le supporte toujours très mal. Mais en même temps j'ai espoir, parce qu'il est très soutenu. Que ce soit en Côte d'Ivoire, que ce soit ici en France, beaucoup de personnes le soutiennent. Donc cela donne beaucoup d'espoir.

Civox: Avez vous entrepris des démarches auprès du gouvernement français pour demander sa libération?

J.C: J'ai fait de nombreux courriers, et, en particulier, j'avais demandé une audience à la fois au Président de la République et au Ministère des Affaires

Civox: Vous, en tant que mère de Michel Gbagbo, comment vivez vous son incarcération en Côte d'Ivoire?

Jacqueline Chamois: Cest d'autant plus difficile à vivre que cette arrestation n'a pas de justification. Donc on a du mal à... On ne sais pas pourquoi il a été arrêté, on ne sais pas de la même façon quand il sera libéré. Je ne peux pas dire que c'est irrationnel. Mais, enfin, il y a Etranères. J'ai été reçu au Ministère des Affaires Etrangères.

Civox: Pensez vous que le gouvernement français travaille en ce moment pour la libération de votre fils?

J.C: Pour sa libération, je ne sais! Ils assurent la protection consulaire. Ils se tiennent au courant de ce qui se passe. Mais, précisément, pour la libération, c'est politique, je ne sais pas s'ils font quelque chose.

Civox: Peut-on aujourd'hui dire que votre fils est abandonné par le gouvernement français? Est- ce que le gouvernement français joue franc jeu quant à la libération de votre fils?

J.C: Je peux difficilement répondre à cette question. Je n'ai pas suffisamment d'informations. Je ne sais pas ce qu'ils font...

Civox: Ne trouvez- vous pas curieux que quand il s'agit de français incarcérés, pris en otage ailleurs, la France réagit immédiatement, elle est active, mais pour votre fils Michel Gbagbo, on remarque un silence bien curieux du gouvernement français?

J.C: Il y a différentes raisons à cela; Michel n'est pas prisonnier de droit commun. Il est emprisonné dans le cadre d'un évènement politique. C'est forcement génant pour le gouvernement français.

Civox: Nous savons l'action menée par la France pour installer Ouattara au pouvoir. Pour la libération de Michel Gbagbo, nous pouvons donc dire que si la France veut qu'il soit libéré, il sera libéré à la minute. Qu'est ce qui fait qu'aujourd'hui, Michel Gbagbo est toujours en prison? La France veut-elle vraiment sa libération?

J.C: Est-ce qu'il sera libéré à la minute? Je n'en sais rien! Je n'affirmerais pas les choses de cette façon. J'en sais rien honnêtement.. Peut-être..., mais je ne sais pascertaines personnes ont déjà été libérées. J'espère que son tour viendra.

Civox: Avez vous espoir qu'un jour votre fils sera libéré?

J.C: Oui, oui! Si! C'est pour cela qu'on se réunit, qu'on manifeste. Oui, je le pense. D'ailleurs

Quel sentiment avez vous, quand vous voyez les ivoiriens, les africains mobilisés pour demander la libération de Michel Gbagbo?

J'ai beaucoup de reconnaissance, de l'admiration. ils font des kilomètres pour venir d'une ville à l'autre, vraiement, je trouve cela formidable. Et je les remercie.

Interview réalisée par ZEKA TOGUI
 
 
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !